21/12 10:57

Marseille - Le conseil municipal a élu Benoit Payan nouveau Maire - Le premier adjoint est élu au premier tour avec 53 voix et il devient à 42 ans le plus jeune Maire de la ville

10h57: Dans son discours, hué par certains au début sur les rangs du RN, Benoît Payan, un des plus jeunes maires de l'histoire de la deuxième ville de France, a salué la maire sortante « libre et forte », assise à sa gauche, et souligné qu'il allait tenir sur sa ligne en faveur « de la justice et de l'égalité ». Assumant être un professionnel de la politique, il a reconnu la situation financière dramatique de la Marseille mais promis d'affronter avec sa majorité « les crises qui s'annoncent », en refusant « la fatalité ».

09h35: Benoît Payan a été élu maire de Marseille , à l'issue d'un conseil municipal. Le socialiste prend  la succession de Michèle Rubirola qui a annoncé sa démission mardi dernier, officiellement pour raisons de santé. Pour lui succéder, la médecin voulait un « urgentiste », capable s'attaquer aux nombreux problèmes qui minent la cité phocéenne. Âgé de 42 ans, Benoit Payant était le premier adjoint à la mairie. Mais il a pris de plus en plus d'importante au fil des semaines, l'écologiste Michèle Rubirola l'associant sur tous les dossiers clés de la municipalité. Son élection signe aussi le retour du Parti socialiste à l'hôtel de ville marseillais, 25 ans après l'ère Gaston Defferre, puis le mandat de Robert Vigouroux.

09h24: Le conseil municipal vient d'élire Benoit Payan nouveau Maire de la ville - Le premier adjoint est élu au premier tour avec 53 voix

.

09h12: La droite et le RN refusent de participer à ce vote, dénonçant une "mascarade" sous les hués du Printemps marseillais. Les deux groupes d'opposition quitte le conseil municipal sans présenter de candidat, ce qui laisse une voiex royale à Benoît Payan. "Aujourd'hui, le maire de Marseille ne sera pas élu, il sera désigné par ses amis au mépris du choix des électeurs. Le groupe Une volonté pour Marseille ne peut pas accepter ce simulacre d'élection", explique Catherine Pila, présidente du groupe LR.

08h16: Le conseil municipal de Marseille se réunit, ce matin, pour désigner le nouveau maire de la ville après la démission de Michèle Rubirola. Une décision qui a provoqué un séisme politique dans la cité phocéenne remportée par la cheffe de file du Printemps républicain lors des élections municipales en juillet. Le premier adjoint, Benoît Payan, fait figure de favori, mais le mode de scrutin de cette élection pourrait bien réserver des surprises

Michèle Rubirola a adoubé son premier adjoint le jour même de sa décision. Depuis, l'ensemble des élus du Printemps marseillais a apporté son soutien à Benoît Payan. Même Samia Ghali, l'élue des quartiers Nord, a affirmé qu'elle lui apporterait ses voix. Objectif 51 voix. Le maire de Marseille est désigné par les 101 conseillers municipaux élus.

Si la majorité absolue (51 voix) n'est pas obtenue au 1er tour, on organise un 2e tour. Si lors de ce second tour, aucun candidat au poste de maire ne recueille la moitié des voix, un 3e tour a lieu, mais cette fois-ci la majorité relative.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Mon bon Blaze
21/décembre/2020 - 16h14
garlaban a écrit :

Ce tour de passe-passe machavélique (mitterandique) était prévu dès le départ. Rubirola n'a jamais souhaité devenir maire de Marseille, elle voulait juste une place dans le conseil municipal. Les socialistes sachant qu'ils ne seraient plus jamais directement élus, ont usé de ce stratagème.

Et vu votre pseudo, vous devez suivre ça "de près" smiley

Portrait de YVESM
21/décembre/2020 - 14h57

À Marseille on est plus fort qu'ailleurs : c'est déjà les soldes deux maires pour le prix d'une !

Bon courage...

Portrait de zig et puce
21/décembre/2020 - 14h09
LORIEPIE38 a écrit :

Bonne chance à lui.

En attendant la suite des investigations concernant l'affaire Gaudin...

super! tu passes de la peste au Choléra , car Payan est de la lignée de Guérini (ouch!!!!) tu dis cela , tu as tout dit ,   l’élection de ce gus à la mairie de la deuxième ville de France est de cette bonne vieille  tradition qui fout la nausée , celle qui te dégoûte d'aller mettre un bulletin dans l'urne le jour d'élection. 

Portrait de garlaban
21/décembre/2020 - 12h31

Ce tour de passe-passe machavélique (mitterandique) était prévu dès le départ. Rubirola n'a jamais souhaité devenir maire de Marseille, elle voulait juste une place dans le conseil municipal. Les socialistes sachant qu'ils ne seraient plus jamais directement élus, ont usé de ce stratagème.