11/11 19:18

Ocean Viking - Retour sur une journée qui a été marquée par l'arrivée du navire humanitaire à Toulon et la conférence de presse d'Eric Zemmour sur place

19h14: Retour sur une journée qui a été marquée par l'arrivée du navire humanitaire à Toulon et la conférence de presse d'Eric Zemmour sur place. Le navire humanitaire Ocean Viking a débarqué vendredi 230 migrants secourus en Méditerranée au port militaire de Toulon (sud de la France), avant qu'une partie ne soit relocalisée dans le reste de l'Europe, Paris et Rome multipliant les invectives.

C'est la première fois qu'un bateau ambulance opérant au large de la Libye, débarque en France des rescapés. Un accueil exceptionnel, par "devoir d'humanité", a souligné le ministre de l'Intérieur français Gérald Darmanin critiquant "une Italie très inhumaine".

La cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni a elle dénoncé vendredi une réaction française "agressive, incompréhensible et injustifiée", rappelant que son pays a accueilli cette année près de 90.000 migrants alors que les pays européens qui s'étaient engagés à l'aider et à prendre en charge 8.000 personnes, n'en avaient finalement accueilli que 117.

A Toulon, l'Ocean Viking, navire à la coque rouge affrété par l'ONG SOS Méditerranée a accosté, vers 08H50 au port militaire, sans accès pour les médias.

"Il y a beaucoup d'émotion à bord, tout le monde est très très fatigué, c'est la fin d'un calvaire", a déclaré à l'AFP Laurence Bondard, pour SOS Méditerranée. L'Ocean Viking a erré en mer trois semaines faute de port en Italie pour débarquer des hommes, femmes et 57 enfants, originaires pour certains de pays en guerre secourus au large de la Libye.

En début d'après-midi, ces migrants ont commencé à être transférés en bus vers un centre de vacances sur la presqu'île de Giens à Hyères, une commune à une vingtaine de kilomètres à l'est de Toulon, déclaré "zone d'attente internationale" pour une vingtaine de jours, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les rescapés "ne pourront pas sortir du centre administratif et ne seront donc pas techniquement sur le sol français", selon Gérald Darmanin. Toutes ces personnes feront l'objet d'un suivi sanitaire, puis de contrôles de sécurité des services de renseignement, avant d'être entendues par l'Office français de protection des réfugiés (Ofpra), qui attribue le statut de réfugié et pourra réaliser jusqu'à 90 entretiens par jour dès samedi.

Deux-tiers des personnes --175-- quitteront la France pour être relocalisées dans onze pays, a précisé le ministère, citant l'Allemagne qui doit en accueillir environ 80, le Luxembourg, la Bulgarie, la Roumanie, la Croatie, la Lituanie, Malte, le Portugal et l'Irlande, la Finlande et la Norvège.

En pleine présentation d'un projet de loi sur l'immigration en France, qui prévoit de réformer les procédures d'asile pour parvenir à expulser davantage, l'entourage de Gérald Darmanin a précisé que "ceux qui ne reçoivent pas l'asile, seront éloignés directement depuis la zone d'attente vers leur pays d'origine".

"La possibilité d'expulser, c'est le principe de la zone d'attente. Mais pour des personnes qui viennent d'arriver, qui sont rescapées d'une traversée de la Méditerranée, ça pose la question de savoir si elles vont pouvoir livrer immédiatement un récit et un état des persécutions qu'ils encourent dans de bonnes conditions", s'est inquiétée auprès de l'AFP Laure Palun, qui dirige l'Anafé (association nationale d'assistance aux frontières pour les étrangers).

La cheffe de file du principal parti d'extrême droite en France, Marine Le Pen, a appelé à renvoyer vers leur pays de départ les migrants, fustigeant l'accueil de l'Ocean Viking. "Il faut que ces navires qui mettent en sécurité les migrants récupérés en mer les ramènent à leur port de départ", a-t-elle ajouté, estimant que le bateau aurait dû accoster à Tripoli (Libye) ou éventuellement en Tunisie. Eric Zemmour, défait à la présidentielle et aux législatives, a lui aussi estimé que ces migrants auraient dû être "renvoyés chez eux", lors d'un point presse à Toulon.

