25/04 17:46

Justice pour Sarah Halimi : Le réalisateur Alexandre Arcady présent au Trocadéro : "C'est une défaite de notre pays et de la démocratie face à la terrifiante montée de antisémitisme" - Vidéo

Le réalisateur Alexandre Arcady fait parti des personnalités qui se sont engagées au milieu de milliers de personnes, cet après-midi pour réclamer justice pour Alexandre Arcady. Interrogé sur CNews, le réalisateur a déclaré: "Ce n'est pas la justice qui est en cause mais la façon dont cette enquête a été menée. Il n'y a même pas eu de reconstitution. Il y a des questions qu'il faut se poser et il faut absolument un procès. C'est une défaite de note pays et de la démocratie face à la terrifiante montée de antisémitisme. Notre seule arme pour nous protéger c'est la justice. Et si ces gens ne sont pas condamnés lourdement, nous sommes perdus et il fera réagir autrement".

La Cour de cassation a confirmé, le 14 avril dernier, l'irresponsabilité pénale du meurtrier de Sarah Halimi, écartant de facto la tenue d'un procès. L'instance a entériné le caractère antisémite du crime mais confirmé l'impossibilité de juger son auteur, hospitalisé en psychiatrie, compte tenu de l'abolition de son discernement lors des faits.

Face à ce qu'ils considèrent comme une injustice, plusieurs collectifs de citoyens et de représentants de la communauté juive ont appelé à la manifestation. Le principal rassemblement s'est tenu place du Trocadéro à Paris ce dimanche où plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées en milieu d'après-midi à l'initiative du collectif "Agissons pour Sarah Halimi" (voir la vidéo ci-dessus).

D'autres cortèges étaient aussi dans l'Hexagone, à Bordeaux, Marseille, Lyon, Strasbourg et Nice notamment. "C'est une émotion nationale, le principe posé par ce jugement est incompréhensible (...) nous attendons une mobilisation très forte, au nom de la justice, du droit, de l'intelligence, de la lutte contre l'antisémitisme", a souligné le grand rabbin de France, Haïm Korsia.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Paprium
26/avril/2021 - 10h39

Faites la relation entre monté de l'anti-sémitisme et monté de l'immigration.

Portrait de KERCLAUDE
26/avril/2021 - 07h43

Le bordel s'installe en FRANCE, et ce n'est que le début. 

Portrait de irréductible
25/avril/2021 - 19h38
lucieat a écrit :

Il n'y a pas que l'antisémitisme qui monte, il y a l'anti Français, l'anti République, l'anti musulman, les gens, mélangent islam et islamisme, pour eux c'est pareil, je n'ai rien contre personne tant qu'on ne m'impose pas une vie  qui nous fait régresser à grands pas. Tout le monde constate la baisse de toutes les libertés depuis 20/30 ans, on ne peut plus rien dire ni faire sans qu'un parti (gauche en général) monte au créneau, c'est eux qui mettent  les gens dos à dos.

Il y a encore pas si longtemps, on vivait tous en harmonie, pas cette ambiance d'insécurité latente, cette impression que quelque chose est cassé irrémédiablement, c'est très inquiétant; plus de morale, de notion de bien et de mal, on ne l'apprend plus aux enfants depuis 1 génération, donc, ils ne peuvent transmettre aux leurs ce qu'ils ignorent

+1000

 

Portrait de lucieat
25/avril/2021 - 18h28

Il n'y a pas que l'antisémitisme qui monte, il y a l'anti Français, l'anti République, l'anti musulman, les gens, mélangent islam et islamisme, pour eux c'est pareil, je n'ai rien contre personne tant qu'on ne m'impose pas une vie  qui nous fait régresser à grands pas. Tout le monde constate la baisse de toutes les libertés depuis 20/30 ans, on ne peut plus rien dire ni faire sans qu'un parti (gauche en général) monte au créneau, c'est eux qui mettent  les gens dos à dos.

Il y a encore pas si longtemps, on vivait tous en harmonie, pas cette ambiance d'insécurité latente, cette impression que quelque chose est cassé irrémédiablement, c'est très inquiétant; plus de morale, de notion de bien et de mal, on ne l'apprend plus aux enfants depuis 1 génération, donc, ils ne peuvent transmettre aux leurs ce qu'ils ignorent