22/01 16:02

Jay-Z a lance un fonds d'investissement de 10 millions de dollars pour soutenir les petites entreprises du secteur du cannabis appartenant à des Afro-américains ou à des sociétés contrôlées par des minorités visibles

Le rappeur et producteur américain Jay-Z a lancé un fonds d'investissement de 10 millions de dollars pour soutenir les petites entreprises du secteur du cannabis appartenant à des Afro-américains ou à des sociétés contrôlées par des minorités visibles. Shawn "Jay-Z" Carter, qui veut devenir un leader de l'industrie légale du cannabis aux Etats-Unis, a pu rassembler cet instrument de capital risque après le rachat en décembre d'une plateforme de vente directe aux consommateurs en Californie, Caliva et d'un fabricant de cannabis, Left Coast. "Avec un objectif initial de 10 millions de dollars de financements et une contribution annuelle d'au moins 2% du bénéfice net, nous nous concentrons sur la diversification du leadership commercial et la main-d'oeuvre", indique un communiqué de la société mère, The Parent Company (ex-Subversive Capital) dont Jay-Z est le "visionnaire en chef" (Chief Visionary Officer). The Parent Company (TPCO), devenue une SPAC -- un véhicule destiné à lever des fonds en bourse -- est cotée depuis la semaine dernière sur une plateforme financière canadienne, le NEO Exchange.

La chanteuse Rihanna fait partie également des investisseurs. La société s'engage à investir chaque année 2% de son résultat dans ce nouveau "Fonds d'investissement pour l'équité sociale", créé par le rappeur. La holding, basée à San José en Californie, revendique un chiffre d'affaires de 185 millions de dollars en 2020 pour un marché du cannabis évalué à 7,5 milliards de dollars pour la Californie, où la consommation de marijuana est autorisée pour un usage récréationnel comme dans une quinzaine d'autres Etats américains.

Pour l'ensemble du pays, où l'usage du cannabis reste illégal au niveau fédéral, le marché de la marijuana pourrait atteindre 75 milliards de dollars d'ici 2030, selon une étude de la banque Cowen à New York, dépassant celui du vin évalué à 68 milliards. "Je voulais faire quelque chose de concret, apporter mon écot", indiquait Jay-Z au Wall Street Journal cette semaine, dénonçant les déséquilibres de l'industrie du cannabis alors que les Afro-américains sont plus souvent mis en prison pour des délits liés à la marijuana mais très peu représentés dans son commerce légalisé. "C'est incroyable comment cela a pu arriver", a ajouté le rappeur. "Nous sommes ceux qui avons fait les frais de la guerre contre la drogue et tout à coup l'Amérique a fait volte-face pour créer un secteur qui vaut des milliards de dollars", a-t-il souligné. Le musicien et homme d'affaires, marié à Beyoncé, dirigera le fonds au côté de son bras droit, Desiree Perez, la PDG de sa société de management Roc Nation. Celle-ci, qui avait été condamnée il y a 25 ans pour possession de substance illicite, vient de faire l'objet d'un pardon du président Trump, dans le cadre de 73 grâces accordées par le président républicain avant son départ. Selon une étude de 2017 des Instituts nationaux de la Santé, les Afro-américains sont incarcérés pour des délits liés aux drogues, à des taux cinq à sept fois supérieurs à ceux des personnes blanches. Du côté de l'industrie du cannabis, dans le Massachussetts par exemple, où le commerce est légalisé depuis 2016, seulement 6% des personnes enregistrées pour vendre ou produire de la marijuana sont issues de la minorité afro-américaine, selon le Wall Street Journal.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de À mon humble avis

Si s’était un artiste de type « caucasien », pour ne pas dire blanc, pour ne choquer personne?, principalement les bobos gauchistes, qui aurait eu la même démarche, tout le monde crieraient au racisme, sous prétexte d’être un rappeur afro-américain dans les bons papiers de la présidence, cela lui donne l’immunité diplomatique! cette société me donne envie de gerber! il est de bon ton d’être populiste!

