23/07 12:02

Facebook ferme les comptes d'au moins deux médias d'Etat afghans, arguant de la nécessité de se conformer à la loi américaine qui classe les talibans parmi les organisations terroristes

Facebook a annoncé avoir fermé les comptes d'au moins deux médias d'Etat afghans, arguant de la nécessité de se conformer à la loi américaine qui classe les talibans parmi les organisations terroristes. Les talibans utilisent largement les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter depuis leur prise du pouvoir en août 2021, et exercent un contrôle strict sur les médias publics afghans. Le groupe de radio-télévision publique RTA et l'agence d'Etat Bakhtar se sont toutes les deux plaintes jeudi que leurs comptes Facebook ont été fermés.

"Les talibans sont sanctionnés en tant qu'organisation terroriste en vertu de la loi américaine et ils sont interdits d'utiliser nos services", a justifié dans une déclaration écrite à l'AFP un porte-parole de Meta, la maison mère de Facebook. "Nous fermons les comptes tenus par les talibans, ou en leur nom, et interdisons tout éloge, soutien ou représentation d'eux", a-t-il ajouté. Meta n'a pas divulgué la liste des compagnies afghanes ainsi interdites, alors que les comptes Facebook de certains médias privés semblaient fonctionner normalement jeudi. Le porte-parole du gouvernement taliban, Zabihullah Mujahid, a critiqué cette interdiction, qui selon lui démontre "l'impatience et l'intolérance" de Facebook. "Le slogan +Liberté d'expression+ est utilisé pour tromper les autres nations", a-t-il twitté.

Le directeur de la RTA, Ahmadullah Wasiq, a indiqué dans un communiqué vidéo que les pages en langues dari et pachto de son organisation avaient été fermées sur Facebook et Instagram, également propriété de Meta, "pour des raisons inconnues". "RTA est une institution nationale, la voix de la Nation", a-t-il déclaré, en regrettant cette décision. Bakhtar a aussi demandé à Facebook de la reconsidérer, disant sur Twitter que "le seul objectif de cette agence de presse est de partager des informations exactes, dans les délais et complètes avec son public".

Jeudi, le mot-dièse "#BanTaliban" était en vogue sur Twitter, des milliers d'usagers appelant ce réseau à également interdire les comptes des talibans. Les talibans figurent sur la liste des organisations terroristes du Trésor américain, mais ne sont pas classés comme organisation terroriste étrangère par le Département d'État.

Ailleurs sur le web

Vos réactions