La gauche et les écologistes ont eux salué une "décision digne des valeurs" de la France. Un débarquement en France "est une situation qui ne doit pas se reproduire", a estimé SOS Méditerranée. L'ONG repartira en mer "parce qu'il y a eu plus de 20.000 morts depuis 2014 dans la mer Méditerranée et qu'on n'accepte pas que cette mer devienne un cimetière", a ajouté le directeur des opérations, Xavier Lauth.

Médecins sans frontières a aussi indiqué jeudi que son navire de secours, le Geo Barents, reprend la mer après avoir réussi à faire débarquer des migrants rescapés en Italie.

Depuis juin, un système de relocalisation, qui avait déjà connu un premier volet en 2019, prévoit qu'une douzaine d'Etats membres, dont la France, accueillent de manière volontaire 8.000 migrants arrivés dans des pays dits de "première ligne" comme l'Italie. La France a annoncé jeudi la suspension "à effet immédiat" de l'accueil prévu de 3.500 migrants actuellement en Italie.

Mme Meloni a affirmé vouloir "une solution commune": "Ce n'est pas intelligent de se disputer avec la France, l'Espagne, la Grèce, Malte ou avec d'autres pays". Depuis le début de l'année, 1.891 migrants ont disparu en Méditerranée, en tentant de rejoindre l'Europe, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

14h33: "À cette heure, 11 États Européens se sont déjà engagés à reprendre 175 des 234 passagers de l’Ocean Viking. La France peut compter sur le soutien de ses partenaires. Nous les en remercions chaleureusement. La solidarité européenne est une réussite", indique le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur son compte Twitter. 

 

14h09: "Nous faisons face à un événement gravissime", a déclaré Eric Zemmour depuis Toulon (Var), en dénonçant "une décision scandaleuse d'Emmanuel Macron".  "Ce bateau n’avait rien à faire là et ces migrants n’avaient rien à faire sur ce bateau", a indiqué le président de Reconquête!.

"C'est une décision scandaleuse ! Que veut-on ? Que toute l'Europe devienne l'Afrique ?", a ajouté l'homme politique. Et de dénoncer le fait que les migrants soient logés "dans un centre de vacances luxueux". "Nous avons passé une nouvelle étape: le gouvernement doit préserver son peuple d'une submersion migratoire et le président de la République ne le fait pas", a estimé Eric Zemmour en précisant que « le gouvernement devrait renvoyer les migrants chez eux",

13h03: La France veut décider « très rapidement » du sort des migrants débarqués vendredi du navire humanitaire Ocean Viking, notamment en jaugeant dans un délai de « quarante-huit heures » de la pertinence de leur demande d’asile, ont annoncé les autorités françaises. Au terme d’un bras de fer diplomatique entre Paris et Rome et d’un long blocage en Méditerranée, où il a secouru 234 personnes au large de la Libye, le navire affrété par l’ONG SOS Méditerranée a pu accoster vendredi matin dans le port militaire de Toulon, dans le sud de la France.

« Notre objectif est d’engager très rapidement l’ensemble des procédures qui permettront de statuer sur la situation de ces personnes », a déclaré vendredi matin le directeur général des étrangers (DGEF) au ministère de l’Intérieur, Eric Jalon, lors d’un point presse pendant le débarquement de 230 migrants rescapés.

« Un entretien sera organisé dans un délai de quarante-huit heures ouvrées » avec l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) pour décider de la pertinence de la demande d’asile de ces personnes, orientées vers un centre de vacances sur la presqu’île de Giens à Hyères, une commune à l’est de Toulon (sud de la France), a-t-il ajouté.

