11/08 16:06

Incendies et Canicule - 19 départements en alerte à 16h - Elisabeth Borne : "Nous sommes renforçons nos moyens pour lutter contre les incendies"- Cinq pays européens vont apporter leur aide - VIDEO

16h04: Dix-neuf départements passent en alerte canicule selon le dernier bulletin de Météo France. Cet après-midi de jeudi, les températures maximales atteignent 38 à 40 degrés sur le Sud-Ouest, et sont en hausse sur la façade ouest du pays, avec 34 à 38 degrés attendus sur les départements en vigilance orange.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les minimales avoisinent les 18 à 21 degrés en Bretagne, 20 à 23 degrés du pays nantais au sud du pays.

Vendredi est la journée la plus chaude de l'épisode à l'échelle nationale, avec 38 à 40 degrés, très localement 41 degrés de la Vendée à la Nouvelle-Aquitaine, à l'Occitanie et à la vallée du Rhône.On dépasse souvent les 35 degrés au sud de la Seine.

Les températures restent très élevées samedi avant une dégradation orageuse qui aborde la façade ouest dans la soirée de samedi à dimanche et se généralise dimanche à l'ensemble du pays, signant la fin de cet épisode de canicule.

.

13h10: Le point sur la situation à la mi-journée

Six pays européens vont envoyer des renforts pour aider les pompiers qui luttent particulièrement dans les Landes et la Gironde, où est arrivée Elisabeth Borne, contre les feux dans des "conditions climatiques extrêmes", alors que les brasiers se multiplient en France dans des forêts desséchées par les vagues de chaleur et le manque historique de pluie.

Avant la tombée de la nuit mercredi, huit feux importants brûlaient en France, en Gironde, dans le Maine-et-Loire, le Jura, la Drôme, l'Aveyron et la Lozère... Sans compter d'innombrables départs de feux plus petits chaque jour du nord au sud. L'un des deux incendies de forêt qui ont ravagé plus de 330 hectares dans le sud du Jura depuis mardi, était toujours en cours jeudi matin. Et 500 vacanciers et habitants des villages de Rivière-sur-Tarn et Mostuéjouls, dans l'Aveyron, ont été évacués mercredi soir, l'incendie qui s'est déclaré lundi étant toujours actif.

Dans le Maine-et-Loire, les deux principaux feux qui ont ravagé plus de 1.500 hectares sont désormais fixés. Emmanuel Macron a loué la "solidarité européenne", annonçant l'arrivée de l'aide de "l’Allemagne, la Grèce, la Pologne, et dans les prochaines heures la Roumanie et l’Autriche". "Sauver toutes les vies, sauver tout ce qui peut l’être, puis reconstruire: personne ne sera oublié", a-t-il ajouté sur Twitter. Quatre avions de la flotte de l'UE ont été envoyés en France depuis la Grèce et la Suède, a aussi annoncé la Commission européenne.

La Pologne avait annoncé qu’elle allait envoyer 146 sapeurs-pompiers pour combattre les incendies dans le sud, qui devraient arriver vendredi midi selon l'Elysée. L'Allemagne envoie 64 pompiers et 24 véhicules prévus dès jeudi soir. A Hostens (Gironde), où sont arrivés la Première ministre Elisabeth Borne et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, soucieux de démontrer la mobilisation du pouvoir pendant les vacances gouvernementales, les pompiers ont poursuivi leur lutte contre une reprise de feu du gigantesque incendie de Landiras en juillet (14.000 hectares brûlés). Quelque 6.800 hectares avaient été ravagés depuis mardi, selon un dernier bilan, 10.000 personnes évacuées dont 2.000 dans les Landes, pour la deuxième fois pour certains.

