10/09 18:41

Google décide de couper tous les revenus publicitaires à France Soir, accusé de diffuser des fake news sur la vaccination contre le Covid

Google a coupé l'accès du site controversé France Soir à son réseau publicitaire, privant ainsi le site d'actualité d'une partie de ses revenus, en raison selon le géant de la publicité de violations répétées de ses règles sur la désinformation, a indiqué vendredi le groupe américain.

Xavier Azalbert, directeur de la publication de France Soir, a confirmé vendredi à l'AFP le retrait, depuis quelques jours, de leur "service de publicité" sur Google. Xavier Azalbert avait été reçu hier jeudi en direct dans Morandini Live sur CNews, un face à face qui avait noté lieu ç un échange musclé avec Jean-Marc Morandini, à revoir ci-dessus.

Cette mesure constitue "une atteinte à la liberté d'expression" et "porte atteinte à la viabilité d'un organe de presse", a-t-il fustigé. L'avocat de la publication étudie "une citation directe au tribunal correctionnel pour discrimination consistant à refuser la fourniture d'un bien ou d'un service" susceptible d'"entraîner une atteinte à la liberté d'expression", a ajouté le responsable de France Soir.

Interrogé par l'AFP, Google a indiqué avoir appliqué son règlement, qui vise à protéger les marques "contre la diffusion de leurs publicités à côté de contenus dangereux et trompeurs".

"Nous avons prévenu France Soir avant de prendre des mesures, leur demandant de remédier aux violations persistantes de nos règles", a précisé Google. France Soir a démenti avoir été prévenu.

Cette décision intervient quelques jours après la diffusion sur France 2 d'un numéro de l'émission Complément d'Enquête, intitulé : "Fake News, la machine à fric".

"Le site semble avoir été démonétisé peu avant ou dans la foulée de notre enquête. France Soir faisait partie des sites sur lesquels nous avions interpellé Google", a écrit sur Twitter la journaliste Aude Favre, co-auteure du reportage. Google a également banni fin août le site américain "The Gateway Pundit", alors que son réseau publicitaire assurait à celui-ci un revenu estimé à 200.000 euros mensuels.

France Soir avait déjà été déréférencé de Google News en janvier 2021 et son compte Youtube (propriété de Google) avait été suspendu.

Le média, qui conteste ces décisions, a été débouté en référé le 2 juin par le tribunal de commerce de Paris.

Parallèlement, le site accusé de relayer des thèses complotistes avait dû se plier au réexamen de son statut de site "d'information politique et générale" (IPG).

Cet agrément lui avait finalement été accordé début avril par la commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP), chargée de reconnaître la qualité de service de presse en ligne. Vendredi, le site affichait toujours certaines publicités, notamment grâce au réseau d'annonces automatisées Outbrain.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nono75
12/septembre/2021 - 17h53
KEYZER a écrit :

Justement , la liberté d'expression, ce n'est pas forcément de dire n'importe quoi. Le monde n'est pas binaire. Cette " crise du covid" a mis en lumière une sorte de " dictature" de la pensée. Par ex, l'origine du virus a eu , selon la pensée dominante, pour origine à la propagation du corona par un pangolin mordu par une chauve souris sur le marché de wuhan. Or, rien ne prouve la véracité de cette version officielle. En s'attaquant à un animal (donc la nature), l'humanité ne peut que subir sans sourciller. Par contre, une autre hypothèse ( relayée par france soir )  concernant les gains de fonction si décriés par les scientifiques réalisés dans le labo par le pr Daszak est automatiquement cataloguée comme " fake news". Dans les deux cas, il n'y a aucune preuve formelle. Du coup, pourquoi la version officielle serait  crédible et l'autre un mensonge ?  

Ce qui m'amène à déduire qie , forcément , on ne connaitra jamais la vérité ( qui peut fâcher), qu'on décide pour nous via les médias ce que l'on doit penser, que le curseur de celui qui pense posséder la vérité est arbitraire.

Au final, cette crise montre à quel point en 2021, les citoyens ne sont plus libres d'avoir une reflexion différente de la pensée dominante. 

Ici il est juste question de news propagées par un site qui surfe sur le nom d'un grand quotidien  ; d'après guerre et dont les annonceurs ne souhaitent pas voir leurs marques associées.

Tout le reste n'est que...

 

Portrait de KEYZER
12/septembre/2021 - 11h38
Nono75 a écrit :

Google moteur de recherche est neutre ou en tout cas indépendant des États, il référence bien les théories complotistes non ?

Ici on est sur Google publicité, publicité payée par des annonceurs extérieurs. Je réitère, si un média veut être indépendant alors il ne doit pas compter vivre de la publicité ou alors mettre tous ses œufs dans le même panier et externaliser sa régie publicitaire.

Tant pour France Soir que Trump, la liberté d'expression n'est pas la liberté de dire n'importe quoi.

Justement , la liberté d'expression, ce n'est pas forcément de dire n'importe quoi. Le monde n'est pas binaire. Cette " crise du covid" a mis en lumière une sorte de " dictature" de la pensée. Par ex, l'origine du virus a eu , selon la pensée dominante, pour origine à la propagation du corona par un pangolin mordu par une chauve souris sur le marché de wuhan. Or, rien ne prouve la véracité de cette version officielle. En s'attaquant à un animal (donc la nature), l'humanité ne peut que subir sans sourciller. Par contre, une autre hypothèse ( relayée par france soir )  concernant les gains de fonction si décriés par les scientifiques réalisés dans le labo par le pr Daszak est automatiquement cataloguée comme " fake news". Dans les deux cas, il n'y a aucune preuve formelle. Du coup, pourquoi la version officielle serait  crédible et l'autre un mensonge ?  

Ce qui m'amène à déduire qie , forcément , on ne connaitra jamais la vérité ( qui peut fâcher), qu'on décide pour nous via les médias ce que l'on doit penser, que le curseur de celui qui pense posséder la vérité est arbitraire.

Au final, cette crise montre à quel point en 2021, les citoyens ne sont plus libres d'avoir une reflexion différente de la pensée dominante. 

Portrait de Nono75
12/septembre/2021 - 09h45
KEYZER a écrit :

Pour aller  à l'essentiel , la question est de savoir si une société comme google ( qui devrait être neutre) est habilitée à  faire de la politique ? ( Même si, comme toute société privée , elle est libre de faire ce qu'elle veut) De la même façon, qu'il y a environ 1 an, twitter et fb avaient fermés les comptes de Trump. 

Google moteur de recherche est neutre ou en tout cas indépendant des États, il référence bien les théories complotistes non ?

Ici on est sur Google publicité, publicité payée par des annonceurs extérieurs. Je réitère, si un média veut être indépendant alors il ne doit pas compter vivre de la publicité ou alors mettre tous ses œufs dans le même panier et externaliser sa régie publicitaire.

Tant pour France Soir que Trump, la liberté d'expression n'est pas la liberté de dire n'importe quoi.

Portrait de KEYZER
11/septembre/2021 - 23h26
Nono75 a écrit :

L'art et la manière de tout mélanger.

Quel est le rapport entre la presse (au sens général), les publicités, le référencement sur Google moteur de recherche et le référencement des articles sur Google News (d'où France Soir a effectivement été retiré).

Maintenant tu nous parles de référencement (personne n'a dit que France Soir a été déréférencé de Google moteur de recherche, si ?) mais ne nous parle plus de publicité (l'objet de la présente news).

Ici sur JMM on aurait les premiers à vociférer si Google se comportait en France comme il peut le faire en Chine sous la pression de la censure. Ne pas censurer (tu peux chercher ta alexandra henrion caude sur Google et tu verras) démontre parfaitement que Google est complètement indépendant des gouvernements (je ne parle pas de la Chine évidemment).

À l'instar du Canard Enchainé, si France Soir veut être indépendant afin de diffuser les infos qu'il souhaite y compris fake alors il peut refuser toute publicité et vivre de la vente au numéro (ah zut, ça ce n'est plus possible) ou de l'abonnement, en plus des aides de l’État aux journaux.

Pour aller  à l'essentiel , la question est de savoir si une société comme google ( qui devrait être neutre) est habilitée à  faire de la politique ? ( Même si, comme toute société privée , elle est libre de faire ce qu'elle veut) De la même façon, qu'il y a environ 1 an, twitter et fb avaient fermés les comptes de Trump. 

Portrait de KEYZER
11/septembre/2021 - 23h20
Hirfah a écrit :

On croirait Jean-Claude Van Damne expliquer que 1+1=11.

Ton post n’a absolument aucun sens. Je voudrais être gentil, dire que tu es ignorant en informatique que ça n’y changerait rien, tu y rajoutes une bouillie intellectuelle derrière qui ne vient de nulle part et ne va nulle part et où pourtant tu en tires des conclusions (sic).

 

Va consulter mec, et arrête de raconter n’importe quoi s’il te plait. Ça fait peine à voir.

Je suis désolé, mais si tu n'arrives pas à nuancer l'idée directrice de mon propos ( même s'il peut te paraitre trop brouillon), tant pis pour toi. Nono75 m'a bien répondu et plus intelligemment que toi. 

Alors, sans doute, te trouves tu "supérieur" comme le suggére ta " réponse" à mon égard ? C'est pas grave, t'imagines bien que ton avis est déja inintéressant au possible, et ta médiocrité ne m'éffleure pas. Mais bon, je fais peine à voir et tu passes du temps à me répondre. Donc tu dois être un peu sado maso sur les bords ou bien ta vie n'est ponctuée que de diatribes creuses pour pouvoir remplir l'ennui qui y règne. 

PS : arrêtes de te croire plus intelligent que tu ne l'est, tu ne l'as jamais prouvé dans aucun message venant de ta part. Après, donner les mauvaises notes, tout le monde ( et surtout les plus cons) en abusent. smiley

Portrait de Nono75
11/septembre/2021 - 21h00
KEYZER a écrit :

Juste pour revenir à la " politique" de google france :

D'un côté, comme on le sait depuis hier, google a décidé de couper les recettes publicitaires à france soir 

D'un autre côté, j'ai été voir par curiosité si google hébergeait un site "polémique". J'ai tapé " génération identitaire" qui a été dissous récemment sur ordre de Darmanin me semble t il. Figures toi que le site existe quand même ( ça parle du renouveau du groupe) donc est très récent. Ce qui, sous entend, que Google, malgré la sanction judiciaire, a accepté sa présence sur sa plateforme. PS : je ne parle pas des publicités car, comme tout groupe politique, il faut sans doute passé par des cotisations tipeee ou autres)

Ce qui me gène de la part de google, c'est qu'un parti qui a interdit a la bénédiction de pouvoir renaitre sur le moteur de recherche ( pourquoi pas lui donner une deuxiéme chance après tout); mais que cette même entreprise coupe une des possibilités de recherche d'un journal contesté. Bref, il y a deux poids, deux mesures.

Ma conclusion ( peut être pas la vérité) est que france soir est beaucoup plus dérangeant que le groupe identitaire ( dont les médias ont pourtant évoqué les dérives). Personnellement, j'ignorais totalement l'existence de france soir jusqu'au jour ou je tombe sur un article parlant des expériences de gains de fonction dans les laboratoires. Pour tout te dire, je n'ai jamais adhéré à la version officielle du pangolin  du marché de wuhan, que l'on nous a imposé sans que l'on puisse la contester. ceux qui étaient sceptique étaient considérés comme des complotistes. Ce qui montre bien à quel point il ne faut absolument s'éloigner de la pensée dominante.Le cas de la scientifique  alexandra henrion claude est symptomatique de la chasse sorcière qui a été instaurée par l'ordre dominant. 

L'art et la manière de tout mélanger.

Quel est le rapport entre la presse (au sens général), les publicités, le référencement sur Google moteur de recherche et le référencement des articles sur Google News (d'où France Soir a effectivement été retiré).

Maintenant tu nous parles de référencement (personne n'a dit que France Soir a été déréférencé de Google moteur de recherche, si ?) mais ne nous parle plus de publicité (l'objet de la présente news).

Ici sur JMM on aurait les premiers à vociférer si Google se comportait en France comme il peut le faire en Chine sous la pression de la censure. Ne pas censurer (tu peux chercher ta alexandra henrion caude sur Google et tu verras) démontre parfaitement que Google est complètement indépendant des gouvernements (je ne parle pas de la Chine évidemment).

À l'instar du Canard Enchainé, si France Soir veut être indépendant afin de diffuser les infos qu'il souhaite y compris fake alors il peut refuser toute publicité et vivre de la vente au numéro (ah zut, ça ce n'est plus possible) ou de l'abonnement, en plus des aides de l’État aux journaux.

Portrait de Nono75
11/septembre/2021 - 20h58

 .

Portrait de Hirfah
11/septembre/2021 - 20h48
KEYZER a écrit :

Juste pour revenir à la " politique" de google france :

D'un côté, comme on le sait depuis hier, google a décidé de couper les recettes publicitaires à france soir 

D'un autre côté, j'ai été voir par curiosité si google hébergeait un site "polémique". J'ai tapé " génération identitaire" qui a été dissous récemment sur ordre de Darmanin me semble t il. Figures toi que le site existe quand même ( ça parle du renouveau du groupe) donc est très récent. Ce qui, sous entend, que Google, malgré la sanction judiciaire, a accepté sa présence sur sa plateforme. PS : je ne parle pas des publicités car, comme tout groupe politique, il faut sans doute passé par des cotisations tipeee ou autres)

Ce qui me gène de la part de google, c'est qu'un parti qui a interdit a la bénédiction de pouvoir renaitre sur le moteur de recherche ( pourquoi pas lui donner une deuxiéme chance après tout); mais que cette même entreprise coupe une des possibilités de recherche d'un journal contesté. Bref, il y a deux poids, deux mesures.

