11/10 17:02

La présidente de l'Autorité de la concurrence Isabelle De Silva se dit "un peu surprise" par le non-renouvellement de son mandat, auquel elle était candidate

La présidente de l'Autorité de la concurrence Isabelle De Silva a reconnu lundi avoir été "un peu surprise" par le non-renouvellement de son mandat, auquel elle était candidate. "Sur le moment, j'ai eu un petit peu de surprise, mais je respecte la liberté de choix de l'autorité qui décide", a déclaré Mme De Silva sur le plateau de BFM Business, en faisant référence à la présidence de la République. "J'espérais continuer, c'est vrai, parce que je crois qu'on avait mené des chantiers difficiles et importants" mais "à quelques heures de mon départ, ma priorité c'est vraiment que l'autorité puisse poursuivre sa mission sereinement et surtout que les chantiers que nous avons commencés puissent se dérouler car ils sont importants", a-t-elle dit.

L'Autorité de la concurrence doit en particulier examiner la fusion TF1/M6, qui présente des enjeux cruciaux sur le marché de la publicité et de la production audiovisuelle. Mme De Silva présidait l'Autorité de la concurrence depuis 2016 et son mandat s'achève le 13 octobre. Son mandat a été particulièrement marqué par des décisions marquantes concernant les Gafam, avec des amendes spectaculaires infligées à Google (220 millions en juin pour ses pratiques publicitaires, puis 500 millions d'euros en juillet, pour ne pas avoir négocié "de bonne foi" avec les éditeurs de presse sur l'application des droits voisins) et Apple (1,1 milliard d'euros en mars 2020 sur le contrôle de la vente de ses produits). Son départ a été rendu public la semaine dernière. Son successeur n'est pas connu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de grandes_vacances
11/octobre/2021 - 17h31

Cette dame redoute ... la concurrence...

Portrait de vraimentcompliqué2
11/octobre/2021 - 17h21

Bah il doit y avoir une copine ou un copain à placer. A l'époque ce fut le cas la concernant...