12h37: "Depuis le mois de juin, notre pays fait face à des incendies exceptionnels", déclare la Première ministre Elisabeth Borne lors d'un point presse. "Nous sommes dans l'urgence aujourd'hui, mais je peux assurer que nous sommes en train de renforcer nos moyens pour lutter contre les futurs incendies"

12h33: Quatre avions de la flotte de l’UE seront envoyés en France depuis la Grèce et la Suède, annonce la Commission européenne

11h55: L'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche aident ou vont aider la France "dans les prochaines heures" à faire face aux incendies qui ravagent notamment la Gironde dans le sud-ouest du pays, a annoncé jeudi Emmanuel Macron, saluant la "solidarité européenne". "L’Allemagne, la Grèce, la Pologne, et dans les prochaines heures la Roumanie et l’Autriche : nos partenaires viennent en aide à la France face aux incendies", a tweeté le président. "Merci à eux. La solidarité européenne est à l’œuvre !", a-t-il ajouté.

11h37: La Première ministre Elisabeth Borne et le ministre Gérald Darmanin sont arrivés en Gironde

11h32: Le Président Emmanuel Macron vient de poster un message sur son compte Twitter. "Partout sur le territoire, plus de 10 000 pompiers et personnels de la sécurité civile sont mobilisés contre les flammes. Avec courage et détermination, ils tiennent. Ces soldats du feu sont nos héros", déclare-t-il.

Et d'ajouter : "J’ai une pensée particulière pour le commandant Pascal Allaire et le lieutenant Martial Morin, décédés cet été en intervention face aux flammes, ainsi que pour leurs familles. Notre peine est immense. La Nation se tient aux côtés de tous nos pompiers blessés".

"Pour les personnes évacuées des zones en flammes, c’est l'attente et l’inquiétude. Pour les habitants sinistrés, c'est parfois une vie qui s'efface. Sauver toutes les vies, sauver tout ce qui peut l’être, puis reconstruire : personne ne sera oublié. L’Allemagne, la Grèce, la Pologne, et dans les prochaines heures la Roumanie et l’Autriche : nos partenaires viennent en aide à la France face aux incendies. Merci à eux. La solidarité européenne est à l’œuvre", conclut Emmanuel Macron.

10h17: Les deux principaux incendies du Maine-et-Loire, qui ont ravagé plus de 1 500 hectares principalement dans les forêts depuis lundi, étaient désormais fixés, a appris l'AFP jeudi matin auprès des pompiers du département. Le feu situé aux alentours de Baugé-sur-Anjou, qui a ravagé la forêt du Pugle, "est fixé depuis 17h30 mercredi, avec 1 400 hectares brûlés. On est toujours en défense de points sensibles sur 22 sites car ils se situent dans les surfaces brûlées. On a de très nombreuses reprises, dont certaines pas naturelles", a regretté le Codis auprès de l'AFP.

"On a une très très grande vigilance : en surface menacée, on est à 200 hectares et cet après-midi on a des conditions météorologiques pas bonnes avec chaleur, vent et degré d'hygrométrie très faible (11%)", a ajouté le Codis. A Beaulieu-sur-Layon, au sud d'Angers dans la région viticole du Layon, l'incendie est aussi fixé et 150 hectares ont été brûlés. "Le feu nécessite une vigilance puisque, là aussi, on a des reprises non naturelles", selon le Codis.

Plus de 500 pompiers, dont beaucoup venus d'autres départements, sont encore présents sur ces deux sinistres. Selon les scientifiques, la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes (canicule, sécheresse, incendies, etc.) est une conséquence directe du réchauffement climatique, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence.

08h40: La préfecture de Gironde vient de publier un nouveau communiqué pour faire le point sur la situation

Les sapeurs-pompiers de la Gironde et des Landes appuyés par des renforts interviennent depuis mardi après-midi sur un incendie qui est parti de Saint-Magne qui a, à cette heure, brûlé plus de 6.800 hectares de forêt. D’importants moyens humains et matériels sont déployés pour maîtriser les feux.

Au total, près de 1.100 sapeurs-pompiers sont engagés. Des renforts supplémentaires sont attendus. Les conditions sont particulièrement difficiles : la végétation et les sols sont particulièrement secs après plus d’un mois sans pluie. Les températures caniculaires (40°C ce jour) devraient se maintenir jusqu’à samedi et se conjuguent avec un air très sec pour créer des conditions de risque très sévère d’éclosion de feu.

