22/11 08:26

"Il n'est pas question d'annoncer le déconfinement mardi soir " - Une attestation pour se déplacer sera toujours nécessaire au-delà du 1er décembre

Le chef de l'État n'envisage pas d'annoncer une fin du confinement mardi lors de son intervention, dit-il au JDD : « Aujourd'hui, le niveau de circulation du virus dans le pays est le même qu'au moment du couvre-feu. Il n'est pas question de déconfiner.  Rien n'est pire que l'incertitude et l'impression d'une morosité sans fin. Il faut de la cohérence, de la clarté, un cap. Savoir ensemble où nous allons et comment y aller.  C'est difficile, car la pandémie est par essence imprévisible et mondiale », explique-t-il, « mais c'est la clé de la confiance, qui elle-même est la clé du succès ».

Selon le président, « il n'y a pas de fatalité. Les crises peuvent être, à la fin, des accélérateurs de progrès. Nous devons être au rendez-vous de l'Histoire. Et la France a tous les atouts pour l'être. »

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, précise dans le même journal que le gouvernement que les « assouplissements » au confinement « se feront en trois étapes au regard de l'évolution sanitaire et des risques liés à certaines activités : d'abord autour du 1er décembre, puis avant les congés de fin d'année, puis à partir de janvier 2021 ».

Pour autant, « le confinement va se poursuivre et donc la limitation des déplacements aussi », confirme-t-il.

Une attestation pour se déplacer sera toujours nécessaire au-delà du 1er décembre, avait déjà indiqué le Premier ministre Jean Castex. Gabriel Attal confirme cependant l'horizon d'une réouverture des commerces « autour du 1er décembre », soulignant que « le président est conscient des efforts consentis et attaché à la valeur travail », mais que « certains établissements, comme les bars et restaurants, continueront à connaître des restrictions ».

Pour les vaccins, Gabriel Attal affirme que la France a trois contrats « signés, au moins trois autres très avancés et d'autres en discussion », avec « en moyenne 30 millions de doses par contrat »

. La question d'un vaccin obligatoire ou pas, qui divise la classe politique, « se posera quand on connaîtra les propriétés des vaccins », dit-il.

Le porte-parole juge par ailleurs « intéressante », « à titre personnel », la possibilité de rendre obligatoire l'isolement des cas positifs et des cas contacts. « Beaucoup de nos voisins l'ont fait, et j'entends des Français qui estiment subir des contraintes qui pourraient être allégées si nous concentrons les efforts sur les chaînes de contamination », fait-il valoir.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Zoukrouf
22/novembre/2020 - 17h15
7440 a écrit :

Ca sert surtout a être verbalisé de 135€ si on ne l'a pas fait ...

Bien vu !

Portrait de Le Père Noël
22/novembre/2020 - 15h08
STELLA a écrit :

C'est en Belgique...

La ministre de l'Intérieur met en garde les Belges : "Si nécessaire, la police sonnera aux portes à Noël"

Qui vient...il auront une tarte dans la gueule...GLOUP GLOUP !

Portrait de PhilRAI
22/novembre/2020 - 13h04
Amb07 a écrit :

Allez les complotistes/conspirationnistes/haters/jamais contents/je sais tout mieux que les autres, lâchez vous, je vais chercher les pop-corns smiley

Oui, et allez aussi visiter le site du grand reset weforum.org/great-reset/

Portrait de STELLA
22/novembre/2020 - 11h47

C'est en Belgique...

La ministre de l'Intérieur met en garde les Belges : "Si nécessaire, la police sonnera aux portes à Noël"
Portrait de Libertas
22/novembre/2020 - 10h49
Steyr∞Schœnauer8.68™ a écrit :

je me demande si cette attestation est vraiment légale !!! les avocats devraient se pencher sur la question

Elle est légale en situation d'état d'urgence, et l'état d'urgence a été promulgué jusqu'en février.

Portrait de PhilRAI
22/novembre/2020 - 10h28

Il persiste dans la politique de contrainte des Français et de casse de notre économie, tout cela pour se conformer à l'idéologie du grand reset et à la pression des grands laboratoires qui font tout pour placer leurs mauvais produits et pour éliminer les médicaments peu coûteux et dont l'efficacité réglerait le problème en quelques jours.

Portrait de renelle
22/novembre/2020 - 10h16

Je demande à ce  gouvernement de s'appliquer le gel de leur salaire  il comprendrait mieux je pense ce qu'ils font vivre à une majorité de Français qui ne demandent qu'une chose TRAVAILLER   !!!!!!! eux sont  assurés d'avoir un travail jusqu'en 2022  ,  pour les forces vives  de notre pays ce n'est plus le cas  on reste sans voix devant tant d'incompétence d'amateurisme mais pour combien de temps encore ?

Portrait de ange ou démon
22/novembre/2020 - 10h05
7440 a écrit :

C'est bien gentil comme discours, mais les Français n'auront pas les couilles de descendre dans la rue. La Cour européenne ça me fait doucement rigoler, la Cour européenne ne désavouera jamais un chef d'état d'un état membre.

Allez y en Corée du Nord  vous déchanterez  .....vous n'aurez surement pas l'occasion de vous exprimer ...alors arrêtez vos âneries en publiant tout et rien.

Portrait de Wouhpïnaise
22/novembre/2020 - 09h45

15 jours de plus ? Un mois ? On en saura plus mardi. Par contre je ne suis pas sûr qu'il s'avance pour les fêtes de fin d'année. Trop tôt.

Portrait de jarod.26
22/novembre/2020 - 09h18

mais gamin on pouvait s'en douter 

Portrait de niasse2000
22/novembre/2020 - 08h43
lopezzido a écrit :

"mais c'est la clé de la confiance, qui elle-même est la clé du succès "

ça fait longtemps que les Français ont perdu confiance dans ce gouvernement !!

Parle pour toi einstein 

Portrait de Alexdelouest
22/novembre/2020 - 08h42

Ce gouvernement est incroyable : il creuse de plus en plus dans la médiocrité et la stupidité. Il est encore temps de tout arrêter ! La France est en train de se transformer en Corée du Nord : interdiction de sortir hormis pour travailler, liste d’objets autorisés par l’état, surveillance de masse, plus d’électricité, poids international inexistant, caste de quelques personnes dirigeants tout, ... il faut saisir la cour européenne de tout urgence !