Cet entretien « n’a pas pour objet de statuer sur la demande d’asile mais de déterminer si celle-ci doit être considérée ou non comme manifestement infondée », a insisté le DGEF. Pour accélérer la procédure, « l’Ofpra a prévu de mobiliser dès ce week-end seize agents pouvant réaliser jusqu’à 90 entretiens par jour », a-t-il déclaré. « Pour les personnes dont la demande d’asile serait manifestement infondée, qui présenteraient un risque sécuritaire, nous mettrons en oeuvre (...) les procédures d’éloignement pour qu’elles regagnent leur pays d’origine », a prévenu M. Jalon.

A cette fin, « les contacts ont d’ores et déjà été pris avec les pays de nationalités déclarées, pour engager les procédures d’identification et de reconnaissance », a-t-il poursuivi, vantant l’« exigence de dignité et d’humanité », mais aussi de « sécurité, de rigueur et de fermeté » du gouvernement.

Cette « phase » de contrôles et d’entretiens « s’étalera probablement sur plusieurs jours », a pour sa part indiqué le préfet du Var Evence Richard, expliquant lors de la même conférence de presse que le centre de la presqu’île « a vocation à rester ouvert une vingtaine de jours ».

11h45: Le point sur la situation

Le navire humanitaire Ocean Viking a accosté vendredi au port militaire de Toulon (sud de la France) et les 230 migrants rescapés ont commencé à débarquer, une première en France qui suscite tensions avec l'Italie et débats sur l'immigration. "Le navire a accosté vers 08H50 et les personnes ont commencé débarquer", a indiqué le préfet Evence Richard lors d'une conférence de presse, insistant sur un accueil pensé "dans un souci de dignité et d'humanité". "Il y a beaucoup d'émotion à bord, tout le monde est très très fatigué mais soulagé d'arriver à terre, c'est la fin d'un calvaire", a déclaré à l'AFP Laurence Bondard, pour l'ONG SOS Méditerranée qui affrète le navire. L'Ocean Viking a erré en mer trois semaines après avoir secouru, au large de la Libye, des hommes, femmes et 57 enfants, originaires pour certains de pays en guerre. L'Italie, où le nouveau gouvernement d'extrême droite a durci son discours contre les migrants, lui a refusé l'accès à ses ports, générant une crise diplomatique avec la France qui a décidé de l'accueillir "exceptionnellement". Vendredi, ces personnes seront transférées vers un centre de vacances sur la presqu'île de Giens à Hyères, une commune à une vingtaine de kilomètres à l'est de Toulon, déclaré "zone d'attente internationale" pour une vingtaine de jours.

10h10: Les réfugiés seront accueillis "20 jours maximum" dans un centre de la presqu'île de Giens

10h09: Un médecin français a embarqué à bord, avant l'arrivée du navire à quai, a indiqué à l'AFP Méryl Sotty, porte-parole de SOS Méditerranée. "Le débarquement commencera d'abord par les personnes présentant des vulnérabilités particulières établies par le médecin français, puis les femmes, les enfants et les familles", a-t-elle ajouté. Les hommes, femmes et enfants à bord ont été secourus au large de la Libye et viennent pour certains de pays en guerre.

Ces personnes seront placées dans une "zone d'attente" hors du port militaire, sur un centre situé sur la presqu'île de Giens sur la commune de Hyères, à l'ouest de Toulon. Le centre d'hébergement pourrait rester une vingtaine de jours. Les rescapés à bord de l'Ocean Viking dont 57 enfants "ne pourront pas sortir du centre administratif où on va les mettre et ne seront donc pas techniquement sur le sol français", avait indiqué M. Darmanin.

Leur arrivée en France crispe particulièrement à l'extrême droite, qui a crié au "laxisme" par la voix de Marine Le Pen tandis que la gauche et les écologistes ont salué une "décision digne des valeurs" de la France.

09h45: De son côté, SOS Méditerranée a dit éprouver "un soulagement teinté d'amertume". "Les rescapés ont vécu un véritable calvaire", a indiqué à l'AFP la directrice de l'ONG, Sophie Beau. Quatre des 234 migrants que comptait le navire ont dû être évacués jeudi vers la Corse, dont trois pour raisons médicales.

09h29: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Le navire humanitaire Ocean Viking a accosté vendredi au port militaire de Toulon (sud de la France) où il doit débarquer 230 migrants qu’il a secourus en Méditerranée au large de la Libye, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime. Après trois semaines d’errance à la recherche, vaine, d’un port sûr en Italie, l’Ocean Viking est arrivé à quai en France vers 08H50, selon la préfecture maritime.

Il s’agit du premier débarquement en France d’un navire ambulance portant secours aux migrants en Méditerranée. Critiquant le refus des autorités italiennes de lui accorder un port sûr, la France a accepté d’accueillir le navire affrété par l’ONG SOS Méditerranée et opéré en partenariat avec la Fédération internationale de la Croix-Rouge en vertu « d’un devoir d’humanité », a annoncé jeudi le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Un médecin français a embarqué à bord, avant l’arrivée du navire à quai, a indiqué à l’AFP Méryl Sotty, porte-parole de SOS Méditerranée. « Le débarquement commencera d’abord par les personnes présentant des vulnérabilités particulières établies par le médecin français, puis les femmes, les enfants et les familles », a-t-elle ajouté.

Ces personnes seront immédiatement placées dans une "zone d’attente internationale. Un journaliste de l’AFP à l’extérieur du port militaire a vu des bus arriver sur ce port.

09h12: "Les passagers ont commencé à débarquer dans le port de Toulon", déclare le préfet du Var lors d'un point presse. Et d'ajouter : "Dès la descente à terre, les passagers sont pris en charge s’ils ont besoin de recevoir des soins".

08h32: Le navire humanitaire Ocean Viking est désormais à quai dans le port militaire de Toulon et doit débarquer dans l'enceinte de la base navale les 230 migrants qui étaient à bord depuis une vingtaine de jours.

Le navire rouge affrété par l'ONG SOS Méditerranée et opéré en partenariat avec la Fédération internationale de la Croix-Rouge est entré dans le port de Toulon vendredi vers 8 heures 30. Après trois semaines d'errance à la recherche, vaine, d'un port sûr en Italie, l'Ocean Viking, bateau ambulance affrété par l'ONG française SOS Méditerranée accostera à Toulon,«à titre exceptionnel» et en vertu «d'un devoir d'humanité», a annoncé le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin jeudi.

08h18: L'Ocean Viking est en train d'entrer dans le Port de Toulon

 

 

.

08h06: Alors que l'Ocean Viking doit débarquer dans le port militaire de Toulon, neuf pays européens ont déjà indiqué qu'ils accueilleraient deux tiers des 234 passagers. L'Allemagne doit notamment accueillir plus de 80 personnes. La Croatie, la Roumanie, la Bulgarie, la Lituanie, Malte, le Portugal, le Luxembourg et l'Irlande se sont également portés volontaires, au nom de la "solidarité européenne".

08h01: Jordan Bardella et le Rassemblement National ont publié un  communiqué pour donner leur position sur l'accueil de ces migrants et de ce bateau

07h53 : Le navire devrait arriver dans les prochaines minutes à Toulon

 

06h32: On en sait plus sur la façon dont va se dérouler ce matin, l'arrivée de l'Ocean Viking à Toulon. Le navire devrait en effet arriver vers 8h et tous les passagers seront placés dans une "zone d'attente", a expliqué le ministère de l'Intérieur qui était hier soir invité sur le plateau de TF1. Cette zone, internationale, permet de procéder aux procédures de contrôle sans autoriser l’entrée sur le territoire français.

Toutes les mesures seront prises afin "d’apporter l’assistance sanitaire et médicale nécessaire aux passagers du navire" et "d’assurer les contrôles de sécurité adéquats par les services spécialisés".

Les passagers "ne pourront pas sortir du centre administratif où on va les mettre. Ils ne seront pas sur le territoire national au sens juridique du terme. Il y aura un examen médical puis avec la DGSI pour voir s'il n'y a pas de personnes dangereuses".

Un entretien aura ensuite lieu afin d'établir l'éligibilité des passagers à l'asile en France. Leur demande sera "instruite en 48 heures par l'Ofpra", précise le ministère de l'Intérieur.

Les passagers éligibles à l'asile seront accueillis en France, mais une grande partie ira dans d'autres pays européens.

L'Allemagne doit accueillir "plus de 80 personnes", a ainsi indiqué Gérald Darmanin. La Croatie, la Roumanie, la Bulgarie, la Lituanie, Malte, le Portugal, le Luxembourg et l'Irlande accueilleront eux aussi des migrants au nom de la "solidarité européenne."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Soulejack
12/novembre/2022 - 14h02

le bateau des passeurs est reparti recharger une cargaison.la ligne maritime Lybie-Toulon vient d'être créée.on devrait le surveiller avec un drone et je pense qu'on aurait des surprises dans ses faux sauvetages.quand à l'Italie,qu'elle tienne bon et qu'elle ne se laisse pas impressionner par la France.d'ailleurs,ça fait longtemps que la France n'impressionne plus personne.total soutien à ce pays.allez nombreux à Cassis ce week-end,il y a le marché italien.

Portrait de abalone
12/novembre/2022 - 09h06

bonjour, je ne suis pour aucun parti politique  car il y aheureusement a mon avis  du bon et du mauvais dans chaque parti mais force est de reconnaitre que zemmour a raison sur beaucoup de point  ( immigration, energie, éducation, emploi des seniors  , santé ect...) malheureusement pendant sa campagne, il s'est laissé emporté par des mots, des phrases ou des gestes (la kalachnicov, le doigt d'honneur, les prénoms ect..) qui lui ont couté sa candidature . dommage , je pense sincerement que ce type  a les qualités et les idéees qui pourraient redresser la barre ,

Portrait de Gustave68
12/novembre/2022 - 08h59
JCDusse a écrit :

Il se prend pour qui Macro à vouloir donner des ordres à l’Italie ?
Qu’il essaie de faire tourner une centrale électrique et ensuite on verra.

Macron et son gouvernement s'est toujours comporté de façon  condescendante avec l'Italie, alors qu'avec l'Allemagne il y a beaucoup d'obséquiosité. Il suffit de voir comment les ministres "macronistes" réagissaient lorsque le Covid19 frappait avant nous l'Italie: "leur système de Santé n'est pas à la hauteur ...", etc

Portrait de autunbibractepassy
11/novembre/2022 - 19h51

Ce qui est bien, c'est que pour une fois ça ne couterait rien à l'Etat français, ce sera directement récupéré sur la facture électricité.

Portrait de GToto
11/novembre/2022 - 19h49
micpec a écrit :

Les fausses polémiques de Zemmour l'aboyeur ... qu'il cherche une vraie solution au lieu d'hurler comme un loup en détresse !

Il les a déjà exposées très précisément : fermer nos frontières le temps de faire le ménage. 

Enfin il ne hurle pas, Reconquête ce n'est pas la NUPES, vous avez dû confondre.

Portrait de Tempura
11/novembre/2022 - 18h42

Je suis allée voir à quoi ressemble le complexe de belambra. C'est surréaliste. smiley

La france repousse chaque jour les limites de la connerie. Mais c'est pas fait au hasard, quand on traite ces parasites crasseux mieux que des chefs d'état, c'est pour qu'ils envoient le message à l'afrique que ça y est, il n'y a plus aucune résistance en france.

Une pensée émue pour ceux qui payent encore des impôts en france.

Portrait de Vosegus
11/novembre/2022 - 18h11

Comment peut on appeler "humanitaire" des associations qui sont complices des marchands d'êtres humains? Comment peut on appeler "humanitaire" un bateau qui affirme avoir des blessés par balle et des malades à bord, choisir le plus long trajet au lieu de prendre la direction de Tunis, port le plus proche ? 