Ma conclusion ( peut être pas la vérité) est que france soir est beaucoup plus dérangeant que le groupe identitaire ( dont les médias ont pourtant évoqué les dérives). Personnellement, j'ignorais totalement l'existence de france soir jusqu'au jour ou je tombe sur un article parlant des expériences de gains de fonction dans les laboratoires. Pour tout te dire, je n'ai jamais adhéré à la version officielle du pangolin  du marché de wuhan, que l'on nous a imposé sans que l'on puisse la contester. ceux qui étaient sceptique étaient considérés comme des complotistes. Ce qui montre bien à quel point il ne faut absolument s'éloigner de la pensée dominante.Le cas de la scientifique  alexandra henrion claude est symptomatique de la chasse sorcière qui a été instaurée par l'ordre dominant. 

On croirait Jean-Claude Van Damne expliquer que 1+1=11.

Ton post n’a absolument aucun sens. Je voudrais être gentil, dire que tu es ignorant en informatique que ça n’y changerait rien, tu y rajoutes une bouillie intellectuelle derrière qui ne vient de nulle part et ne va nulle part et où pourtant tu en tires des conclusions (sic).

 

Va consulter mec, et arrête de raconter n’importe quoi s’il te plait. Ça fait peine à voir.

Portrait de KEYZER
11/septembre/2021 - 19h08
Nono75 a écrit :

Personne ne conteste que Google fraude hein. Ce ne sont pas les premiers, ce ne sont pas les derniers. L'accord entre le fisc français et Google, c'est toujours comme cela lorsqu'un gros fraudeur (une entreprise ou un particulier) fraude sur des gros montants et Google est loin d'être le seul fraudeur en France...

Quant au fantasme du fraudeur qui va en prison, mdr. En Allemagne oui (ex président du Bayern Munich qui a fraudé sur 28 millions d'euros et condamné à trois ans et demi ferme), en France j'attends de voir.

Google a aussi passé de tels accords à l'étranger (Royaume-Uni, Italie, etc.) à coup de plusieurs centaines de millions d'euros contre l'abandon des poursuites. Et les États acceptent car ils savent que parfois ils se font retoquer, c'est le jeu du chat et de la souris.

Je dis juste que tu essayes d'embrouiller tout le monde avec tes données qui n'ont rien à voir les unes avec les autres.

J'ai démonté ta fake news du 1.6 milliard puis tu sautes aux pratiques habituelles de tous les GAFAM + Uber + Netflix, etc.

Autre exemple, Google a été condamné à 8 milliards d'euros par l'UE pour abus de position dominante. Ils contestent depuis des années et ça tourne en rond.

Apple et ses 13 milliards d'amende à l'UE, puis annulé par la justice, c'est pareil.

Toutes les GAFAM fraudent au sens que les modèles européens de taxations ne sont pas adaptés à ces entreprises.

Et maintenant tu sèmes le doutes avec Google et les piscines. En fait l’État pourrait tout faire lui même en utilisant les fonds de carte d'IGN mais bon il faut aussi les trouver et les payer les ingénieurs pour développer l’algorithme. Ben ils ont préféré utiliser celui de Google. Et sinon, Google ne va pas aider gratuitement, l’État va payer 12 millions d'euros.

Pour info ça fait des dizaines d'années que le fisc traque les piscines. Cela existait déjà quand j'étais petit et ça remonte ! Avant ils le faisaient à la main et à la loupe avec les cartes aériennes IGN. Il y a quelques années ils utilisaient déjà Google Maps manuellement. Puis ils sont passés par une autre société américaine Accenture. Alors bon, la aussi, à part inventer l'eau chaude, dire que Google, l’État et France Soir ont un lien, comment dire... C'est juste que l’algorithme de Google ben c'est l’algorithme de Google.

Ah et sinon même avec les fake news France Soir conserve les aides gouvernementales à la presse...

 

Juste pour revenir à la " politique" de google france :

D'un côté, comme on le sait depuis hier, google a décidé de couper les recettes publicitaires à france soir 

D'un autre côté, j'ai été voir par curiosité si google hébergeait un site "polémique". J'ai tapé " génération identitaire" qui a été dissous récemment sur ordre de Darmanin me semble t il. Figures toi que le site existe quand même ( ça parle du renouveau du groupe) donc est très récent. Ce qui, sous entend, que Google, malgré la sanction judiciaire, a accepté sa présence sur sa plateforme. PS : je ne parle pas des publicités car, comme tout groupe politique, il faut sans doute passé par des cotisations tipeee ou autres)

Ce qui me gène de la part de google, c'est qu'un parti qui a interdit a la bénédiction de pouvoir renaitre sur le moteur de recherche ( pourquoi pas lui donner une deuxiéme chance après tout); mais que cette même entreprise coupe une des possibilités de recherche d'un journal contesté. Bref, il y a deux poids, deux mesures.

Ma conclusion ( peut être pas la vérité) est que france soir est beaucoup plus dérangeant que le groupe identitaire ( dont les médias ont pourtant évoqué les dérives). Personnellement, j'ignorais totalement l'existence de france soir jusqu'au jour ou je tombe sur un article parlant des expériences de gains de fonction dans les laboratoires. Pour tout te dire, je n'ai jamais adhéré à la version officielle du pangolin  du marché de wuhan, que l'on nous a imposé sans que l'on puisse la contester. ceux qui étaient sceptique étaient considérés comme des complotistes. Ce qui montre bien à quel point il ne faut absolument s'éloigner de la pensée dominante.Le cas de la scientifique  alexandra henrion claude est symptomatique de la chasse sorcière qui a été instaurée par l'ordre dominant. 

Portrait de Nono75
11/septembre/2021 - 17h55
KEYZER a écrit :

Google qui a reconnu sa fraude d'il y a dix ans ( puisqu'il a sorti le chèquier), continues de tricher, sans que cela ne gène le moins du monde les gouvernements successifs. Toi, tu fais la même chose, à ton échelle financière of course, t'es sur d'avoir une place en prison. Du coup, Google est aux petits soins quand l' Etat lui demande de ne plus alimenter le site de  france soir. Et ce ne sont pas la perte de ce revenu qui va causer la perte de google.

D'autre part, tu ne trouves pas curieux que l' Etat demande à une société connue pour l'avoir fraudée de dénonçer des propriétaires de piscines fraudeurs ? 

Personne ne conteste que Google fraude hein. Ce ne sont pas les premiers, ce ne sont pas les derniers. L'accord entre le fisc français et Google, c'est toujours comme cela lorsqu'un gros fraudeur (une entreprise ou un particulier) fraude sur des gros montants et Google est loin d'être le seul fraudeur en France...

Quant au fantasme du fraudeur qui va en prison, mdr. En Allemagne oui (ex président du Bayern Munich qui a fraudé sur 28 millions d'euros et condamné à trois ans et demi ferme), en France j'attends de voir.

Google a aussi passé de tels accords à l'étranger (Royaume-Uni, Italie, etc.) à coup de plusieurs centaines de millions d'euros contre l'abandon des poursuites. Et les États acceptent car ils savent que parfois ils se font retoquer, c'est le jeu du chat et de la souris.

Je dis juste que tu essayes d'embrouiller tout le monde avec tes données qui n'ont rien à voir les unes avec les autres.

J'ai démonté ta fake news du 1.6 milliard puis tu sautes aux pratiques habituelles de tous les GAFAM + Uber + Netflix, etc.

Autre exemple, Google a été condamné à 8 milliards d'euros par l'UE pour abus de position dominante. Ils contestent depuis des années et ça tourne en rond.

Apple et ses 13 milliards d'amende à l'UE, puis annulé par la justice, c'est pareil.

Toutes les GAFAM fraudent au sens que les modèles européens de taxations ne sont pas adaptés à ces entreprises.

Et maintenant tu sèmes le doutes avec Google et les piscines. En fait l’État pourrait tout faire lui même en utilisant les fonds de carte d'IGN mais bon il faut aussi les trouver et les payer les ingénieurs pour développer l’algorithme. Ben ils ont préféré utiliser celui de Google. Et sinon, Google ne va pas aider gratuitement, l’État va payer 12 millions d'euros.

Pour info ça fait des dizaines d'années que le fisc traque les piscines. Cela existait déjà quand j'étais petit et ça remonte ! Avant ils le faisaient à la main et à la loupe avec les cartes aériennes IGN. Il y a quelques années ils utilisaient déjà Google Maps manuellement. Puis ils sont passés par une autre société américaine Accenture. Alors bon, la aussi, à part inventer l'eau chaude, dire que Google, l’État et France Soir ont un lien, comment dire... C'est juste que l’algorithme de Google ben c'est l’algorithme de Google.

Ah et sinon même avec les fake news France Soir conserve les aides gouvernementales à la presse...

 

Portrait de KEYZER
11/septembre/2021 - 14h11
Nono75 a écrit :

Sauf que ton 1.6 milliard dont on a vu qu'au final ce n'était pas du tout 1.6 milliard (une partie ayant été retoquée par la justice française, d'où l'intérêt également pour l’État de passer par un accord amiable) c'était pour la période de 2005 (oui oui, 2005) à 2010 !

Alors à part pour faire du sensationnel en mentant, je ne vois pas trop l'utilité de ta fake news.

Ensuite pour ta seconde citation qui n'a rien à voir avec le 1.6 milliard, tu viens d'inventer l'eau chaude ou bien ?

C'est la même chose pour les autres GAFAM + Uber, Netflix, Airbnb, etc. (indice, le G de GAFAM c'est pour... Google) ! Le truc contre lequel la France essaye de se battre (presque) toute seule en UE faute de consensus.

Google qui a reconnu sa fraude d'il y a dix ans ( puisqu'il a sorti le chèquier), continues de tricher, sans que cela ne gène le moins du monde les gouvernements successifs. Toi, tu fais la même chose, à ton échelle financière of course, t'es sur d'avoir une place en prison. Du coup, Google est aux petits soins quand l' Etat lui demande de ne plus alimenter le site de  france soir. Et ce ne sont pas la perte de ce revenu qui va causer la perte de google.

D'autre part, tu ne trouves pas curieux que l' Etat demande à une société connue pour l'avoir fraudée de dénonçer des propriétaires de piscines fraudeurs ? 

Portrait de KEYZER
11/septembre/2021 - 13h46
Romano725 a écrit :

Tout a l'air un peu mélangé dans votre esprit.

 

Du tout, c'est très clair. Si l' Etat te demandait de dénoncer tes voisins pour fraude, tu le ferais, sans contrepartie ou juste pour le plaisir ? 

Portrait de Romano725
11/septembre/2021 - 13h17
KEYZER a écrit :

Ok , pas de souci. Néanmoins, je ne crois pas une seconde que google ait agi de manière indépendante concernant cette initiative. Pour preuve, google maps va proposer ses services au fisc français pour débusquer les piscines non déclarées. La candeur a ses limites.

Tout a l'air un peu mélangé dans votre esprit.

 

Portrait de Nono75
11/septembre/2021 - 12h34
KEYZER a écrit :

" accord amiable" = c'est pour éviter des poursuites judiciaires....

Le moteur de recherche américain n’a payé que 20,5 millions d’euros d’impôts sur les bénéfices en France l’an dernier, dix fois moins que ce qu’il aurait dû payer s’il déclarait au fisc français ses revenus effectivement générés dans l’Hexagone." Capital d' Aout 2021

 

Sauf que ton 1.6 milliard dont on a vu qu'au final ce n'était pas du tout 1.6 milliard (une partie ayant été retoquée par la justice française, d'où l'intérêt également pour l’État de passer par un accord amiable) c'était pour la période de 2005 (oui oui, 2005) à 2010 !

Alors à part pour faire du sensationnel en mentant, je ne vois pas trop l'utilité de ta fake news.

Ensuite pour ta seconde citation qui n'a rien à voir avec le 1.6 milliard, tu viens d'inventer l'eau chaude ou bien ?

C'est la même chose pour les autres GAFAM + Uber, Netflix, Airbnb, etc. (indice, le G de GAFAM c'est pour... Google) ! Le truc contre lequel la France essaye de se battre (presque) toute seule en UE faute de consensus.

Portrait de KEYZER
11/septembre/2021 - 11h38
Nono75 a écrit :

Ben non justement puisque cela a été soldé par un accord amiable (comme très souvent lorsqu'il s'agit de pénalités fiscales pour les grosses entreprises) il y a PLUSIEURS années.

" accord amiable" = c'est pour éviter des poursuites judiciaires....

Le moteur de recherche américain n’a payé que 20,5 millions d’euros d’impôts sur les bénéfices en France l’an dernier, dix fois moins que ce qu’il aurait dû payer s’il déclarait au fisc français ses revenus effectivement générés dans l’Hexagone." Capital d' Aout 2021

 

Portrait de Nono75
11/septembre/2021 - 11h21
KEYZER a écrit :

Peu importe, c'est toujours plus d' 1 Milliard€ d'arriéré de dette au fisc français....

Ben non justement puisque cela a été soldé par un accord amiable (comme très souvent lorsqu'il s'agit de pénalités fiscales pour les grosses entreprises) il y a PLUSIEURS années.

Portrait de KEYZER
11/septembre/2021 - 11h16
Turbo Poufion a écrit :

Dans un labo inauguré par Yves Levy, mari d'Agnès Buzyn.

Mais naaan, chuuuuuttttt !!!

Tu vas te faire traiter de complotiste....smileysmiley

Portrait de KEYZER
11/septembre/2021 - 10h26
Hirfah a écrit :

Tu crois, tu penses, tu dis, tu valides mais au final rien de ce que tu dis n’est basé sur la moindre information réellement vérifiée. Juste des fantasmes dans une logique que tu alimentes tout seul, peut-importe comment le monde fonctionnera, tu en es juste déconnecté.

"Un monde des bisounours ?", non, juste le monde. Google vit de ses plateformes de pub basés sur le politiquement correct. Soutenir france soir, c’est potentiellement pouvoir être boycotté que ce soit par le public ou leurs clients et ainsi perdre des millions. C’est juste celà.

Dans ton monde, celà devient un complot gouvernemental.

Mon avis ne change pas, un psy ne pourrait que te faire du bien, c’est tout ce qu’il y a à tirer de tes commentaires.

Mais alors, comment se fait il que seul , france soir , soit considéré comme un site "limite" par google ? Si Google veut incarner le justicier des contrevenants à  la "pensée unique " de l'idéologie dominante ( par ex, ce média est le seul à avoir parlé de l'existence d'expérience de gains de fonction dans le labo de wuhan fait par le professeur Daszak avec la complicité du Dr Fauci), pourquoi ne coupe t il pas la pub à d'autres médias ? 

 

 

 

Portrait de KEYZER
11/septembre/2021 - 10h00
stbx00 a écrit :

Vous auriez même pu finir votre message par "coïncidence ? Je ne crois pas..." smiley

Encore une fois vous balancez 2 info dont vous n'avez pas la preuve qu'elles sont liées (même si elles peuvent l'être). 

Fais l'interprétation que tu veux.

Le fisc ne révèlera jamais rien par essence  ; c'est comme les policiers avec leur indic...

Portrait de KEYZER
11/septembre/2021 - 09h58
Nono75 a écrit :

Euh j,'espère que ce n'est pas le 1.6 milliard réclamé en 2016.

Parce que déjà les 1.6 ont été transformés en 1.15 puis le 1.15 a été contesté en justice, Google gagnant le procès en 2017. La suite étant basée sur des accords moins élevés, il y a plusieurs années donc...

Mais bon je suppose que tu savais tout cela et que tu ne dois surement pas parler de ces 1.6 milliard de 2016...

Peu importe, c'est toujours plus d' 1 Milliard€ d'arriéré de dette au fisc français....

Portrait de Nono75
11/septembre/2021 - 09h25
KEYZER a écrit :

Voilou : La facture salée du fisc français à l'adresse de Google: 1,6 milliard d'euros. Il s'agit d'un "redressement" non négociable selon l'administration fiscale. Cette somme, spectaculaire, correspond à la somme des arriérés d'impôts que demande la France à Google.

 

 

Euh j,'espère que ce n'est pas le 1.6 milliard réclamé en 2016.

Parce que déjà les 1.6 ont été transformés en 1.15 puis le 1.15 a été contesté en justice, Google gagnant le procès en 2017. La suite étant basée sur des accords moins élevés, il y a plusieurs années donc...

Mais bon je suppose que tu savais tout cela et que tu ne dois surement pas parler de ces 1.6 milliard de 2016...

Portrait de stbx00
11/septembre/2021 - 07h15
KEYZER a écrit :

Je me répète, d'un côté, Google va aider le fisc français à traquer les piscines privées non déclarées. D'un autre,, Goggle doit plus d' 1,6 Milliard € au fisc français. 

Vous auriez même pu finir votre message par "coïncidence ? Je ne crois pas..." smiley

Encore une fois vous balancez 2 info dont vous n'avez pas la preuve qu'elles sont liées (même si elles peuvent l'être). 

Portrait de Hirfah
11/septembre/2021 - 06h40
KEYZER a écrit :

Génial docteur, mais contrairement à toi, je ne vis pas dans  le pays des bisounours smiley

D"après toi, comment se fait il que certains sites ( ceux qui font du prosélytisme religieux, politique, pédopornographiques....) ne subissent pas le même sort ? Ferait il une application à géométrie variable de leur règles ?

Au fait, google touche également des commissions sur chaque pub, si tu ne le savais pas encore smiley

Tu crois, tu penses, tu dis, tu valides mais au final rien de ce que tu dis n’est basé sur la moindre information réellement vérifiée. Juste des fantasmes dans une logique que tu alimentes tout seul, peut-importe comment le monde fonctionnera, tu en es juste déconnecté.

"Un monde des bisounours ?", non, juste le monde. Google vit de ses plateformes de pub basés sur le politiquement correct. Soutenir france soir, c’est potentiellement pouvoir être boycotté que ce soit par le public ou leurs clients et ainsi perdre des millions. C’est juste celà.

Dans ton monde, celà devient un complot gouvernemental.

Mon avis ne change pas, un psy ne pourrait que te faire du bien, c’est tout ce qu’il y a à tirer de tes commentaires.

