15/10 15:05

Gestion de la crise du coronavirus: "Ma confiance envers Olivier Véran est totale, il bénéficie d'une totale présomption d'innocence" après les perquisitions menées ce matin (Jean Castex)

15h02: "Ma confiance envers Olivier Véran est totale, il bénéficie d'une totale présomption d'innocence", a déclaré Jean Castex lors d'une conférence de presse concernant le couvre-feu

11h46: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Une série de perquisitions s’est déroulée jeudi aux domiciles et bureaux du ministre français de la Santé Olivier Véran, ainsi que chez d’anciens membres du gouvernement, dont l’ex Premier ministre Edouard Philippe, dans le cadre d’une enquête sur la gestion de la crise du coronavirus en France.

Ces opérations interviennent dans le cadre de plusieurs plaintes déposées ces derniers mois devant la Cour de Justice de la République (CJR), pour dénoncer la gestion par l’exécutif de l’épidémie qui a fait plus de 33.000 morts en France.

La CJR est la seule instance habilitée à juger des actes commis par des membres du gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions.

Les perquisitions menées chez le ministre de la Santé Olivier Véran ainsi que chez le directeur général de la Santé Jérôme Salomon et une autre responsable se sont déroulées « sans difficulté », a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

D’autres opérations se sont déroulées chez l’ex Premier ministre Edouard Philippe, aux commandes pendant la première vague du coronavirus, ainsi que chez l’ex ministre de la Santé Agnès Buzyn et l’ex porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, a indiqué une source judiciaire.

« Edouard Philippe a toujours dit qu’il se tenait à disposition de la justice », a souligné l’entourage de l’ancien Premier ministre.

Une information judiciaire avait été ouverte le 7 juillet pour « abstention de combattre un sinistre » et confiée à la commission d’instruction de la CJR, qui agit comme un juge d’instruction et mène les investigations.

Au total, depuis le début de la crise du coronavirus, 90 plaintes contre des ministres avaient été adressées à la CJR. Seules 9 d’entre elles ont été jugées recevables, visant, outre M. Véran, Edouard Philippe, Agnès Buzyn ou encore Sibeth Ndiaye.

Dans son avis consulté par l’AFP, la commission des requêtes de la CJR avait estimé « nécessaire qu’une enquête approfondie soit menée pour apprécier le bien-fondé des plaintes, leur base factuelle et l’élément moral du délit ».

Les auditions des plaignants, parmi lesquels des représentants d’un collectif de médecins, ont démarré début septembre. Ceux-ci fustigent notamment « l’incohérence des mesures » prises au sommet de l’Etat ou encore « l’absence d’application des recommandations de l’OMS ».

De son côté, le parquet de Paris, qui a reçu plusieurs dizaines de plaintes ciblant parfois des responsables de l’administration, a ouvert le 9 juin une vaste enquête préliminaire, notamment pour « homicides involontaires » ou « mise en danger de la vie d’autrui ».

Le collectif Victimes Coronavirus France, qui réunit 200 personnes, a visé mi-septembre le Premier ministre Jean Castex d’une plainte devant la CJR, estimant que le gouvernement continuait de « naviguer à vue » face à l’épidémie qui a fait 33.000 morts en France.

L’exécutif a notamment été accusé de ne pas avoir anticipé la crise, notamment concernant le besoin de masques et de matériel lors de la première vague au printemps, face à laquelle un confinement généralisé de plusieurs semaines a été instauré.

11h14: Interrogé par RTL, l'entourage d'Edouard Philippe a confirmé que "la mairie [du Havre] et son domicile ont été perquisitionnés". Des perquisitions qui se sont déroulées de "façon très courtoise avec la pleine coopération du maire".

10h57: De son côté, le parquet de Paris, qui a reçu plusieurs dizaines de plaintes ciblant parfois des responsables de l’administration, a ouvert le 9 juin une vaste enquête préliminaire, notamment pour « homicides involontaires » ou « mise en danger de la vie d’autrui ».

Et, le collectif Victimes Coronavirus France, qui réunit 200 personnes, a visé mi-septembre le Premier ministre Jean Castex d’une plainte devant la CJR, estimant que le gouvernement continuait de « naviguer à vue » face à l’épidémie.

10h48: Les auditions des plaignants, parmi lesquels des représentants du collectif de médecins C19, ont démarré début septembre. Ceux-ci fustigent notamment « l’incohérence des mesures » prises au sommet de l’Etat ou encore « l’absence d’application des recommandations de l’OMS ».

