09/12 11:46

Le ministère de l’Education nationale a recensé 353 signalements en novembre pour des atteintes à la laïcité, soit deux fois moins qu’en octobre, annonce le ministre, Pap Ndiaye - VIDEO

Le ministère de l’Education nationale a recensé 353 signalements en novembre pour des atteintes à la laïcité, soit deux fois moins qu’en octobre, avec toujours une forte part des incidents liée au port de signes et tenues religieux, a-t-il annoncé vendredi. En octobre, 720 incidents avaient été recensés dans les 59.260 écoles, collèges et lycées, selon les chiffres dont la publication coïncide avec la journée nationale de la laïcité, le 9 décembre.

Cette baisse « nous incite évidemment à continuer à la fois en veillant à bien appliquer la loi de 2004 avec fermeté et avec discernement, en accompagnant les équipes pédagogiques, en formant aussi les enseignants et les chefs d’établissements », a réagi le ministre, Pap Ndiaye, sur franceinfo.

Dans le détail, 39% des incidents recensés le sont pour « port de signes et tenues » religieux, contre 40% en octobre, précise le ministère dans un communiqué. Il s’agit du « port de signes manifestant ostensiblement une appartenance religieuse », et du « port de tenues qui ne manifestent pas par nature une appartenance religieuse, comme des jupes ou des robes longues, des abayas et des qamis ».

Ils concernent « principalement les espaces et temps d’activités hors de la classe », selon le ministère. « On échange avec les élèves, on échange avec les familles en leur demandant de retirer le signe ou le vêtement en question, et dans l’immense majorité des cas on résout les problèmes », a commenté le ministre.

Viennent ensuite les provocations verbales (12%, contre 14% en octobre), la suspicion de prosélytisme (12%, contre 10%), la contestation d’enseignement (10%, contre 12%), les revendications communautaires (8%, contre 6%), le refus d’activité scolaire (8%, contre 5%), le refus des valeurs républicaines (4%, contre 9%).

La majorité des faits ont été commis par des élèves (85%) et la majorité également ont eu lieu dans des collèges (48%, contre 52% en octobre). Environ 36% ont eu lieu dans des lycées (37% en octobre). Ces chiffres étaient auparavant communiqués chaque trimestre, mais leur publication est passée à un rythme mensuel depuis la rentrée, à la demande du ministre qui a promis la « transparence » sur ces sujets.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vosegus
9/décembre/2022 - 13h29
Noël Flantier a écrit :

Il y avait eu une forte hausse en octobre. Mais bon, remonter à deux mois, ça fait beaucoup.

Surtout que les statistiques pour décembre seront disponibles que courant janvier 2023 donc on remontra au chiffre de novembre. Ca fait un mois pas deux. 

Portrait de Soulejack
9/décembre/2022 - 12h23

une baisse artificielle pour pas facher.

Portrait de dadouronron
9/décembre/2022 - 12h05 - depuis l'application mobile

Ne doit-on pas y voir aussi une certaine retenue dans les signalements voir pourquoi pas une petite consigne discrète des académies ?