Fabienne BUCCIO,préfète de la Gironde, demande aux riverains de ne pas se rendre sur les différents sinistres afin de ne pas gêner l'action des secours. Elle recommande à chacun la plus grande prudence et rappelle que tout le département de la Gironde est placé envigilance ROUGE renforcée pour le risque d’incendies en forêt en raison des conditions météorologiques.

08h21: Plus de 6.800 hectares ont brûlé depuis mardi après-midi, selon la préfecture de Gironde

08h01: Le point sur la situation ce matin

Un mois après le début d'un gigantesque incendie dans le sud-ouest de la France, le feu a repris avec vigueur et avait déjà dévoré mercredi 6.200 hectares de forêt, provoquant l'évacuation de 10.000 personnes. La France est actuellement touchée par un nouvel épisode de canicule aggravant chaque jour une sécheresse historique.

Il fait néanmoins globalement moins chaud que durant la canicule de mi-juillet, quand nombre de records avaient été battus avec des thermomètres dépassant 40°Celsius dans plusieurs régions. En 24 heures, à un rythme galopant, le feu, qui s'est déclaré mardi après-midi à Saint-Magne, dans le département de la Gironde, a consumé 6.200 hectares de forêts sur ce secteur ainsi qu'à Hostens et Belin-Béliet, non loin du département voisin des Landes également rattrapé par les flammes.

La Première ministre Elisabeth Borne doit se rendre en Gironde jeudi avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. En déplacement dans le département de l'Aveyron (sud), sur un autre front d'incendies, M. Darmanin a fait part mercredi "de grandes suspicions que le feu qui a repris soit le fait d'incendiaires".

"Ce matin, il y a eu huit feux, entre 08H00 et 09H00, qui ont démarré à quelques centaines de mètres d'intervalle, alors que c'est tout à fait inhabituel", a précisé le ministre, rappelant que "neuf feux sur dix sont d'origine (humaine) criminelle ou involontaire". Face à la reprise "violente" de ces feux, le ministre a annoncé le renforcement des moyens qui comprennent désormais "plus de 1.000 sapeurs-pompiers, 9 avions et de deux hélicoptères bombardiers d'eau".

06h50 : La première ministre Élisabeth Borne a annoncé qu'elle se rendrait aujourd'hui sur le front des incendies en Gironde (sud-ouest) avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, soulignant que la mobilisation du gouvernement était «totale». «Sur plusieurs fronts, nos sapeurs-pompiers font face à des incendies particulièrement violents», a-t-elle relevé mercredi sur son compte Twitter. «La mobilisation du Gouvernement et des services de l'État, aux côtés des élus locaux, des bénévoles et des habitants, est totale», a-t-elle ajouté. 

06h11: Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fait part hier «de grandes suspicions que le feu qui a repris (en Gironde), soit le fait d'incendiaires», lors d'un déplacement dans l'Aveyron. Plus tôt dans la journée, le ministre de l'Intérieur avait également indiqué depuis son compte Twitter qu'il avait «décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 sapeurs-pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d'eau sont engagés contre les flammes», face aux incendies qui reprennent de manière violente en Gironde et dans les Landes avec plus de 6 000 hectares brûlés.

04h28: Un mois presque jour pour jour après le début du gigantesque incendie de Landiras (Gironde), le feu a repris avec vigueur depuis mardi après-midi dévorant sur son passage 6.200 hectares de forêt et forçant l'évacuation de 10.000 personnes dans ce secteur des Landes de Gascogne. En 24 heures, à un rythme galopant, le feu qui s'est déclaré à Saint-Magne mardi après-midi a fortement progressé. «Très vigoureux», selon Martin Guespereau, préfet délégué de la Gironde, il a progressé toute la nuit, au sud-est de Landiras.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LISCO
11/août/2022 - 17h31

je propose que l'on tape sur des casseroles pour rendre hommage aux pompiers comme pour les infirmières, cela a été très efficace alors pourquoi ne pas continuer.