Portrait de alex t'es rieur
11/septembre/2021 - 04h03

Quand un site d'information fait de la désinformation  répand en les validant des fake news, de l'intox, des théories complotistes démentes, il est du devoir de chacun.e de tout faire pour s'y opposer de toues les manières. 

Portrait de Mickojay
11/septembre/2021 - 01h44
kioups a écrit :

Dictature de quoi ? Francesoir est hébergé sur Youtube, propriété de Google. Eux-seuls décident des contenus autorisés ou pas... Ca serait la même chose sur mon site perso.

Là, on est dans la méconnaissance la plus totale. Faut pas tout confondre, France Soir peut publier des vidéos déposées sur YouTube comme bon leur semble, c'est pas un problème.

Et comme, il a été dit, Google n'est pas du tout un hébergeur à proprement dit.

C'est Google Ad, service de pub de Google, qui a décidé de ne plus subventionner ces sites qui diffusent conneries, fake news et j'en passe sans jamais se faire taper dessus.

C'est une très bonne chose.

Portrait de KEYZER
10/septembre/2021 - 23h03
stbx00 a écrit :

Voila comment on créé une théorie du complot: On vous donne une info à partir de laquelle vous faites une hypothèse sans aucun élément de preuve et vous concluez par : "il y a bien un deal entre les gafa et le gouvernement" comme si c'était avéré.

Pourtant il y a une hypothèse bien plus simple: Google vit de la publicité et sert donc avant tout l'intérêt de ses annonceurs. Je comprends bien que ces derniers n'aient pas forcement envie d'être liés d'une manière ou d'une autre à France soir... Mais ce n'est qu'une hypothèse...

Je me répète, d'un côté, Google va aider le fisc français à traquer les piscines privées non déclarées. D'un autre,, Goggle doit plus d' 1,6 Milliard € au fisc français. 

Portrait de KEYZER
10/septembre/2021 - 22h58
Romano725 a écrit :

Je suis webdesigner, et mes cheveux se sont dressés en lisant ton commentaire.

Les règles google adsense sont extrêmement stricte.

Donne nous des exemples, je suis extrêmement curieux.Les publicités étant ciblées je suis curieux de connaitre les noms des entreprises qui acceptent d'être affiliées à des sites criminels.

Tu ne vis pas dans le monde des bisounours mais dans un monde fantasmé.

Ok , pas de souci. Néanmoins, je ne crois pas une seconde que google ait agi de manière indépendante concernant cette initiative. Pour preuve, google maps va proposer ses services au fisc français pour débusquer les piscines non déclarées. La candeur a ses limites.

Portrait de JF_Lacour
10/septembre/2021 - 22h51
kioups a écrit :

Dictature de quoi ? Francesoir est hébergé sur Youtube, propriété de Google. Eux-seuls décident des contenus autorisés ou pas... Ca serait la même chose sur mon site perso.

Non, Francesoir est hébergé par Oxalide ( Claranet) comme quantité de sites de presse français.

Portrait de stbx00
10/septembre/2021 - 22h02
KEYZER a écrit :

yep, c'est bien un deal entre le gafa et le gouvernementsmiley

C'est l'info la  plus intéressante dans l'histoire

Voila comment on créé une théorie du complot: On vous donne une info à partir de laquelle vous faites une hypothèse sans aucun élément de preuve et vous concluez par : "il y a bien un deal entre les gafa et le gouvernement" comme si c'était avéré.

Pourtant il y a une hypothèse bien plus simple: Google vit de la publicité et sert donc avant tout l'intérêt de ses annonceurs. Je comprends bien que ces derniers n'aient pas forcement envie d'être liés d'une manière ou d'une autre à France soir... Mais ce n'est qu'une hypothèse...

Portrait de Romano725
10/septembre/2021 - 21h59
KEYZER a écrit :

Génial docteur, mais contrairement à toi, je ne vis pas dans  le pays des bisounours smiley

D"après toi, comment se fait il que certains sites ( ceux qui font du prosélytisme religieux, politique, pédopornographiques....) ne subissent pas le même sort ? Ferait il une application à géométrie variable de leur règles ?

Au fait, google touche également des commissions sur chaque pub, si tu ne le savais pas encore smiley

Je suis webdesigner, et mes cheveux se sont dressés en lisant ton commentaire.

Les règles google adsense sont extrêmement stricte.

Donne nous des exemples, je suis extrêmement curieux.Les publicités étant ciblées je suis curieux de connaitre les noms des entreprises qui acceptent d'être affiliées à des sites criminels.

Tu ne vis pas dans le monde des bisounours mais dans un monde fantasmé.