30/06 16:02

Défaite électorale - Jean-Marie Le Pen demande à sa fille Marine de revenir aux valeurs qui ont fait le Front National, "autrement nous risquons la disparition" - VIDE

Jean-Marie Le Pen a souhaité mercredi que son ancien parti le Rassemblement national, présidé par sa fille Marine Le Pen et qui tient son congrès samedi et dimanche, retrouve sa "virilité", ou bien ce sera sa "disparition".

"Aujourd’hui, ou Marine Le Pen revient aux fondamentaux, qui ne consiste pas seulement à les énoncer mais à les faire vivre, sur l’immigration, l'insécurité", avec "une reprise de la virilité, de la netteté des positions", ou bien ce sera sa "disparition", a déclaré celui qui a dirigé près de 40 ans le FN, dans son Journal de bord vidéo diffusé mercredi.

"Ou bien Marine Le Pen retrouve les accents des combats précédents ou bien elle va progressivement s’effacer", a ajouté le co-fondateur du FN. Il estime que ce parti n’a "de chances de succès que sous une forme alternative au système".

Au congrès du RN qui se tient samedi et dimanche à Perpignan, la cheffe du RN a "une obligation, de préciser ses positions et de revenir aux positions qui avaient fait la force et l’espérance de croissance du FN", a insisté Jean-Marie Le Pen.

Pour lui, "le congrès devrait être le moyen d’afficher un redressement politique, intellectuel, moral".

L'ancien patron du FN a redit que la "délepénisation" du parti duquel il a été exclu en 2015 avait été "une faute politique" qui s'est "traduite par un échec électoral" aux régionales "et peut-être des échecs électoraux (à venir) si cette position était maintenue".

M. Le Pen attribue aussi ce revers électoral au changement de nom, "qui était déjà une forme de recul".

"La politique d’adaptation, de rapprochement du mouvement par rapport au pouvoir, à la droite ordinaire même, a été sanctionnée sévèrement" par les électeurs, selon lui.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BlancEurope
1/juillet/2021 - 10h01

C'est Éric Zemmour qu'il nous faut pour 2022. Vivement qu'il déclare sa candidature !

#zemmour2022

Portrait de KERCLAUDE
1/juillet/2021 - 09h54

Le père une nouvelle fois va nuire à sa fille, quelle famille...

Portrait de RED2510
1/juillet/2021 - 09h22

De toute façon, le FN/RN n'est pas un parti de gouvernement, il n'existe que pour être un parti d'opposition. D'ailleurs, que ce soit le père ou la fille, ils ont volontairement foiré chacun leur débat de second tour pour ne pas être élus. Ils savent parfaitement qu'être élu scellerait la fin de leur parti car ils ne pourraient appliquer leur "programme officiel".

Portrait de lucieat
1/juillet/2021 - 08h23

Marine LP n'a pas compris que c'est elle que les gens rejettent, elle rabâche toujours la même chose, n'est pas crédible à l'étranger en cas d'élection présidentielle, depuis son débat raté avec Macron, où elle a montré un visage pas du tout convaincant.

Si elle se contentait de rester présidente de son parti et désignait un nouvelle tête, plus charismatique, neuf, sans passé encombrant, plus jeune, plus représentative pour les présidentielles, je pense que les Français seraient plus réceptifs.

C'est ce que font d'autres partis, par exemple la droite,il y a un président et un candidat, chacun son boulot

De plus elle adapte sa politique au doigt mouillé, elle revient sur ses idées si elles voit que ça ne suit pas à l'arrière (euro/ franc; sortie de l'Europe etc ...) je sais bien que seuls les imbéciles ne changent pas d'idée mais là, elle se contredit en permanence et ses partisants de la première heure ne savent plus quoi penser

Portrait de Partisane266
30/juin/2021 - 23h45

Pour diriger un pays, le peuple veut des gens  sincères  qui ne changent pas tous les 4 matins de programme. Marine le pen dehors. Tu détruis les valeurs que tu n'as pas ( vive le fric )

Portrait de lemon
30/juin/2021 - 16h30

Il a 100 fois raison mais le responsable premier c'est lui, il ne fallait pas donner le parti à sa fille !