11/05 11:42

Meurtre d'Arthur Noyer: Trente ans de réclusion criminelle ont été requis contre Nordahl Lelandais par le parquet général de Chambéry

Une peine de trente ans de réclusion criminelle, assortie d'une période de sureté des deux tiers, a été requise mardi devant la cour d'assises de Savoie contre Nordahl Lelandais pour le meurtre d'Arthur Noyer, soit la peine maximale encourue.

La procureure générale de Chambéry Thérèse Brunisso a soutenu devant la cour la «volonté de tuer» de Nordahl Lelandais, dans un réquisitoire salué à la sortie de l'audience par la mère d'Arthur, Cécile Noyer. Il «est à la hauteur de ce qu'on espérait», a-t-elle déclaré.

Le jury, qui pourrait délibérer dès mardi soir après les plaidoiries de la défense, devra choisir de retenir l'homicide volontaire - et donc l'intention de tuer - ou les violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner (coups mortel), passibles de 15 ans de réclusion.

Pour le ministère public, qui reprend les conclusions des experts, la «dangerosité» de l'accusé de 38 ans, également mis en cause dans l'affaire de la disparition de la petite Maëlys, ainsi que le pronostic «défavorable» de Nordahl Lelandais pour son avenir, doivent convaincre les jurés de le condamner à la peine maximale. «Je considère que la gravité du meurtre commis par Nordahl Lelandais, ses actions périphériques, ses éléments de personnalité très défavorables justifient une peine de trente ans», a lancé Thérèse Brunisso à l'issue d'un réquisitoire d'1h15.

Ailleurs sur le web

Vos réactions