02/09 14:31

Coronavirus - Retombé au plus bas depuis deux ans, le nombre de tests de dépistage du Covid-19 a enregistré un "léger rebond" la semaine dernière en France, annonce le ministère de la Santé

Retombé au plus bas depuis deux ans, le nombre de tests de dépistage du Covid-19 a enregistré un "léger rebond" la semaine dernière, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé. La décrue marque le pas: avec 775 000 tests PCR et antigéniques validés entre le 22 et le 28 août, l'activité de dépistage est en "légère hausse" de 5% par rapport à la semaine du 15 août, indique la direction des statistiques (Drees) dans un communiqué.

La semaine du 15 août, marquée par un jour férié, avait enregistré le plus bas niveau de dépistage depuis la mi-août 2020, juste avant la deuxième vague épidémique. Deux ans plus tard, la septième vague est passée mais a cessé de refluer. Le nombre de cas positifs stagne depuis deux semaines au-dessus de 17 000 par jour (en moyenne sur 7 jours), contre plus de 130 000 au pic atteint mi-juillet, selon les données quotidiennes de Santé publique France.

La tendance reste toutefois à la baisse dans les hôpitaux, où le nombre de "patients Covid" est repassé en début de semaine sous les 15 000 (contre plus de 21 000 fin juillet), dont un peu moins de 850 en soins critiques. Des seuils encore élevés, à l'orée d'une huitième vague annoncée depuis plusieurs semaines par les autorités sanitaires.

"Il est quasi certain qu'il y aura une vague à l'automne", a ainsi avancé mi-août la Pr Brigitte Autran, présidente du comité d'anticipation des risques sanitaires - qui a succédé au Conseil scientifique. "Ce qu'on ne sait pas, c'est quelle sera son ampleur", mais "ça va redémarrer et il y aura une campagne de vaccination qui va reprendre à l'automne", a déclaré pour sa part le ministre de la Santé François Braun la semaine dernière.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions