11/12 14:31

Oise: Une surveillante gradée du centre pénitentiaire de Liancourt agressée devant son domicile - Un acte "probablement en lien avec sa fonction", a indiqué le parquet d’Amiens

Une surveillante gradée du centre pénitentiaire de Liancourt (Oise) a été agressée devant son domicile jeudi soir en rentrant du travail, un acte « probablement en lien avec sa fonction » a indiqué vendredi le parquet d’Amiens. Cette agression, devant son domicile dans le sud du département de la Somme, a entraîné un rassemblement de soutien de ses collègues devant la prison vendredi matin.

« La piste privilégiée est celle d’un acte délibéré contre elle, probablement lié à ses fonctions. Il ne s’agit pas du tout a priori d’une agression gratuite », a déclaré à l’AFP Alexandre de Bosschère, procureur d’Amiens, qui a ouvert une enquête de flagrance. Victime de « plaies importantes » au visage principalement, mais aussi au genou et à la tête, cette surveillante de 35 ans a été hospitalisée. « On espère qu’elle pourra sortir aujourd’hui (vendredi) » et qu’elle « pourra être entendue » par les enquêteurs de la gendarmerie, a précisé M. de Bosschère.

Responsable adjointe d’un quartier de condamnés à de moyennes et longues peines, elle a « probablement été frappée par un objet » et par « une seule personne, en présence d’une seconde ». Son mari est « intervenu rapidement » pour lui porter secours, a ajouté le magistrat. Selon Yannick Lenglet, secrétaire régional SNP-FO, qui l’a eue au téléphone, elle a reçu « pas mal de coups, dont des coups de barre de fer » au crâne.

« C’est très inquiétant (...) On suppose que c’est en lien avec le travail, il y a de grandes chances pour que ce soit le cas », dit-il à l’AFP.

Sollicitée par l’AFP, la direction interrégionale des services pénitentiaires de Lille a confirmé l’agression de cette première surveillante, sans plus de précisions.

Ailleurs sur le web

Vos réactions