17/08 09:40

Camaïeu : Le tribunal de commerce de Lille a choisi l’offre de reprise de la Foncière immobilière bordelaise pour une partie des magasins de prêt-à-porter féminin

Le tribunal de commerce de Lille a annoncé ce matin, l’offre choisie pour reprendre une partie des magasins de l'enseigne de prêt-à-porter féminin Camaïeu, en redressement judiciaire. C’est celle de la Foncière immobilière bordelaise qui a été retenue. Cette dernière a annoncé l’intention de reprendre 2.659 salariés, sur les 3.100 salariés du groupe.

La Foncière immobilière bordelaise (FIB), est un fonds d’investissement spécialisé dans l’immobilier commercial de l’homme d’affaires Michel Ohayon, qui a notamment acquis 22 franchises Galeries Lafayette en régions en 2018. Une deuxième offre était portée par l'actuel PDG de l'entreprise

Parmi les sept offres de reprise, celle-ci avait la préférence du comité social et économique (CSE) et de l'intersyndicale CFDT-CGT-FO. Elle propose notament de reprendre 511 magasins et sur les 634 de l'entreprise. Une deuxième offre était portée par l'actuel PDG de l'entreprise, Joannes Soënen, et trois fonds déjà actionnaires (GoldenTree, CVC et Farallon), soutenus par le syndicat maison majoritaire (38%) Unis pour agir ensemble (UPAE).

Les autres salariés seront licenciés pour motif économique dans le cadre d'un PSE « C'est une victoire d'une entreprise, c'est aussi une victoire du droit », a réagi auprès de l'AFP l'avocat de la Foncière immobilière bordelaise Olivier Pardo, qui souhaite que Camaïeu « redevienne l'immense entreprise qu'elle a été ».

Les autres salariés seront licenciés pour motif économique dans le cadre d'un PSE. Homme d'affaires qui a fait fortune dans l'immobilier, Michel Ohayon est notamment derrière le renouveau du Grand Hôtel de Bordeaux. Sa holding gère aujourd'hui deux milliards d'euros d'actifs à travers le monde

Ailleurs sur le web

Vos réactions