10h38: Les enquêteurs cherchent à définir d'éventuels manquements dans la gestion de la crise du Coronavirus

10h25: Entre le début de la crise et juin dernier, 84 plaintes avaient été déposées contre ces membres du gouvernement pour leur gestion de la crise sanitaire. Après examen, la Cour de justice de la République en avait transmis neuf au procureur général près la Cour de cassation du seul chef « d’abstention de combattre un sinistre, délit prévu et réprimé par l’article 223-7 du code pénal ». Elle vise directement Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran.

10h18: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Des perquisitions ont eu lieu jeudi matin aux domiciles et bureaux du ministre français de la Santé Olivier Véran, dans le cadre d'une information judiciaire sur la gestion de la crise du coronavirus en France, a annoncé le ministère dans un communiqué.

D'autres perquisitions ont été menées chez le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Les investigations sont menées à la suite d'une plainte de victimes du Covid devant la Cour de Justice de la République (CJR), seule instance habilitée à juger des actes commis par des membres du gouvernement dans l'exercice de leurs fonctions. Ces opérations se sont déroulées «sans difficulté», a-t-on fait savoir de même source.

Des perquisitions ont également lieu chez le directeur général de la santé Jérôme Salomon, l’ancien Premier ministre Edouard Philippe, l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, l’ancienne porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

09h59: L’information judiciaire sur la gestion ministérielle de la crise du Covid-19 confiée à la Cour de justice de la République (CJR) a été ouverte en juillet contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn.

« Conformément à la décision rendue par la commission des requêtes vendredi 3 juillet dernier, cette information judiciaire est ouverte du chef d’abstention de combattre un sinistre » contre l’ex-Premier ministre Edouard Philippe, l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn et son successeur Olivier Véran, avait expliqué à l'époque le procureur général près la Cour de cassation François Molins.

Neuf plaintes, parmi les 90 reçues par la CJR, seule instance habilitée à juger les membres du gouvernement pour l'exercice de leur fonction, avaient été jugées recevables et jointes pour cette procédure.

09h56: Selon nos confrères, les perquisitions ont eu lieu sans incident. Des perquisitions ont également lieu chez le directeur général de la santé Jérôme Salomon, l’ancien Premier ministre Edouard Philippe, l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, l’ancienne porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye.

09h53: Ce matin, des perquisitions se sont déroulées aux domiciles et bureaux du Ministre de la Santé Olivier Véran et du directeur général de la santé Jérôme Salomon, selon RMC.

D'après nos confrères, "ces perquisitions interviennent dans le cadre de l’information judiciaire ouverte par la Cour de justice de la République le 3 juillet dernier sur la gestion de la crise du COVID-19".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
18/octobre/2020 - 10h26
Oh Yes It's Good a écrit :

" Passer une journée  l'hôpital pour une consultation et des investigations n'est pas une hospitalisation ! "

Ah bon, ce n'est pas une hospitalisation ? Vous remettez en question les définitions faites par les hôpitaux eux-mêmes ?

Hospitalisation complète (HCO)

Il s'agit d'un séjour "classique" à l'hôpital. Vous y séjournez à temps complet, nuit et jour, la semaine et le week-end. Vous y restez le temps nécessaire à votre rétablissement.

Hospitalisation de jour (HDJ ) - Ambulatoire

L'hospitalisation de jour dure moins de 24h, on parle d'une hospitalisation en ambulatoire. Si le médecin estime votre état de santé bon, après les examens ou l'intervention, vous n'aurez pas à dormir à l'hôpital. Cependant, seul le médecin pourra en décider.

Si une intervention chirurgicale est programmée durant ce séjour, on parlera de chirurgie ambulatoire. Selon votre intervention, le chirurgien vous informera de la durée nécessaire de votre séjour.

Arrêtez de jouer sur les mots ! tout cela n'a aucune importance seuls les résultats comptent.

Portrait de PhilRAI
18/octobre/2020 - 10h24
Oh Yes It's Good a écrit :

@ PhilRAI : "Raoult propose son protocole à tous ceux qui ont les symptômes covid. Confirmé par les test PCR. Personne ne sait si cela va s'aggraver ou pas, c'est pourquoi il les traite tous. Evidemment qu'il traite donc des gens qui s'en seraient sortis seuls mais du coup ceux qui aurait fait une forme grave ne la font pas."

Vous en savez quoi ? Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer qu'ils auraient fait une forme grave ? et qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que le traitement leur aurait empêché de la faire.

30 patients, traités par Raoult, avec initialement des symptômes légers, renvoyés chez eux après quelques heures d'examens, sont décédés à partir du 4e jour de traitement.

Donc le problème c'est que vous ne lisez pas ce qu'on écrit / ou vous préférez le confort de votre mauvaise foi et de votre manipulation.

Qu'est-ce qui permet d'affirmer qu'ils auraient fait une forme grave ? les statistiques ! idem pour le traitement ! les résultas de Raoult .

30 patients >? d'où sortez-vous  cela ?

Moi je m'en tiens aux faits : concernant Raoult le taux de décès parmi les malades avérés est de 0,5% actuellement, 4% pour la France entière (19% en avril contre 0,6% pour Raoult) ! 

Il n'est pas le seul il y a de nombreux témoignages et des résultats semblables partout dans le monde.

 

Portrait de Oh Yes It's Good
17/octobre/2020 - 19h10

@ PhilRAI : "Raoult propose son protocole à tous ceux qui ont les symptômes covid. Confirmé par les test PCR. Personne ne sait si cela va s'aggraver ou pas, c'est pourquoi il les traite tous. Evidemment qu'il traite donc des gens qui s'en seraient sortis seuls mais du coup ceux qui aurait fait une forme grave ne la font pas."

Vous en savez quoi ? Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer qu'ils auraient fait une forme grave ? et qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que le traitement leur aurait empêché de la faire.

30 patients, traités par Raoult, avec initialement des symptômes légers, renvoyés chez eux après quelques heures d'examens, sont décédés à partir du 4e jour de traitement.

Donc le problème c'est que vous ne lisez pas ce qu'on écrit / ou vous préférez le confort de votre mauvaise foi et de votre manipulation.

Portrait de Oh Yes It's Good
17/octobre/2020 - 19h03
PhilRAI a écrit :

Passer une journée  l'hôpital pour une consultation et des investigations n'est pas une hospitalisation !

Et si , c'est comme chez le généraliste, en un peu plus poussé puisque les généralistes prescrivent des investigations alors que là ils sont faits directement sur place.

Raoult propose son protocole à tous ceux qui ont les symptômes covid. Confirmé par les test PCR. Personne ne sait si cela va s'aggraver ou pas, c'est pourquoi il les traite tous. Evidemment qu'il traite donc des gens qui s'en seraient sortis seuls mais du coup ceux qui aurait fait une forme grave ne la font pas. Les 3 jours ? c'est évident ! s'ils meurent avant c'est parce qu'ils avaient déjà la forme grave, et Raoult a toujours dit que c'était trop tard pour son traitement.

Alors qu'ailleurs il sont renvoyés chez eux avec du paracétamol. Tant pis pour ceux qui font une forme grave.

Bien sûr qu'il a eu des complications ! et même des morts (0,6 %) personnes très agées, avec d'autres pathologies, etc. ...

On se fiche que ce soit un hôpital de jour, un généraliste ou n'importe quoi d'autre ! Des malades se présentent, ils ont des symptômes, Raoult les traite, les autres ne reçoivent que du paracétamol. D'où le très faible taux de décès de Raoult . 

" Passer une journée  l'hôpital pour une consultation et des investigations n'est pas une hospitalisation ! "

Ah bon, ce n'est pas une hospitalisation ? Vous remettez en question les définitions faites par les hôpitaux eux-mêmes ?

Hospitalisation complète (HCO)

Il s'agit d'un séjour "classique" à l'hôpital. Vous y séjournez à temps complet, nuit et jour, la semaine et le week-end. Vous y restez le temps nécessaire à votre rétablissement.

Hospitalisation de jour (HDJ ) - Ambulatoire

L'hospitalisation de jour dure moins de 24h, on parle d'une hospitalisation en ambulatoire. Si le médecin estime votre état de santé bon, après les examens ou l'intervention, vous n'aurez pas à dormir à l'hôpital. Cependant, seul le médecin pourra en décider.

Si une intervention chirurgicale est programmée durant ce séjour, on parlera de chirurgie ambulatoire. Selon votre intervention, le chirurgien vous informera de la durée nécessaire de votre séjour.

Portrait de PhilRAI
17/octobre/2020 - 11h32
Oh Yes It's Good a écrit :

"Qui vous a dit que les patients de Raoult étaient hospitalisés ?"

3070 HDJ (indiqué sur le site d' IHU de Marseille) : HDJ = hospitalisation de jour, donc tous ces patients ont été hospitalisés pour une matinée, une après-midi, ou une journée entière, notamment pour passer les exams (prise de sang, électrocardiogramme, etc...) avant de se voir prescrire le traitement qu'ils ont pris à leur domicile.

"C'est comme chez le généraliste, il traite et renvoie chez eux."

L'IHU de Marseille n'est pas un cabinet de généraliste, donc non, ce n'est pas tout à fait la même chose.

"Quand cela se dégrade trop c'est l'hôpital."

Lequel ? Précisez bien. Car l'IHU de Marseille est un hôpital de jour.

"Sauf que ailleurs les gens sont renvoyés chez eux uniquement avec du paracétamol, d'où le plus grand nombre d'hospitalisations, donc de réanimations, donc de décès."

Les Bouches-du-Rhône sont dans le TOP 10 des départements français avec le plus grand nombre de morts. smiley

"Les 19 % des cas en France sont en référence à tous les cas de covid, sévère ou pas !"

Non, ils sont en références à tous les hospitalisés.

"Comme chez Raoult, sauf que lui les traite avant que cela s'aggrave"

Comment le savez-vous ? Qui vous dit que cela allait s'aggraver ? Ces patients légers n'auraient-ils pas guéri spontanément ? En revanche ce que nous savons, c'est que 30 patients légers, hospitalisés de jour chez Raoult, et qui ont suivi le protocole Raoult depuis leur domicile... sont décédés au-delà des 3e premiers jours de traitement (est-ce imputable au traitement, pas forcément, mais on peut se poser des questions).

Nous ne savons pas en revanche le nombre de décès dans les 72 premières heures du traitement, pas d'indication là-dessus. Du flou artistique, une fois de plus...

"Quelqu'un qui arrive en détresse respiratoire ne passe pas chez Raoult c'est qu'il a mal été soigné avant par d'autres."

Raoult a envoyé des patients aux services réa de la Timone notamment, preuve s'il en est qu'il y a eu quelques complications de son côté.

Dans tous les cas, et quels que soient les chiffres de mortalité des uns et des autres, il est juste ridicule et malhonnête de comparer un taux de mortalité d'un hôpital de jour (ihu marseille) à un hôpital avec urgence, service de réa, soin longue durée, etc... tant cela est évident qu'ils ne recevront pas les mêmes patients du 15 ou du 112.

Passer une journée  l'hôpital pour une consultation et des investigations n'est pas une hospitalisation !

Et si , c'est comme chez le généraliste, en un peu plus poussé puisque les généralistes prescrivent des investigations alors que là ils sont faits directement sur place.

Raoult propose son protocole à tous ceux qui ont les symptômes covid. Confirmé par les test PCR. Personne ne sait si cela va s'aggraver ou pas, c'est pourquoi il les traite tous. Evidemment qu'il traite donc des gens qui s'en seraient sortis seuls mais du coup ceux qui aurait fait une forme grave ne la font pas. Les 3 jours ? c'est évident ! s'ils meurent avant c'est parce qu'ils avaient déjà la forme grave, et Raoult a toujours dit que c'était trop tard pour son traitement.

Alors qu'ailleurs il sont renvoyés chez eux avec du paracétamol. Tant pis pour ceux qui font une forme grave.

Bien sûr qu'il a eu des complications ! et même des morts (0,6 %) personnes très agées, avec d'autres pathologies, etc. ...

On se fiche que ce soit un hôpital de jour, un généraliste ou n'importe quoi d'autre ! Des malades se présentent, ils ont des symptômes, Raoult les traite, les autres ne reçoivent que du paracétamol. D'où le très faible taux de décès de Raoult . 

Portrait de PhilRAI
17/octobre/2020 - 11h22
Razlebol a écrit :

19% = 29407 décès hôpitaux + EHPAD /  157220 Cas confirmés

De mars à juin la plupart des tests se faisaient a l’hôpital.

Pendant ce temps là les généralistes ont eu des millions de consultations pour insuffisance respiratoire sévère. Sans test donc non pris en compte dans les cas confirmés.

Tout ceux que je connais qui ont été malades à ce moment-là, n’ont pas eu de test, par contre les symptômes du Covid étaient là. Moins de 65 ans, pas de traitement Raoult.

En mars et avril il n'y avait aucun test de fait, les statistiques prennent en compte les vrais malades. Les tests viennent après avec l'escroquerie du CT  trop élevé.

Arrêtez d'inventer n'importe quoi.

Portrait de PhilRAI
17/octobre/2020 - 11h20
Razlebol a écrit :

Dédicace à PhilRAI

 

Voilà l’étude que l’IHU a publié le 12 juin 2020 qui colle pile avec tes supers chiffres. 

3068 personnes ont passé moins d’une journée à l’IHU, donc comparable à une consultation chez un généraliste.

 

Il ne peuvent pas donner le protocole à tout le monde 17 % pour être précis.

Tous ceux qui risquent le plus de mourir du Covid.

90% de ceux qui ont eu le traitement avait moins de 65 ans.

90% des décès du au Covid en France avait plus de 65 ans.

20% des Français ont plus de 65 ans.

 

3737  patients en tout

3119 ont suivi le protocole Raoult.

618 ne l’ont pas eu (Autres Traitements)

 

MAIS dans ces 618

218 on eu le protocole Raoult moins de 3 jours !

101 ont eu seulement de l’hydroxychloroquine.

137 ont eu seulement de l’azytromicine.

162 réellement autre chose.

 

Dans le groupe Raoult 9,6 % ont plus de 65 ans 52,4% moins de 44 ans.

Dans l’autre groupe 29,6% ont plus de 65 ans, 36,4% moins de 44 ans.

 

On va la faire courte deux à trois fois plus de Cancer, Diabète, maladies cardiaques, Hypertension dans le groupe qui n’a pas eu le traitement.

 

Les décès des 3 premiers jours sont TOUS comptabilisés dans le groupe sans traitement, même si ils étaient dans l’autre.

 

Outcomes of 3,737 COVID-19 patients treated with hydroxychloroquine/azithromycin and other regimens in Marseille, France: A retrospective analysis

Je ne retrouve pas cette étude , vous avez un lien ?

Et alors ? le bilan global est toujours le même : Son taux de décès parmi les malades avérés est de 0,5% actuellement, 4% pour la France entière (19% en avril contre 0,6% pour Raoult) ! 

 

Portrait de Oh Yes It's Good
15/octobre/2020 - 22h47
PhilRAI a écrit :

Vous racontez n'importe quoi ! Qui vous a dit que les patients de Raoult étaient hospitalisés ?  C'est comme chez le généraliste, il traite et renvoie chez eux. Quand cela se dégrade trop c'est l'hôpital. Rien de différent. Sauf que ailleurs les gens sont renvoyés chez eux uniquement avec du paracétamol, d'où le plus grand nombre d'hospitalisations, donc de réanimations, donc de décès. 

Les 19 % des cas en France sont en référence à tous les cas de covid, sévère ou pas ! Comme chez Raoult, sauf que lui les traite avant que cela s'aggrave. Quelqu'un qui arrive en détresse respiratoire ne passe pas chez Raoult c'est qu'il a mal été soigné avant par d'autres.

 

"Qui vous a dit que les patients de Raoult étaient hospitalisés ?"

3070 HDJ (indiqué sur le site d' IHU de Marseille) : HDJ = hospitalisation de jour, donc tous ces patients ont été hospitalisés pour une matinée, une après-midi, ou une journée entière, notamment pour passer les exams (prise de sang, électrocardiogramme, etc...) avant de se voir prescrire le traitement qu'ils ont pris à leur domicile.

"C'est comme chez le généraliste, il traite et renvoie chez eux."

L'IHU de Marseille n'est pas un cabinet de généraliste, donc non, ce n'est pas tout à fait la même chose.

"Quand cela se dégrade trop c'est l'hôpital."

Lequel ? Précisez bien. Car l'IHU de Marseille est un hôpital de jour.

"Sauf que ailleurs les gens sont renvoyés chez eux uniquement avec du paracétamol, d'où le plus grand nombre d'hospitalisations, donc de réanimations, donc de décès."

Les Bouches-du-Rhône sont dans le TOP 10 des départements français avec le plus grand nombre de morts. smiley

"Les 19 % des cas en France sont en référence à tous les cas de covid, sévère ou pas !"

Non, ils sont en références à tous les hospitalisés.

"Comme chez Raoult, sauf que lui les traite avant que cela s'aggrave"

Comment le savez-vous ? Qui vous dit que cela allait s'aggraver ? Ces patients légers n'auraient-ils pas guéri spontanément ? En revanche ce que nous savons, c'est que 30 patients légers, hospitalisés de jour chez Raoult, et qui ont suivi le protocole Raoult depuis leur domicile... sont décédés au-delà des 3e premiers jours de traitement (est-ce imputable au traitement, pas forcément, mais on peut se poser des questions).

Nous ne savons pas en revanche le nombre de décès dans les 72 premières heures du traitement, pas d'indication là-dessus. Du flou artistique, une fois de plus...

"Quelqu'un qui arrive en détresse respiratoire ne passe pas chez Raoult c'est qu'il a mal été soigné avant par d'autres."

Raoult a envoyé des patients aux services réa de la Timone notamment, preuve s'il en est qu'il y a eu quelques complications de son côté.

Dans tous les cas, et quels que soient les chiffres de mortalité des uns et des autres, il est juste ridicule et malhonnête de comparer un taux de mortalité d'un hôpital de jour (ihu marseille) à un hôpital avec urgence, service de réa, soin longue durée, etc... tant cela est évident qu'ils ne recevront pas les mêmes patients du 15 ou du 112.

Portrait de PhilRAI
15/octobre/2020 - 22h01
Oh Yes It's Good a écrit :

Non, le taux de mortalité communiqué par Raoult repose à 100% sur des personnes hospitalisées de jour dans son établissement : 3070 HDJ. En sont donc exclues toutes les personnes hospitalisées + d'1 journée ou qui partent en réanimation : c'est-à-dire toutes les personnes ayant des symptômes modérés et graves et qui sont transférés dans les autres hopitaux de marseille. Le calcul de son taux de mortalité ne s'établit pas sur ces personnes là, qui ne sont pas HDJ.

C'est la grande différence avec le taux de mortalité (19%) sur la France entière qui repose sur des personnes hospitalisés avec des formes légères, modérées et graves de la maladie.

=> 90 778 patients hospitalisés entre le 1er mars et le 15 juin (France entière) : 19% décédées :

Tapez "le monde covid profil malades hospitalises premiere vague" dans google.

 

Vous racontez n'importe quoi ! Qui vous a dit que les patients de Raoult étaient hospitalisés ?  C'est comme chez le généraliste, il traite et renvoie chez eux. Quand cela se dégrade trop c'est l'hôpital. Rien de différent. Sauf que ailleurs les gens sont renvoyés chez eux uniquement avec du paracétamol, d'où le plus grand nombre d'hospitalisations, donc de réanimations, donc de décès. 

Les 19 % des cas en France sont en référence à tous les cas de covid, sévère ou pas ! Comme chez Raoult, sauf que lui les traite avant que cela s'aggrave. Quelqu'un qui arrive en détresse respiratoire ne passe pas chez Raoult c'est qu'il a mal été soigné avant par d'autres.

 

Portrait de seb2746
15/octobre/2020 - 20h27
Maxicoco a écrit :

Grosse saisie d'album à colorier chez Sibete !!!

Fake news, c'était des feuilles vides et des crayons, le coloriage était trop compliqué.

Portrait de tobian
15/octobre/2020 - 18h39

   Personne ne peut savoir quelle serait la situation si la crise avait été gérée autrement. On peut toujours faire des hypothèses, mais juger sur des hypothèses me parait un peu simpliste.

Portrait de Caro3ine
15/octobre/2020 - 16h15

Ce sont des perquisitions pour faire plaisir au front national, à LFI et à ceux qui ont porté plainte pour se sentir exister.

La Justice et la police ont autre chose à faire que perdre leur temps avec ça......

Portrait de Oh Yes It's Good
15/octobre/2020 - 15h54
PhilRAI a écrit :

Non ! le traitement concerne tous les gens qui n'ont pas besoin de partir en réanimation. Tous les gens qui normalement vont voir leur médecin traitant. C'est à ceux là qu'il évite une aggravation.

Non, pour la France entière le chiffre que je donne est celui des malades, pas forcément hospitalisés ! 

Non, le taux de mortalité communiqué par Raoult repose à 100% sur des personnes hospitalisées de jour dans son établissement : 3070 HDJ. En sont donc exclues toutes les personnes hospitalisées + d'1 journée ou qui partent en réanimation : c'est-à-dire toutes les personnes ayant des symptômes modérés et graves et qui sont transférés dans les autres hopitaux de marseille. Le calcul de son taux de mortalité ne s'établit pas sur ces personnes là, qui ne sont pas HDJ.

C'est la grande différence avec le taux de mortalité (19%) sur la France entière qui repose sur des personnes hospitalisés avec des formes légères, modérées et graves de la maladie.

=> 90 778 patients hospitalisés entre le 1er mars et le 15 juin (France entière) : 19% décédées :

Tapez "le monde covid profil malades hospitalises premiere vague" dans google.

 

Portrait de PhilRAI
15/octobre/2020 - 14h58
Razlebol a écrit :

Oui et puis ?

Macron l'a placé la, pour favoriser son ascension politique, du copinage dégeulasse comme bien d'autres avant lui. Dont Macron lui même..

Mais on ne va pas se mentir, tu lance ca pour que les gens commence a s'imaginer le pire.

Qu'est ce qu'il y a derrière ? Pas grand chose visiblement, tu n'en parle pas.

Encore une manipulation c'est pas bien.

 

C'est juste un peu suspect, il n'est pas le seul à avoir été nommé, et bizarrement ils se retrouvent tous ensemble ! Véran dont des vidéos circulent où comme interne il proteste contre les faibles moyens des hôpitaux ! Il a bien retourné sa veste !

Portrait de PhilRAI
15/octobre/2020 - 14h56
Oh Yes It's Good a écrit :

Le traitement de Raoult ne concerne et n'est prescrit que pour des malades légers.

Son taux de mortalité est calculé d'après des patients hospitalisés de jour, c'est-à-dire pour quelques heures dans son établissement, des personnes ayant des symptômes légers (puisque simplement hospitalisés quelques heures) qu'il renvoie chez eux avec le traitement. Les cas plus graves sont transférés dans les autres hôpitaux marseillais pour une hospitalisation plus longue ou une réanimation, et ne sont pas comptabilisés dans ses statistiques.

Pour le taux de mortalité que vous donnez pour la France entière, il est calculé sur la base de tous les hospitalisés, quelle que soit la sévérité des symptômes, et non juste légère. Cela change évidemment complètement le résultat et empêche toute comparaison, à moins d'être malhonnête.

 

Non ! le traitement concerne tous les gens qui n'ont pas besoin de partir en réanimation. Tous les gens qui normalement vont voir leur médecin traitant. C'est à ceux là qu'il évite une aggravation.

Non, pour la France entière le chiffre que je donne est celui des malades, pas forcément hospitalisés ! 

Portrait de Maxicoco
15/octobre/2020 - 14h03

Grosse saisie d'album à colorier chez Sibete !!!

Portrait de Oh Yes It's Good
15/octobre/2020 - 13h47
PhilRAI a écrit :

On s'appuie sur des résultats de tests PCR sans aucune signification vu qu'on ne donne pas le nombre d'amplifications (le CT) et que passé 40 le nombre de faux positifs monte en flèche et peut aller jusqu'à 100 % de faux positifs. De plus il ne détecte que des morceaux d'ADN, impossible de savoir si le virus est vivant, mort ou s'il ne s'agit que de débris ni si le patient est malade. Les laboratoires refusent de donner ce CT. C'est la preuve qu'il y a une magouille pour ajuster le nombre de positifs en fonction des besoins.

Le % de positifs est donné en supprimant les cas qui ont déjà été testés une fois positifs. Ce qui fait que mécaniquement le % de positifs augmente.

Les patients hospitalisés pour n'importe quoi mais qui ont un test positif passent covid et donc rentrent dans la statistique covid alors même qu'il n'ont aucun symptôme et qu'ils ne sont pas hospitalisés pour cela. Idem pour les décès.

Enfin, le traitement qui guérit les patients existe, il est proposé entre-autres par Raoult à Marseille : Son taux de décès parmi les malades avérés est de 0,5% actuellement, 6% pour la France entière (19% en avril contre 0,6% pour Raoult) !  Voir aussi la vidéo du docteur Erbstein Un médecin généraliste témoigne.

 

Le traitement de Raoult ne concerne et n'est prescrit que pour des malades légers.

Son taux de mortalité est calculé d'après des patients hospitalisés de jour, c'est-à-dire pour quelques heures dans son établissement, des personnes ayant des symptômes légers (puisque simplement hospitalisés quelques heures) qu'il renvoie chez eux avec le traitement. Les cas plus graves sont transférés dans les autres hôpitaux marseillais pour une hospitalisation plus longue ou une réanimation, et ne sont pas comptabilisés dans ses statistiques.

Pour le taux de mortalité que vous donnez pour la France entière, il est calculé sur la base de tous les hospitalisés, quelle que soit la sévérité des symptômes, et non juste légère. Cela change évidemment complètement le résultat et empêche toute comparaison, à moins d'être malhonnête.

 

Portrait de marcouche77
15/octobre/2020 - 13h35

Allez hop, toute la clique au gnouf ! 

Maître Di Vizio vous avez une bonne grosse paire de cojones 

Portrait de PhilRAI
15/octobre/2020 - 13h12
Razlebol a écrit :

A été cofinancé par les Français qui... n'y ont pas foutu les pieds par la suite.

C'est commun, lors des coentreprises N'importe quel pays/Chine.

Les chinois travaillent avec une entreprise étrangère dans un domaine qu'ils maitrisent mal.

A la fin ils s'en débarrassent, reproduisent les technologies pour le revendre partout dans le monde, en concurrence avec l'entreprise étrangère initiale.

Ce sont les américains qui ont travaillé avec ce laboratoire, et ils ont dénoncé le manque de respect des procédures de sécurité bien avant la crise.

 

Il n'empêche ....

Le député de l’Isère Olivier Véran nommé Young leader France-Chine : réseau d’influence… et de promotion ?

Le député de l’Isère Olivier Véran (LREM) a été nommé Young leader France-Chine. Young leaders ? Tel est le nom de ce programme phare de la China Found Fondation dont la vocation est officiellement de « favoriser le développement de liens durables et amicaux entre personnalités françaises et chinoises et d’encourager la création de projets conjoints ».

Portrait de Papy Tonneau
15/octobre/2020 - 12h44

Faudra le tremper dans le goudron et les plumessmiley

Portrait de Thom70
15/octobre/2020 - 12h33
Vigilence-nationale a écrit :

Je sens qu'on va en apprendre des bonnes ...

Ne vous emballez pas, rappelez-vous l'histoire du sang contaminé dans les années 90, tous les politicards condamnés, ils s'en sortent très bien. Exemple de Laurent FABIUS, aujourd'hui, président du conseil constitutionnel, en gros, président des anciens présidents de la République, pas beau ça ??

Portrait de Libellule65
15/octobre/2020 - 11h45 - depuis l'application mobile

N’importe quoi ! Qu’on porte plutôt plainte sur le gouvernement chinois !

Portrait de Bien Fait
15/octobre/2020 - 11h28

Nul doute que 1/ ils ne s'y attendaient pas.  2/ Ils n'ont pas été prévenus. 3/ Ils ont bien gardé d'éventuels documents gênants dans leur bureau, rangés dans de jolis classeurs colorés pour faciliter le travail des enquêteurs...

Hélas, la notion d'omission VOLONTAIRE ne sera jamais retenue car ils n'ont pas été sans volonté, ils ont juste été aux ordres et surtout incompétents. Incompétence ayant entrainé des homicides involontaires...

Portrait de PhilRAI
15/octobre/2020 - 11h26
BRETZEL68 a écrit :

épidémie montée de toute pièce ?

Expliquez nous SVP ?

On s'appuie sur des résultats de tests PCR sans aucune signification vu qu'on ne donne pas le nombre d'amplifications (le CT) et que passé 40 le nombre de faux positifs monte en flèche et peut aller jusqu'à 100 % de faux positifs. De plus il ne détecte que des morceaux d'ADN, impossible de savoir si le virus est vivant, mort ou s'il ne s'agit que de débris ni si le patient est malade. Les laboratoires refusent de donner ce CT. C'est la preuve qu'il y a une magouille pour ajuster le nombre de positifs en fonction des besoins.

Le % de positifs est donné en supprimant les cas qui ont déjà été testés une fois positifs. Ce qui fait que mécaniquement le % de positifs augmente.

Les patients hospitalisés pour n'importe quoi mais qui ont un test positif passent covid et donc rentrent dans la statistique covid alors même qu'il n'ont aucun symptôme et qu'ils ne sont pas hospitalisés pour cela. Idem pour les décès.

Enfin, le traitement qui guérit les patients existe, il est proposé entre-autres par Raoult à Marseille : Son taux de décès parmi les malades avérés est de 0,5% actuellement, 6% pour la France entière (19% en avril contre 0,6% pour Raoult) !  Voir aussi la vidéo du docteur Erbstein Un médecin généraliste témoigne.

 

Portrait de PhilRAI
15/octobre/2020 - 11h25
pas de blague a écrit :

Vous prenez vos rêves pour la réalité...

Cette action en justice vise les ministres pour le motif  "d'omission (volontaire) de combattre un sinistre".

Ce n'est qu'un début ! « homicides involontaires » ou « mise en danger de la vie d’autrui ».

Portrait de PhilRAI
15/octobre/2020 - 11h23
Phantôme_ a écrit :

Mon pauvre sinistré du cerveau. Quand tu sens que le coton tige ne passe plus, arrête de forcer.

C'est tout ce que vous avez à dire ?

Portrait de PhilRAI
15/octobre/2020 - 11h23
J-t-m-M' a écrit :

Ah bon ! Où ça ?

En Corée du Nord peut-être ?

Ben ici en France, c'est le sujet de l'article ! faut suivre ! et puis en Australie (là bas ils parlent de crime contre l'humanité, ils n'y vont pas avec le dos de la cuillère !), aux US, et sans doute ailleurs, ça va suivre.

Portrait de Phantôme_
15/octobre/2020 - 10h55
PhilRAI a écrit :

Ça commence à bouger ! la riposte contre ceux qui détruisent méthodiquement notre économie avec comme justificatif une épidémie créée de toutes pièces commence un peu partout dans le monde.

Mon pauvre sinistré du cerveau. Quand tu sens que le coton tige ne passe plus, arrête de forcer.

Portrait de BRETZEL68
15/octobre/2020 - 10h23
PhilRAI a écrit :

Ça commence à bouger ! la riposte contre ceux qui détruisent méthodiquement notre économie avec comme justificatif une épidémie créée de toutes pièces commence un peu partout dans le monde.

épidémie montée de toute pièce ?

Expliquez nous SVP ?

Portrait de jarod.26
15/octobre/2020 - 10h19
"la république c'est mwaaa" !