24/06 14:41

Auteur d’un livre sur Bernard Tapie, le journaliste Franz-Olivier Giesbert rend hommage au combat de l’homme d’affaires dans "Morandini Live": "Il est bouleversant, il est fascinant" - VIDEO

Ce matin, Franz-Olivier Giesbert était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Le journaliste a publié un livre sur Bernard Tapie : "Leçons de vie, de mort et d'amour" (éd. Les Presses de la Cité). "Bernard Tapie ne lâche pas l'affaire, il résiste, il ne prend pas d'anti-douleurs. Je trouve ça admirable. C'est une leçon", a-t-il débuté.

"Il a eu mille vies. Dans toutes les situations, il sera toujours là. Il ne lâche pas. Ce qui fait marcher Bernard Tapie, c'est - je pense - les autres. Il a envie de convaincre les autres. Il a évoqué son cancer parce qu'il avait besoin des autres pour le combattre (...) Sa vie est incroyable, c'est un roman d'Alexandre Dumas", a continué le journaliste.

Et d'ajouter : "J'ai compris des tas de choses. Quand on vit à son contact, on se rend compte que, comme il ose tout, il réussit les choses. C'est ça qui est intéressant chez lui. Dans les années 1980-1990, je n'étais pas dans ses petits papiers (...) Il est bouleversant, il est fascinant, je l'aime forcement. Il n'y a pas la notion de fan (...) Tous ses échecs, on a l'impression que ça l'a renforcé". Pour Franz-Olivier Giesbert, "c'est un livre de Tapie, c'est un livre sur Tapie, c'est un livre avec Tapie".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de johnpeter221
24/juin/2021 - 18h08

Franchement la vie de Tapie ne m'interesse pas, je n'ai jamais compris cet amour pour cet homme et sa famille, il n y a pas une semaine sans qu'on ne parle de Tapie, on l'invite à la télé pour avoir son avis sur différents sujets, c est une idole à Marseille...

Portrait de Frizeenn
24/juin/2021 - 16h16

... Mais lui il est pathétique!

Portrait de Hola2
24/juin/2021 - 15h38

Ce culte de la personnalité me fait sourire...cette identification aux êtres et aux choses a un coté ridicule...pour moi un clochard croisé dans la rue a autant de valeur qu'un Bernard Tapie.