23/09 11:46

Un peu plus de la moitié des Français ne croit pas en Dieu et l'épidémie de Covid-19 a eu peu d'effet sur la pratique religieuse, selon un sondage

Un peu plus de la moitié (51%) des Français ne croit pas en Dieu et l'épidémie de Covid-19 a eu peu d'effet sur la pratique religieuse, selon un sondage Ifop pour l'Association des journalistes d'information sur les religions (Ajir). A la question "Vous, personnellement croyez-vous en Dieu ?", 51 % des sondés répondent "non" (contre 44% en 2011 et 2004). Les Français étaient 66% à croire en Dieu en 1947, selon un sondage Ifop de l'époque.

Dans le détail, les plus croyants sont chez les 65 ans et plus (58%) puis chez les 18-34 ans (48%).

L'épidémie de Covid-19 les a-t-elle rapprochés d'une pratique religieuse ? "Non", disent les interviewés, à 91%. Seuls 9% répondent par l'affirmative.

Sondés sur l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris en 2019, 79% répondent que cet événement n'a pas réveillé en eux de "sentiment religieux" ni de "fibre spirituelle". Mais 21% ressentent le contraire.

Autre enseignement: les Français parlent de moins en moins de religion en famille: ils sont 38%, contre 58% en novembre 2009. Et seuls 29% en parlent avec leurs amis (49% en 2009).

L'étude s'intéresse aussi à leur avis sur le pape François; 41 % pensent qu'il défend "plutôt bien" les valeurs du catholicisme, 44 % qu'il les défend "ni bien ni mal" et 15% "plutôt mal".

Par ailleurs, 68% des Français pensent que les religions "peuvent contribuer à transmettre aux jeunes des repères et des valeurs positives: respect de l’autre, tolérance, générosité, responsabilité". Ils étaient 77% à le penser en 2009.

Pour 54% des personnes interrogées, "toutes les religions se valent" (62% en 2007). Pour 47% des Français, "le message et les valeurs du christianisme sont toujours d’actualité". Et pour 47%, "les religions peuvent contribuer positivement aux grands débats de société: bioéthique, moralisation de l’économie, famille" (contre 51% en 2009).

L'enquête a été menée du 24 au 25 août auprès d'un échantillon de 1.028 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus par questionnaire auto-administré en ligne, selon la méthode des quotas.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
23/septembre/2021 - 23h37 - depuis l'application mobile

malheureusement c'est souvent à cause des religieux qui se disent porter la parole de dieu et ne font que la bafouer, sans parler des actes sexuels, qu'ont les laisse se marier et vivre comme tout le monde, tout ça a besoin d'être dépoussiéré , ça risque qu'ils se fassent apprécier davantage car pas besoin de représentants de dieu, on peut s'adresser à lui directement.....

Portrait de Libertas
23/septembre/2021 - 19h17
NapoleonBonaparte a écrit :

Alors qu'on a jamais massacre au nom de l'atheisme hitler et staline peuvent en temoigner lol

Ils n'ont pas fait ces massacres "au nom de l'atheisme". D'ailleurs je n'ai jamais entendu parler d'athées qui ont commis des massacres dans le but de promouvoir l'athéisme... Par contre, il y a bien eu énormément de massacres "au nom de Dieu", avec les Catholiques auparavant, et avec les Islamistes de nos jours.

Portrait de Kevin 29
23/septembre/2021 - 15h46
canopee3 a écrit :

C'est à dire que les religions, le fait de croire au "divin" c'est ancestral, après la foi ça ne  s'explique pas non plus. Après, je pense que la science n'est pas fondamentalement incompatible avec la religion.

La science est fondamentalement incompatible avec tout ce qui est écrit dans les livres des 3 grandes religions. Il faut choisir. En revanche, pour répondre à la question de savoir pourquoi il y quelque chose(un univers ou des univers ainsi que de la vie) plutôt que rien, étant donné qu'on ne sera certainement jamais en capacité de connaitre la réponse, parmi une infinité de possibilités, la science laisse la possibilité d'un objet non mathématique (ce que les gens appellent Dieu) comme origine.

Portrait de Kevin 29
23/septembre/2021 - 15h42
cruchon a écrit :

Encore quelques décennies avant que les gens comprennent que c'est une mascarade moyenâgeuse. Difficile d'admettre qu'on a pu croire un mensonge depuis sa naissance, mais grâce à la connaissance, à la science qui progressent dieu répond de moins en moins à nos questions.

"Encore quelques décennies". Vous êtes optimiste je pense qu'on est loin d'en avoir fini avec ces fables, les connaissances scientifiques pour que la populace se rende compte de la supercherie des religions on les a depuis un bout de temps, Darwin c'était déjà il y a 150 ans.

Le déclin des religions en occident c'est aussi je pense parce qu'on est en situation de confort, les 3 grandes religions ont eu du succès car elles promettaient la vie éternelle au paradis à des pauvres bougres qui avaient une vie terrible faite de souffrances, famines, maladies, labeurs jusqu'à la mort, maintenant le paradis ou ce qui s'en rapproche on peut l'avoir ici sur Terre.

Portrait de canopee3
23/septembre/2021 - 13h39
cruchon a écrit :

Encore quelques décennies avant que les gens comprennent que c'est une mascarade moyenâgeuse. Difficile d'admettre qu'on a pu croire un mensonge depuis sa naissance, mais grâce à la connaissance, à la science qui progressent dieu répond de moins en moins à nos questions.

C'est à dire que les religions, le fait de croire au "divin" c'est ancestral, après la foi ça ne  s'explique pas non plus. Après, je pense que la science n'est pas fondamentalement incompatible avec la religion.

Portrait de SlapS
23/septembre/2021 - 12h55

Dieu c'est moi içi! smiley