15/06 17:02

L’athlète Yohann Diniz, champion du monde de marche en 2017, a été condamné à Reims à deux mois de prison avec sursis pour délits routiers et outrages

L’athlète Yohann Diniz, champion du monde de marche en 2017, a été condamné à Reims à deux mois de prison avec sursis pour délits routiers et outrages, dans le cadre d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). Le sportif de 44 ans, qui comparaissait devant le tribunal judiciaire de Reims (Marne), était poursuivi pour "conduite sous l’empire d’un état alcoolique", "outrages à une personne dépositaire de l’autorité publique", "conduite d’un véhicule à moteur pendant la rétention conservatoire du permis de conduire" et "mise en circulation d’un véhicule malgré l’immobilisation prescrite par un agent verbalisateur".

Le 22 octobre, alors qu'il circulait entre Reims et Épernay, Yohann Diniz avait été soumis à Champfleury à un contrôle d’alcoolémie qui s'était révélé positif, avec un taux supérieur à 0,80 gramme par litre de sang.

Alors amené à la brigade de gendarmerie de Taissy, il est accusé d'avoir outragé trois gendarmes. L'outrage était "particulièrement méprisant", a relevé la juge.

Autorisé à quitter la gendarmerie le lendemain, l’athlète avait repris le volant, malgré l’obligation d’immobilisation de son véhicule et la rétention conservatoire de son permis de conduire.

Accompagné de son avocat, Me Nicolas Hübsch, il n'a pas fait de déclaration à l'issue de sa comparution en plaider-coupable.

Le triple champion d’Europe a également été condamné à une suspension du permis de conduire de trois mois, une amende de 135 euros et à verser 150 euros de dommages-intérêts à chacun des trois gendarmes outragés.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de duhkka
16/juin/2022 - 09h34

alors Yoann...un problème de testostérone ?...il faut marcher un peu, ca peut résoudre beaucoup de problèmes smiley

Portrait de MICMAH458
15/juin/2022 - 20h03
Le chon 24 a écrit :

Un comportement aussi déplacé que chez les représentants d' "En Marche"!

Je ne sais pas si vous l'avez fait exprès, mais si c'est involontaire, c'est encore plus beau : en parlant d'"en marche", je me suis laissé dire que ce gars, durant son activité sportive, marchait effectivement très vite, à la limite de l'excès de vitesse pour piétons.

Portrait de Louis Dorel
15/juin/2022 - 18h09
Le chon 24 a écrit :

Un comportement aussi déplacé que chez les représentants d' "En Marche"!

Ça me fait plutôt penser à Florian  Philippot de l'extrême droite qui s'était fait choper sur l'autoroute en allant voter. 

Portrait de ayayay
15/juin/2022 - 17h51

Sont pourtant pas chi#nts les gendarmes de la région, il a vraiment dû abuser pour qu'ils s’énervent