24/10 08:21

Seulement un peu plus de 40.000 personnes ont manifesté samedi en France contre le pass sanitaire pour le 15e samedi consécutif

Seulement un peu plus de 40.000 personnes ont manifesté samedi sur l'ensemble du territoire français contre le pass sanitaire pour le 15e samedi consécutif de mobilisation, selon le ministère de l'Intérieur, un chiffre de participation stable par rapport à la semaine dernière. Le ministère a recensé 171 actions, dont environ 5.000 manifestants à Paris rassemblés dans quatre cortèges différents. Ils étaient 670 à Nantes d'après la préfecture de Loire-Atlantique, ainsi que 330 à Saint-Nazaire.

A Metz, 600 à 700 personnes se sont mobilisées selon la préfecture, qui a précisé que la moitié du cortège n'avait pas respecté le parcours autorisé et s'est dirigée vers l'autoroute, ce qui a donné lieu à un déploiement de forces de l'ordre, mais sans incidents notables.

Dans le reste du Grand Est, les préfectures ont recensé 750 personnes à Strasbourg, 850 à Colmar et 1.000 à Mulhouse. Une personne a été interpellée en métropole, lors d'un rassemblement à Lille, et aucun membre des forces de l'ordre n'a été blessé, selon le ministère. En Guadeloupe, deux personnes ayant participé à une manifestation contre le pass sanitaire dont une leader syndicale ont été placées en garde à vue pendant plusieurs heures "pour rébellion".

Le ministère de l'Intérieur avait recensé samedi dernier 40.610 manifestants. Ils étaient plus de 81.000 selon le collectif militant Le Nombre Jaune, qui publie par la suite son propre décompte. L'affluence dans ces cortèges et rassemblements était en baisse régulière depuis plusieurs semaines.

Le 25 septembre, 60.000 personnes avaient protesté contre le pass sanitaire imposé par le gouvernement pour contrer l'épidémie de Covid-19, selon le bilan des autorités.

L'Assemblée nationale a donné dans la nuit de mercredi à jeudi un premier feu vert au projet de loi "vigilance sanitaire", avec la possibilité controversée de recourir au pass sanitaire jusqu'au 31 juillet 2022. Le ministre de la Santé Olivier Véran a noté vendredi une "petite poussée" des cas de Covid, évoquant environ "5.000 cas par jour" actuellement.

Le taux d'incidence, indicateur qui témoigne de la proportion de personnes infectées parmi la population, a lui augmenté cette semaine après huit semaines successives de baisse. L'épidémie de coronavirus a fait plus de 117.000 morts en France, où près de 51 millions de personnes ont reçu au moins une injection de vaccin.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de RED2510
24/octobre/2021 - 15h08

Juste une question : ils sont où ceux qui nous annonçaient un raz-de-marée pour la rentrée ? On a plutôt une vaguelette non ?

Pas de commentaires d'Avalonze, Tommyrose et autres !!! 

 

Portrait de bobyonetwotree
24/octobre/2021 - 09h17

s ils marchaient autant pour eviter de prendre leurs voitures , la planete serait sauver , pollution terminée mdr 

Portrait de COLIN33
24/octobre/2021 - 09h02 - depuis l'application mobile

Enfin ils en ont assez, n'y a t il pas sujet plus important pour manifester....
ce sont les vacances de la Toussaint on oublie tout le reste....