Pourquoi cette association est elle financée par des villes comme Paris, Grenoble, Lyon, Bordeaux, Strasbourg (toutes pastèques)etc... alors qu'elles n'ont aucun lien direct avec cette mer ? 

Je m'arrête là car j'en ai encore sous le pied. 

Portrait de Gustave68
11/novembre/2022 - 17h30
L ‘€cume des choses. a écrit :

 vous et votre poignée de petits copains n'êtes pas tout le monde....

cependant, je ne peux que me réjouir que vous puissiez être atteint d'un ulcère...

néanmoins je doute malheureusement que cet ulcère ne puisse parvenir à une éradication

Du grand n'importe quoi, comme d'hab' ! Tout ce qui est excessif est insignifiant ...

Portrait de gros ours
11/novembre/2022 - 16h26
- - Hugo Drax - - a écrit :

Si vous ressentez de la haine contre les migrants, sachez que vous êtes pilotés par les ultra-riches. On vous manipule.

Ils provoquent la pauvreté en occident et en même temps le pillage de l'Afrique, puis montent les pauvres contre les migrants miséreux.

Les ultra-riches font la guerre aux populations.

Portrait de seb2746
11/novembre/2022 - 16h22

il a oublié l'histoire : "1 seul peuple".

Mais bon, voir un xenophobe réfléchir...

Portrait de micpec
11/novembre/2022 - 15h33

Les fausses polémiques de Zemmour l'aboyeur ... qu'il cherche une vraie solution au lieu d'hurler comme un loup en détresse !

Portrait de Gustave68
11/novembre/2022 - 15h25
L ‘€cume des choses. a écrit :

informés de votre décision la Croix Rouge et SOS Méditerranée ont déclaré qu'ils s'en battaient les c******s

Avec votre extravagante suggestion, vous allez donner un ulcère à tout le monde ...

Portrait de COLIN33
11/novembre/2022 - 14h43 - depuis l'application mobile

Après la déculottée qu'il a pris aux élections il ferait mieux de se cacher, malheureusement ce phénomène n'est prêt de disparaître vu la situation européenne, la misère s'installe dans le monde....

Portrait de Soulejack
11/novembre/2022 - 14h23
L ‘€cume des choses. a écrit :

malgré de nombreuses entreprises mécènes et sponsors institutionnels

 avec l'OCEAN VIKING, pour une journée en mer il faut 14000 €uros à  SOS MEDITERRANEE et à la CROIX ROUGE, qui ont affrété ce bateau norvégien.

Pour les dons :

don.sosmediterranee.org/arya/~mon-don?_cv=1&amount=3000

vos donc vous permettent jusqu'à 69 % de déductibilité fiscale, dans la limite de 20% du revenu imposable

pas un centime de ma part pour ces passeurs.qu'ils demandent à LFI.

Portrait de Soulejack
11/novembre/2022 - 14h22

les recalés du droit d'asile traineront encore pendant longtemps dans nos rues avec le danger certains qui ne doivent pas être des enfants de coeur et des mineurs de 30 ans.on sait très bien que Macron et Darmanin brassent du vent sur ce sujet.

Portrait de Vosegus
11/novembre/2022 - 11h59

Comment peut on appeler "humanitaire" des associations qui sont complices des marchands d'êtres humains? Comment peut on appeler "humanitaire" un bateau qui affirme avoir des blessés par balle et des malades à bord, choisir le plus long trajet au lieu de prendre la direction de Tunis, port le plus proche ? 

Pourquoi cette association est elle financée par des villes comme Paris, Grenoble, Lyon, Bordeaux, Strasbourg (toutes pastèques)etc... alors qu'elles n'ont aucun lien direct avec cette mer ? 

Je m'arrête là car j'en ai encore sous le pied.  