Portrait de Nerfertiti
23/janvier/2021 - 12h04
VNBis a écrit :

Les USA sont en train de crever de leur indigénisme, espérons que la France ne suivra pas le même chemin

Avec Biden et Harris, ça va s’amplifier. 

Je ne pense pas que les américains vont tenir comme ça pendant 4 ans sans qu’il se passe quelques choses. 

 

Portrait de Dex
22/janvier/2021 - 22h04
J t -M -m a écrit :

Tout cela s'organise. C'est le rôle d'un État de mettre des choses en place.

Ça s'est fait ailleurs. 

Oui, et la racaille aussi s'organise. Si on leur retire le marché du cannabis, ils feront en sorte de rendre les faibles accros à d'autres drogues en les appâtant avec des prix modérés pour amorcer la pompe. 

 

Portrait de Amos
22/janvier/2021 - 19h53
J t -M -m a écrit :

On peut quand même louer les quelques états US qui ont régularisé le commerce du cannabis.

Ici, rien ne bouge de ce côté-là...

Normal Paix sociale. 

Aux USA, il y a longtemps que les gangs ne font plus leur beurre avec Marie-Jeanne. Mais en France c'est l'inverse, en la légalisant (on pourrait même l e donner aux buralistes), cela supprimerait une énorme source de revenu à beaucoup de monde. Et donc il y aurait des marches, des rassemblements et des barricades. Bref ce qui se passe actuellement mais en pire.

Portrait de YVESM
22/janvier/2021 - 19h27

Hi hi ! Pschh ! Hi hi !! Pschhhh !!!

Portrait de lily6228
22/janvier/2021 - 18h29
MorandiniFANnumberOne a écrit :

Un millionnaire noir qui soutient les noirs vendeurs de crack et les violeurs de femmes blanches.

C'est très noble de sa part. 

 

Et après on nous dit que c'est Trump le danger. Ah bah bravo.

Difficile de faire plus idiot que ce commentaire. Félicitations.

Portrait de Bien Fait
22/janvier/2021 - 18h28

Raciste !

Portrait de Alexdelouest
22/janvier/2021 - 17h07

Dealer ou rappeur : quel beau projet. 

Portrait de MorandiniFANnumberOne
22/janvier/2021 - 16h58

Un millionnaire noir qui soutient les noirs vendeurs de crack et les violeurs de femmes blanches.

C'est très noble de sa part. 

 

Et après on nous dit que c'est Trump le danger. Ah bah bravo.

Portrait de Jilou1994
22/janvier/2021 - 16h54

Et pourquoi pas, histoire d'enfoncer le clou pour participer à rendre les gens plus crétins, fous et paresseux. smiley

Portrait de Avataar
22/janvier/2021 - 16h32
VNBis a écrit :

Les USA sont en train de crever de leur indigénisme, espérons que la France ne suivra pas le même chemin

C’est helas deja le cas, avec la complicité et la lâcheté de nos pseudos « élites » totalement dhimisees. D’une certaine façon c’est même pire en Europe...

Portrait de Avataar
22/janvier/2021 - 16h29

D’autres soutiendraient les entreprises basees sur la recherche médicale , le R&D, le High Tech, lui les  »entrepreneurs«  de came. On situe déjà le niveau du gars. Bon je vais m’arreter la, la censure veille...

Portrait de VNBis
22/janvier/2021 - 16h28

Les USA sont en train de crever de leur indigénisme, espérons que la France ne suivra pas le même chemin

Portrait de Mikhail63
22/janvier/2021 - 16h19

les petites entreprises du secteur du cannabis

Autrement dit: des dealeurs dont lui serait une sorte de Pablo escobar! 

Portrait de ΣNIGMΛ
22/janvier/2021 - 16h16

Et les Blancs dans tout ça??? Si un Blanc ne lançait un fonds d'investissement que pour les Blancs, que dirait-on?