24/05 17:47

En larmes, Lucas, 13 ans, raconte qu'il est harcelé et tabassé dans le bus scolaire depuis des mois sans que personne ne dise rien - Il témoignait à 13h35 dans Crimes et Faits Divers sur NRJ12 - VIDEO

C'est un témoignage à la fois glaçant et révoltant qui a été donné ce lundi dans "Crimes et faits divers: la quotidienne" en direct sur NRJ 12, celui de Lucas, un jeune garçon de 13 ans harcelé et tabassé lors de ses trajets scolaires, dans le bus.

Le 3 décembre dernier, Hélène, une mère de famille de la région de Saint- Omer, reçoit une vidéo qui va la bouleverser. Sur les images diffusées sur les réseaux sociaux, un jeune garçon est passé à tabac par plusieurs camarades dans un bus scolaire. Il est violemment frappé à la tête et sur l’ensemble du corps sous les acclamations d’un groupe d’adolescents. Et ce jeune garçon n’est autre que Lucas, 13 ans, le fils d’Hélène. Lorsqu’il rentre à la maison, la maman en parle à son fils.

Dans un premier temps, il nie. Puis, devant la vidéo, il finit par tout avouer et raconte à sa mère le harcèlement qu’il vit depuis plusieurs semaines. Lucas est en fait la victime d’un groupe de 5 adolescents qui l’insulte, le menace et le frappe quotidiennement lors des trajets en bus scolaire. Lucas, 13 ans, a accepté de briser le silence et de parler en exclusivité sur le plateau de "Crimes et faits divers: la quotidienne" en direct sur NRJ 12 ce lundi.

Il a d'abord raconté, en larmes: "Un matin, ils ont commencé à me taper, et à me donner des coups, m'insulter. Sans savoir pourquoi, alors qu'on était super proches. Soit-disant j'embêtais les autres, mais ce n'est pas vrai!".
Et de poursuivre: "Ca a duré trois voire quatre mois, tous les jours. Le chauffeur de bus ne disait rien, il préférait regarder sa route plutôt que de regarder ce qui se passait dans le bus. Il entendant, mais il regardait sa route. Il les lassait faire.".
Et Lucas d'expliquer pourquoi il n'en a pas parlé à sa maman: "Parce que au début je voyais que ça allait, mais après ça a empiré. J'en ai parlé à personne, je préférais le garder pour moi. Mes amis les laissaient faire aussi dans le bus. Je me sentais tout seul, abandonné, j'avais peur de prendre le bus."
Sa maman Hélène, présente en plateau également, a confié: "C'est une équipe de 4 ou 6 personnes, des terreurs du bus, de 14 ou 15 ans, ils sont tellement violents. Tout le monde a peur d'eux dans le bus, personne n'ose bouger. Ils ne sont pas dans le même collège que Lucas."

Et d'évoquer la vidéo: "Quelqu'un m'envoie la vidéo. Je suis choquée. Et on me dit que ça tourne sur les réseaux sociaux. J'ai attendu que Lucas rentre du collège, je lui ai posé des questions, sans parler de la vidéo.".

Lucas explique alors pourquoi il n'a pas voulu en parler à sa maman: "J'avais un peu peur. Ca me tracassait. J'avais peur que ca empire les choses".

Hélène a alors expliqué que Lucas n'était pas au courant qu'ils le filmaient. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Gregeagle
25/mai/2021 - 12h12

On ai même pas capable de protéger nos enfants. 

 

Portrait de Paprium
24/mai/2021 - 23h54

Dites que c'est des arabes une bonne fois pour toute !

Portrait de YVESM
24/mai/2021 - 21h21

Évidemment, lui ne s'appelle ni Carlito ni Mc Fly. Si un spin du cercle sup passait par là.

Lucas si tu lis ce post, sache qu'on peut toujours reprendre sa route. Tu as eu affaire à des lâches, c'est tout. C'est toi qui a été le plus fort.