29/07/2021 11:31

Serbie: Accord controversé sur les droits de la Premier League pour près de dix fois le montant payé par le précédent détenteur privé, alimentant les suspicions

La compagnie publique serbe Telekom a acheté les droits de diffusion de la Premier League pour près de dix fois le montant payé par le précédent détenteur privé, alimentant les suspicions d'emprise sur les médias du président Aleksandar Vucic. Annoncé en début de semaine par l'agence Beta, l'accord aurait coûté 600 millions d'euros selon la presse locale, pour six saisons à partir de 2022. Vendredi, les autorités n'avaient ni confirmé ni démenti les sommes en jeu.

Depuis des années, les associations de défense des droits dénoncent l'emprise croissante du président serbe Aleksandar Vucic sur les médias et institutions démocratiques du pays des Balkans.

Cet accord est vu par ses détracteurs comme une tentative pour limiter l'influence des rares médias indépendants

. La Premier League n'a pas fait de commentaire. Les droits de diffusion du championnat anglais ultra populaire étaient détenus depuis quelques années par Sportklub, une chaîne de United Group (UG), entreprise privée qui possède une poignée de médias critiques envers le président Vucic.

Celui-ci a balayé toutes les accusations. "Vous me demandez pourquoi cet argent est dépensé", a-t-il dit lors d'une conférence de presse télévisée. "Eh bien, il est dépensé, ils savent pourquoi c'est lucratif". Telekom a acheté ces dernières années plusieurs opérateurs du câble qui ont ensuite cessé de diffuser des contenus d'UG. Mais l'entreprise peinait à séduire les abonnés d'UG du fait de l'absence de contenus sportifs exclusifs.

D'après UG, Telekom a également acheté "à des tarifs excessifs" les droits de diffusion des championnats espagnol, français et italien. Nemanja Simeunovic, directeur de Sportklub, a déclaré jeudi à la presse serbe que sa chaîne versait jusqu'à présent 12 millions d'euros annuels à la Premier League.

Le contrat de Telekom, qui a enregistré en 2020 un bénéfice net de 35 millions d'euros, "ne peut pas être" rentable, a-t-il affirmé.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions