26/04 18:02

L'État autorise pour 6 mois maximum les fabricants de margarine, chips, sauces, biscuits ou plats en sauce à remplacer l'huile de tournesol dans leurs recettes sans changer leur emballage

L'État a autorisé pour six mois maximum les fabricants de margarine, chips, sauces, biscuits ou plats en sauce à remplacer l'huile de tournesol dans leurs recettes sans changer leur emballage, en raison de difficultés d'approvisionnement du fait de la guerre en Ukraine. 

Les industriels qui feront cette demande de dérogation pourront utiliser par exemple de l'huile de colza, a détaillé Bercy mardi à l'issue d'une concertation avec industriels et associations de consommateurs. Dans le cas notamment de l'ajout de produits allergènes, l'indication d'un changement de recettes doit en revanche être immédiat.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Libertas
27/avril/2022 - 14h54

C'est démentiel cette décision. Dans la même logique, puisqu'il y a une pénurie de Playstation 5, est-ce que les fabriquant pourront mettre à la place des Playstation 4 sans changer l'emballage ? smiley 

Portrait de temeos77
26/avril/2022 - 23h20
Foreflechir a écrit :

Ils... pêle-mêle... Le Gouvernement... qui ne se soucie que de son avenir... Les industriels qui spéculent... et les agriculteurs qui soi-disant nourrissent la France (3% de la population active y compris les industries en aval... soi-disant au service des autres, en réalité de grosses sociétés anonymes situées dans des paradis fiscaux et employant de la main-d'œuvre le plus souvent étrangère car pressurable plus facilement).

Les agriculteurs plantent ce qu'ils veulent et subissent les aléas des cours car leurs syndicats ont refusé en 1982 la constitution de bourses fixant la répartition des cultures... J'ajoute qu'ils plantent ce qu'ils veulent, y compris des cultures qui n'ont pas forcément de terres adéquat en France mais qui rapportent grâce aux subventions européennes... Ainsi, pour toucher la subvention européenne pour la culture du maïs, il faut prouver qu'on a arrosé, donc prélevé dans la nappe phréatique (on les entendra se plaindre après) un nombre d'hectolitres suffisant... Suffisant y compris s'il pleut pendant quarante jours... On peut voir ainsi le maïs arrosé quand il pleut pendant les vacances.... Je ne développe pas plus... il faudrait un livre de 300 pages... mais les gestionnaires de société anonymes citées précédemment ont bien compris le principe.

Le cours du Tournesol ne s'envole pas depuis huit semaines... la forte augmentation des cours sur le marché mondial date d'octobre 2020 et a perduré toute l'année 2021 et jusqu'au début de la guerre... Cela doit "flamber" encore davantage puisque la Russie et l'Ukraine produisaient 25 % de la production mondiale de tournesol. Il faut aussi savoir que la consommation de tournesol est une "rareté" française... d'autres pays consommant des huiles d'autres origines végétales. 

Je n'ai pas étudié encore l'impact des carburants dits "verts" sur l'augmentation des cours... puisque ces carburants "verts" sont une concurrence à l'alimentation de l'espèce humaine... mais là les verdos n'ont pas apporté de réponse... qui les mettraient certainement en opposition au traité européen... et peut-être  à leur lutte contre le réchauffement climatique... On ne peut pas tout avoir. 

 "soi-disant au service des autres, en réalité de grosses sociétés anonymes situées dans des paradis fiscaux et employant de la main-d'œuvre le plus souvent étrangère car pressurable plus facilement)."

Tu racontes vraiment n'importe quoi c'est pathétique là !

 

"Cela doit "flamber" encore davantage puisque la Russie et l'Ukraine produisaient 25 % de la production mondiale de tournesol"

La russie et l'ukraine produisent 50% de la production et non 25....

 

Bref, tu fais semblant de connaitre un sujet que tu ne connais que vaguement !

 

"Les agriculteurs plantent ce qu'ils veulent et subissent les aléas des cours car leurs syndicats ont refusé en 1982 la constitution de bourses fixant la répartition des cultures..."

encore heureux..Comment un syndicat pourrait te dire ce que tu dois planter sur ton exploitation, dans ton terroir.. Il n y a pas une agriculture en france, mais des milliers !