22/09 10:31

Tourisme: Les recettes internationales ont chuté de 49,4% de janvier à fin juillet en France mais la "fréquentation a été globalement meilleure qu’espéré" grâce à la mobilisation des Français

Les recettes touristiques internationales ont chuté de 49,4% de janvier à fin juillet 2020 en France à cause de la pandémie, mais la « fréquentation a été globalement meilleure qu’espéré » grâce à la mobilisation des Français, selon un bilan présenté en Conseil des ministres.

Selon les premières estimations de la Banque de France, ces recettes internationales se sont ainsi élevées « à 16,7 milliards d’euros contre 33,1 milliards d’euros » sur la même période de sept mois en 2019, d’après le document présenté par Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du Tourisme, dont l’AFP a eu copie.

Ces chiffres font écho à ceux publiés la veille par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) qui a fait état d’une perte de 460 milliards de dollars pour le secteur au premier semestre. S’agissant des dépenses des Français à l’étranger de janvier à fin juillet 2020, elles atteignent « 14,4 milliards d’euros contre 26,1 milliards » l’an passé, soit un recul de 44,7%, indique le bilan.

Mais en France, la chute attendue des dépenses des touristes en 2020, Français et étrangers compris, est plus limitée, entre -30% et -35%, avec des « pertes potentielles de recettes touristiques globales » estimées sur l’année par Atout France à un montant situé « entre 50 et 60 milliards d’euros ». Car « le bilan de la saison touristique estivale 2020 fait apparaître que la fréquentation en France a été globalement meilleure qu’espérée au printemps dernier, selon le document présenté en Conseil des ministres.

Alors que les Français ont  »massivement séjourné en France (94% de ceux qui partaient sont restés dans l’Hexagone), « la France a toutefois mieux résisté que ses voisins, notamment l’Espagne et l’Italie, qui enregistrent en juillet, premier mois de véritable reprise des mobilités internationales, respectivement avec -75 % en fréquentation internationale (...) pour l’Espagne, et -66 % de demande étrangère en Italie ». En juillet en France, le recul est de 41% en termes de recettes touristiques internationales.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JF_Lacour
22/septembre/2020 - 15h02

Je trouve ces chiffres très étonnants surtout comparé aux remontées des quelques personnes bossant dans le tourisme que je connais ( sur Paris ) qui sont plus près d'une perte de CA réalisé avec les étrangers de 80 à 85% sur les 6/7 premiers mois de l'année. 

Idem pour les dépenses des français à l'étranger : un recul de "seulement" 44% alors que pas grand monde n'a pu voyager à l'étranger et que plus de 94% des vacanciers sont restés dans l'hexagone cet été est assez inexplicable.

La seule explication plausible serait qu'une part très substantielle des chiffres cités provient non pas des touristes mais des résidents internationaux vivant en France ou des français vivant à l'étranger ( à temps complet ou partiel ). S'ils n'ont pas bougé , pour eux le Covid n'a rien changé ( ou peu) à leurs dépenses.