14/04 07:31

Des poursuites judiciaires ont été engagées à Nice à l'encontre de trois policiers municipaux soupçonnés d'avoir séquestré et violenté un jeune homme

Des poursuites judiciaires ont été engagées à Nice à l'encontre de trois policiers municipaux soupçonnés d'avoir séquestré et violenté un jeune homme, a appris l'AFP  auprès du parquet de la ville. «Une information judiciaire est ouverte concernant trois policiers municipaux pour séquestration ou enlèvement pour faciliter un crime ou un délit suivi de libération avant le septième jour, et violences aggravées par trois circonstances suivies d'une incapacité totale de travail supérieure à huit jours», indique Xavier Bonhomme, procureur de la République de Nice.

Pour l'un des trois policiers incriminés s'ajoutent «les chefs de menace réitérée de crime contre les personnes et de menace ou acte d'intimidation pour déterminer une victime à ne pas porter plainte ou à se rétracter», précise le magistrat. Les faits remontent à la nuit de dimanche à lundi.

En compagnie d'amis, la victime, un jeune homme de 21 ans, croise dans un bar de la vieille ville une patrouille de la brigade de nuit de la police municipale de Nice composée de cinq agents.

En quittant l'établissement, les policiers s'aperçoivent que leur véhicule a été tagué au stylo de l'inscription «Easy». Ils donnent le signalement des auteurs présumés du tag et une autre patrouille interpelle le jeune homme.

Dans des conditions qui restent floues, cette patrouille remet le suspect aux premiers policiers, qui l'emmènent alors dans un parc de la ville pour «lui donner une leçon», selon leurs dires rapportés par le parquet, avant de l'abandonner sur place.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions