14/10 10:16

En plein Conseil de Paris, l’adjoint d’Anne Hidalgo, Ian Brossat compare Rachida Dati à une "élève de Sarcelles" et refuse de présenter ses excuses: "Je m’en fous, je m’en fiche" - VIDEO

Lors du dernier Conseil de Paris, les propos de l'adjoint d'Anne Hidalgo, Ian Brossat, ont provoqué de vives réactions. Alors qu'il s'adressait à Rachida Dati, l'élu a déclaré : "C'est moi qui parle. En l'occurence, même quand j'étais prof à Sarcelles, les élèves se taisaient. Donc vous allez faire pareil".


Et d'ajouter : "Quand on parle, on n'interrompt pas. Donc, je ne vous interromps pas. Vous ne m'interrompez pas, quelque soit le lieu, l'endroit. Je m'en fous madame, je m'en fiche. Vous n'êtes pas là pour raconter votre vie. Je suis là pour parler logement". 


Sur son compte Twitter, le directeur de campagne de Fabien Roussel (PCF) a maintenu ses propos. "Même quand j'étais prof à Sarcelles, les élèves se taisaient. Je maintiens mes propos. Car ils avaient, eux, une certaine idée du respect et de l'écoute", a-t-il indiqué sur le réseau social en précisant "n'en déplaise à la droite parisienne qui coupe en permanence la parole et transforme nos débats en pugilat". 


Ce matin, sur CNews, le secrétaire nationale du PCF, Fabien Roussel, a réagi aux propos de Ian Brossat. "Ian Brossat n'a pas été prof dans le 16e arrondissement de Paris mais à Sarcelles. S'il avait été prof dans le 16e, il aurait fait référence à ses élèves du 16e arrondissement", a-t-il déclaré.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ISAMBEAU
14/octobre/2021 - 21h37

Ce n'est qu'une querelle de bonne femme.

Portrait de Poufiohnit
14/octobre/2021 - 16h04

Il fait interdire de toute urgence le communisme.

N'oublions pas qu'ils ont collaboré avec les nazis...

Portrait de JC732
14/octobre/2021 - 15h51

Quel courage que de s'en prendre à une femme . Il ne risque pas de ramasser un bourre-pif qu'on se ferait un plaisir de  balancer a ce con prétentieux.

 

Portrait de Greenday2013
14/octobre/2021 - 14h17

"Même quand j'étais prof à Sarcelles, les élèves se taisaient."

Le "même" sous-entend beaucoup de chose sur les habitants de Sarcelle. Curieuses paroles de la part d'un homme de gauche.

Portrait de alex t'es rieur
14/octobre/2021 - 13h05

je n'irais jamais défendre le contre exemple tant pour sa communauté que pour les femmes qu'est madame bling-bling!

une arriviste qui a tenté de se faire nommer sous la gauche et doit tout à un homme, Nicolas S.

une perdante qui n'a jamais su réunir sur son seul nom des votes, ne s'est jamais présentée à une élection directe mais n'a été élue que sur des listes estampillées du parti.

et qui a réussi l'exploit de faire moins bien aux dernières municipales que NKM, Natalie Kosciusko-Morizet, la précédente candidate et ose se présenter telle une gagnante: ? !

Elle a permis la ré élection d'Hidalgo pourtant rejetée par 2/3 des parisiens et à 6% max dans les sondages actuellement...

Quand tu as ce genre d'élues (ou Morano, ou Boutin, etc) qui pour réussir sont prêtes à tout et surtout pires que des bonhommes: quelle honte vraiment!!! 

Portrait de Valentin130598
14/octobre/2021 - 11h58

Quel connard celui là! Sa hildingo dont il est le conseiller principal pour sa campagne présidentielle sera un genou à terre l'année prochaine avec des résultats minables! Peut être que çà lui rabaissera le caquet à cette enflure!?

Portrait de th93100
14/octobre/2021 - 11h13

Me dire que "la gauche" va avoir le "choix" entre Anne Hidalgo et Yannick Jadot ???? MDR !!! J'en viens meme à me dire que la folle du Poitou aurait plus de chance.... c'est dire !

Portrait de Lexpertdelamaisonmere
14/octobre/2021 - 10h18

Dati mérite d'être remise en place parfois. Il a bien fait.