 

 

Portrait de wicket
11/août/2022 - 16h15

Et si l'on commençait par EDUQUER LES GENS sur la façon de gérer soit une promenade en forêt, soit un pique-nique, soit une clope à fumer, soit un barbecue, etc..... ce serait déjà bien, non ?

Cela éviterait peut-être tous ces dégâts et obligerait un peu les gens à se sentir concernés... Au fait, entendez-vous les écolos sur leur façon de régler ce genre de désastres.... NON ! SILENCE ! ils préfèrent pérorer à l'Assemblée sur des sujets aux antipodes des incendies et de notre nature... smiley

Portrait de wicket
11/août/2022 - 16h09
"Nous sommes renforçons nos moyens pour lutter contre les incendies"

Cherchez l'erreur !!!!!

Portrait de AntinemesisBack
11/août/2022 - 15h58
pazO a écrit :

Yakafocon.

et pourtant il a raison pov con qui a sans doute voté pour ces bons à rien, traitre à la France que tu es...la solution n'est pas si compliquée.

PLUS DE FRIC ET DE MATERIEL pour PREVENIR plutot que GUERIR. meme debat avec les masques! SE PREPARER ! et bien non, ces minables ne veulent que constater l'étendu du desastre en faisant mine d'etre touchés.

Ils ne sont capables que de blabla et ca satisfait des eunuques dans ton genre.

Les memes blabla devant le corps de Philippe Monguillot, le chauffeur de bus tué à Bayonne. Rien n'a changé ici depuis (j'y habite).

Leur venu ici pour montrer du soutien (Darmanin était venu), c'est une pure arnaque.

Portrait de piedsdansleplat
11/août/2022 - 15h55

vus les nouvelles donnes prévisibles il serait bon voire obligatoire d'acheter une vingtaine de Canadair et de DASH ; notre flotte est vieillissante. on pourrait faire un canadair "neuf" avec 3 actuels en bout de course. 

Portrait de wicket
11/août/2022 - 16h10

"pour lutter contre les futurs incendies"

Et si vous commenciez par vous occuper de ceux actuels !!!!

Portrait de COLIN33
11/août/2022 - 10h37 - depuis l'application mobile

Croyez vous que les pompiers, les sinistrés, les évacués ont le temps et l'envie d'entendre des bla-bla stériles, des aides pour les victimes de ces feux, et une prise de conscience par ce gouvernement du manque de moyens, non comme Darmanin qui à déclaré qu'il y en avait assez, canadairs etc......
Quand vont il dégager ce ministre ???

Portrait de MICMAH458
11/août/2022 - 10h09
pazO a écrit :

Yakafocon.

D'une certaine façon, vous avez raison : la solution du problème est évidemment bien difficile à trouver.  Je ne fais que parler, tout comme le président et sa clique de ministres, mais j'ai un alibi, je ne suis qu'un simple citoyen, contrairement à tous ces "décideurs professionnels".

Si la France n'est pas en mesure de venir à bout de ces catastrophes, je l'entends volontiers, mais alors prenons l'habitude que chaque année quelques milliers d'hectares de forêt disparaissent, et ne faisons rien puisque nous n'en n'avons pas les moyens.

Portrait de MS54840
11/août/2022 - 09h13
Elle vient pour dire je suis avec vous, la même dont LREM qui autrefois veut supprimer les services publics et réduire les dépenses !
Portrait de MICMAH458
11/août/2022 - 08h05

Trop tard et complètement inutile : elle n'a qu'à faire comme macron, suivre l'évolution de ces catastrophes devant sa télé, entre quelques longueurs dans sa piscine et une sortie en jet ski.  Comme dit "Calla", ce sont des actes qu'il faut, et non les discours sempiternels genre "je compatis avec toutes les victimes, je prends part à leur douleur, le gouvernement est derrière vous, nous ne vous laisserons pas tomber, nos pompiers sont des héros" etc... etc...  Puisque, selon macron, c'est l'Europe qui paie dorénavant le matériel, alors profitons-en pour augmenter considérablement la flotte des avions, et engageons du personnel en conséquence.