Portrait de Rocca
11/novembre/2022 - 11h25

Quel cinémas et dans  dix jours sous le métro porte de la Chapelle , quel paltoquet ce ministre Darmanin , il fait partie des plus mauvais de cette décennie 

Portrait de yenavraimentmarre
11/novembre/2022 - 11h08

Une fois de plus, ces clandestins arrivent en France avec la complicité de ce gouvernement.

La France n'a plus les moyens de les accueillir, il faut les renvoyer dans leurs pays d'origine, trop c'est trop, stop avant qu'il ne soit trop tard.C'est l'Italie qui a raison, eux sont moins bêtes que nous, ils ont voté pour un gouvernement qui dit stop à cette invasion incontrôlée et dangereuse.

Portrait de mbagnick
11/novembre/2022 - 10h46
JCDusse a écrit :

C’est bien, continuons à financer et soutenir ces ong qui nous poussent à notre perte !
Merci Macron, comme ça le feu est au vert pour les quelques millions de personnes qu’il reste encore là bas…

Le but c'est de détruire le peuple en le remplaçant par des individus incapables de se révolter contre l'oligarchie.

Portrait de mbagnick
11/novembre/2022 - 10h44

C'est des ingénieurs qui vont construire des centrales nucléaires dans le bateau ou des illettrés de 30 ans qui se font passer pour des mineurs?

Portrait de Soulejack
11/novembre/2022 - 10h17

Meloni 1- Macron 0.

Portrait de Gustave68
11/novembre/2022 - 10h06
L ‘€cume des choses. a écrit :

Et combien de gens ont du fromage blanc ou du fumier de cheval entre les deux oreilles?

Vous avez raison, l'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on n'en a pas, on s'écrase ...

Portrait de The dream
11/novembre/2022 - 09h34

C'est quand même dingue et vraiment inquiétant que quel que soit le sujet à traiter, ce gouvernement soit systématiquement à côté de la plaque et fasse preuve d'un amateurisme affligeant. Nous accueillons aujourd'hui l'Océan Viking mais en attendant c'est notre pays qui coule...

Portrait de MS54840
11/novembre/2022 - 09h10

Les passeurs ont de l'avenir pour eux, aucune inquiétude, personne ne dis rien, la filière est très lucratif ! EU - ONG - PASSEURS tous complices ! sur notre dos.

Et pour Boyard de LFI, il doit les accueillir dans sa résidence personnelle mais là il dira non ces gens de bon cœur mais pas chez eux mais chez les autres ! mdr

Portrait de mbagnick
11/novembre/2022 - 09h03

Nos systèmes d'accueil sont saturés depuis longtemps… Combien de ces migrants vont devenir trafiquant de drogue ou commettre des violences et même des meurtres?

Portrait de Gustave68
11/novembre/2022 - 08h39

Beaucoup d'ONG de sauvetage en mer ont déjà été accusées de complicité avec les passeurs criminels ... Les organisations de sauvetage auraient développé des relations de proximité avec les trafiquants afin d'être avertis à l'avance des départs de bateaux transportant des migrants et d'être les premiers sur place. Les ONG auraient agi de concert et "contourné le système de secours mis en place par les autorités italiennes".

Portrait de KERCLAUDE
11/novembre/2022 - 08h31

Une nouvelle fois la FRANCE est abaissée, un nouvel échec dans l'aimmigration. 

Portrait de COLIN33
11/novembre/2022 - 08h21 - depuis l'application mobile

Une nouvelle déconvenue pour Darmanin et le gouvernement, il y en a qui doivent se frotter les mains....

Portrait de Soulejack
11/novembre/2022 - 08h18

encore un échec de Macron.le pauvre,il ne réussi rien, sauf à emmerder les français.quand la France en aura accueilli autant que l'Italie depuis le mois de janvier,elle pourra critiquer.pour le moment ,qu'elle la ferme.avec tous les gauchos que compte ce pays,je n'en vois aucun en accueillir chez lui.c'est bizarre quand même.solidarité oui,mais dans leur appart.