24/02 11:31

Une femme qui avait publié sur Facebook une vidéo prise lors du procès de Nordahl Lelandais s'est vue notifier un rappel à la loi et devra s'acquitter de 100 euros de contribution citoyenne

Une femme qui avait publié sur Facebook une vidéo prise début février lors du procès de Nordahl Lelandais s'est vue notifier un rappel à la loi et devra s'acquitter de 100 euros de contribution citoyenne, a indiqué mercredi le procureur de la République de Grenoble. La femme, âgée de 40 ans, a été entendue mardi par la police et convoquée mercredi devant le délégué du procureur de Grenoble qui lui a "notifié un rappel à la loi et l'a contrainte à payer une somme de 100 euros au titre de la contribution citoyenne", a précisé le procureur Eric Vaillant dans un communiqué.

Le procureur avait annoncé avoir ordonné l'enquête le 3 février au quatrième jour du procès de l'ancien militaire, jugé pour le meurtre de la petite Maëlys, 8 ans, lors d'un mariage en août 2017, précisant que "sur la vidéo on peut voir l'accusé". L'avocat de Nordahl Lelandais, Me Alain Jakubowicz, s'était indigné lors de l'audience de l'"emballement délirant" autour de ce procès qui s'est conclu vendredi par la condamnation de son client à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans.

Un homme de 40 ans qui avait pour sa part réalisé un selfie dans la salle d'audience lors du même procès mais l'avait effacé à la demande des services de sécurité est "convoqué en mars devant le délégué du procureur pour un rappel à la loi et une contribution citoyenne de 50 euros", a encore indiqué Eric Vaillant.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de axl59
24/février/2022 - 14h28
th93100 a écrit :

100 € ????? C'est une mesure d'encouragement à la désobéissance civile !!! Des crétins vont négocier des vidéos 100x (1 000 x ! ) plus cher sur les réseaux / information avec des espoirs de marge colossales sans risque juridique !

Si la justice avait envie de garder un semblant de crédit, il fallait taper fort ! manifestement, elle n'a rien à faire de sa crédibilité !

Dans de nombreux pays les images du procès sont diffusées. Je trouve que c'est un trop grand honneur de vouloir protéger le droit à l'image d'une ordure comme Lelandais.