06/08/2020 19:13

Coronavirus - Les universités rouvriront en France à la rentrée, et le masque sera "fortement recommandé" (ministère Enseignement) -Le port du masque obligatoire à Saint-Tropez dès demain minuit

19h12: Les universités rouvriront en France à la rentrée, et le masque sera "fortement recommandé", annonce le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche.

18h23: Le port du masque sera obligatoire à Saint-Tropez dès vendredi minuit sur les secteurs du port, de la citadelle et du centre-ville, ont décidé le préfet du Var et l'Agence régionale de santé, indique Var Matin.

"L'arrêté préfectoral prend effet pour une durée d’un mois et concerne tous les quais, places et rues, les plus fréquentés de la commune", confirme Sylvie Siri, la première adjointe au maire.

Pour l'élue, "c'est la mesure qu'il fallait prendre". "Cet arrêté semble de nature à pouvoir rassembler les nombreux touristes que nous accueillons mais aussi tous les restaurateurs, ajoute-t-elle. Car beaucoup d'entre eux vont pouvoir enfin faire respecter le port du masque, ce qui était compliqué pour eux jusque-là."

17h43: Une quarantaine de dix jours est désormais obligatoire pour tous les voyageurs arrivant en Norvège depuis la France, la Suisse, Monaco et la République tchèque.

15h21: Le port du masque dans certaines zones extérieures de Paris sera obligatoire "en début de semaine prochaine", a appris franceinfo aujourd'hui, de source policière.

Nos confrères précisent que le texte doit encore définir la liste des lieux extérieurs concernés. Cela concernerait notamment les quais de Seine, les parcs, les rues commerçantes et les marchés découverts.

14h58: Sur arrêté préfectoral, et avec effet immédiat, deux établissements de plage à Ramatuelle, Verde et Moorea, font l'objet d'une fermeture administrative, selon Var Matin. La brigade de gendarmerie de Saint-Tropez et la police municipale de Ramatuelle ont procédé à la fermeture de ces deux plages privées - restaurants, situées à Pampelonne. La raison évoquée, le non-respect des gestes barrières.

"Ces deux établissements étaient déjà sous le coup d'une mise en demeure liée à une trop grande légèreté au niveau des conditions sanitaires.

Les forces de l'ordre avaient constaté de lourds manquements lors de fêtes jugées trop excessives en terme de non-distanciation sociale.", écrivent nos confrères de Var Matin.
Et d'indiquer que la fermeture est ordonnées, pour le moment, jusqu'au 20 août prochain

07h30:  La Direction générale de la santé (DGS) annonce la plus importante hausse quotidienne de cas de Covid-19 en France en plus de deux mois, avec 1.695 nouveaux cas contre 1.039 le 4 août. Il s'agit de la plus importante hausse de cas de Covid-19 depuis le 30 mai, quand 1.828 cas supplémentaires avaient été signalés. Selon la DGS, la France compte actuellement 30.305 morts imputés au Covid-19 depuis le 1er mars, soit neuf de plus que le 4 août. Parmi ces décès, 19.799 ont eu lieu au sein d'établissements hospitaliers. Ces données seront actualisées le 11 août, a indiqué la Direction générale de la santé. 5.148 personnes hospitalisées Le nombre de patients hospitalisés pour une infection au Covid-19 a diminué ce mercredi 5 août à 5.148 contre 5.162 la veille, d'après un nouveau bilan. Parmi les patients pris en charge, 384 se trouvent dans les services de réanimation, soit quatre de moins que le 4 août, précise la DGS.

06h28: L'usage obligatoire du masque gagne rapidement du terrain dans de grandes villes face au coronavirus, notamment en France et aux Pays-Bas, face à la menace d'une reprise incontrôlée de l'épidémie de Covid-19 qui a franchi mercredi la barre des 700.000 morts dans le monde. Le masque est ainsi devenu obligatoire même à l'extérieur dans les zones les plus fréquentées de Toulouse, dans le sud-ouest de la France. Il en sera très prochainement de même à Paris et dans d'autres villes.

Une mesure similaire est entrée en vigueur mercredi dans le célèbre Quartier Rouge d'Amsterdam et dans les quartiers commerçants de Rotterdam. En Tunisie, le port du masque est désormais obligatoire dans tous les espaces publics.

En Ecosse, les habitants d'Aberdeen vont connaître à nouveau les affres du confinement, avec notamment limitation des déplacements à huit kilomètres du domicile et la fermeture des pubs et restaurants à 17H00.

Au total, 701.112 décès sur 18.572.720 cas déclarés ont été recensés dans le monde depuis la découverte de la pandémie en Chine en décembre, selon un comptage de l'AFP mercredi. L’Europe reste la région la plus touchée avec 211.603 morts.

Le nombre de morts du Covid-19 a doublé depuis le 26 mai et 100.000 décès supplémentaires ont été détectés depuis un peu moins de trois semaines. La nervosité semble gagner le gouvernement français alors que l'instance scientifique qui le guide juge "hautement probable qu'une seconde vague épidémique soit observée à l'automne ou l'hiver".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
6/août/2020 - 22h48
Harriet a écrit :

Par  "protéger" l'autre , j'entends que si vous portez un masque correctement , vous n'envoyez pas de postillons à celui qui est face à vous  (les chirurgiens ne le portent pas pour "faire joli  smiley  ) 

Par contre, bis, si dans un même espace tous le portent correctement ... ça minimise le risque de contaminations ...  smiley

Voir mon autre réponse concernant les postillons. Concernant les chirurgiens le masque sert principalement à protéger les patients des bactéries du chirurgien. Correctement porté ou pas, ce qui est rare, quand on le porte plusieurs heures le virus a largement le temps de traverser le masque qui peut d'ailleurs même devenir au fil des heures une source de virus pour le porteur et les autres. 

Portrait de PhilRAI
6/août/2020 - 22h46
thiistiime a écrit :

Personne n'a dit qu'il bloquait le virus, mais les gouttelettes qui sont de taille plus importante. Tout le monde sait aussi qu'un masque n'empêche pas le risque d'être contaminé, mais il diminue ce risque et peut-être surtout aussi la charge virale. C'est comme pour tout agent infectieux, allergisants, ... selon la quantité inhalée, les dommages ne seront pas les mêmes, donc si le masque bloque 75% des postillons de votre interlocuteur positif (s'il ne porte pas de masque), ça peut peut-être vous éviter d'aller à l'hosto.

Par contre je suis d'accord sur un truc, le nombre de personnes qui le portent super mal, en le tripotant de partout... je me demande vraiment si pour eux ce n'est pas pire que de ne pas en porter...

Parce que vous croyez vraiment que les gouttelettes sont des billes indéformables ? c'est du liquide, principalement de l'eau, donc au contact du masque elle s'écrasent, diffusent et libèrent les virus qui peuvent traverser le masque tout comme l'eau qui les a transportés ! Et de l'autre côté du masque ça repart avec d'autres gouttelettes reformées. Le masque n'aura fait que retarder le passage de quelques minutes. Mais comme on le garde des heures ...

Portrait de Harriet
6/août/2020 - 18h12
PhilRAI a écrit :

Protéger l'autre !!! je n'y crois pas ! je ne vois pas pourquoi le virus ne passerait que dans un sens. Tout au plus on va ralentir la diffusion, le temps que le virus traverse le masque et soit balancé dans l'air à l'expiration. Mais c'est vrai que c'est toujours mieux que de balancer les gouttelettes directement sur l'autre. A condition comme je l'ai dit de changer de masque à chaque malade.

Par  "protéger" l'autre , j'entends que si vous portez un masque correctement , vous n'envoyez pas de postillons à celui qui est face à vous  (les chirurgiens ne le portent pas pour "faire joli  smiley  ) 

Par contre, bis, si dans un même espace tous le portent correctement ... ça minimise le risque de contaminations ...  smiley

Portrait de PhilRAI
6/août/2020 - 17h57
Harriet a écrit :

En hôpital , a fortiori, dans les services Covid, seuls les masques FFP2 sont réellement efficaces ... Le port des masques chirurgicaux protège l'"autre" d'émissions de postillons , micro gouttelettes etc ...

Je vous rejoins donc dans le fait que pour avoir de l'efficacité , il faut qu'il soit bien utilisé par tous ... sinon il peut s'avérer plus dangereux qu'autre chose, en raison de l'impression de (fausse) sécurité qu'il confère ... si mal utilisé ... smiley

Protéger l'autre !!! je n'y crois pas ! je ne vois pas pourquoi le virus ne passerait que dans un sens. Tout au plus on va ralentir la diffusion, le temps que le virus traverse le masque et soit balancé dans l'air à l'expiration. Mais c'est vrai que c'est toujours mieux que de balancer les gouttelettes directement sur l'autre. A condition comme je l'ai dit de changer de masque à chaque malade.

Portrait de PhilRAI
6/août/2020 - 17h52
Libertas a écrit :

Un seul hôpital c'est un cas particulier, il vaut mieux regarder les chiffres de l'ensemble des hôpitaux pour avoir une vision globale.

Voilà au moins deux semaines qu'on nous explique que le nombre de cas explose, logique quand on explose aussi le nombre de tests ... On devrait avoir une explosion des hospitalisations. Et bien non ! On reste dans le bruit de fond. Voir par exemple sur le site worldometers.info/ ou sur le site dashboard.covid19.data.gouv. Aujourd'hui France entière  nombre de cas + 1695, mais hospitalisations -14; réanimations -4

La réalité c'est que l'épidémie est terminée depuis plus de deux mois les tests ne trouvent que des virus inactifs ou très peu virulents voir que des morceaux de virus. Et comme on teste la population jeune qui n'avait pas été testée jusqu'à présent puisqu'ils n'étaient pas malades, normal qu'on trouve tant de traces du virus.

Et puis sans doute que les généralistes passent outre l'interdiction et prescrivent  à tout va hydroxychloroquine et azithromycine à tous les positifs. On le saura dans quelques jours quand l'assurance maladie publiera les statistiques des ordonnances.

Portrait de Harriet
6/août/2020 - 17h52
PhilRAI a écrit :

Et bien demandez donc à Patrick Pelloux comment des masques censés protéger des bactéries de tailles supérieures à 0,6µm peuvent bloquer des virus compris entre 0,1µm et 0,15 µm, alors que les notices disent que les masques ne protègent pas des virus. 

Je peux comprendre que le masque peut ralentir la progression du virus. Lui dans un hôpital peut peut-être en changer après chaque patient,  avant que le virus ait le temps de traverser le masque, mais tout un chacun qui se balade avec le même masque pendant des heures en plus en le tripotant sans cesse, il faudra qu'il nous explique comment le masque peut nous protéger !

Ce n'est pas une question d'être spécialiste de l'épidémie, c'est juste une question de logique et de bon sens.

 

En hôpital , a fortiori, dans les services Covid, seuls les masques FFP2 sont réellement efficaces ... Le port des masques chirurgicaux protège l'"autre" d'émissions de postillons , micro gouttelettes etc ...

Je vous rejoins donc dans le fait que pour avoir de l'efficacité , il faut qu'il soit bien utilisé par tous ... sinon il peut s'avérer plus dangereux qu'autre chose, en raison de l'impression de (fausse) sécurité qu'il confère ... si mal utilisé ... smiley

Portrait de PhilRAI
6/août/2020 - 17h39
Antivirus a écrit :

c'est fou, tous ces spécialistes de l'épidémie, qui n'ont aucune légitimité mais croient détenir la vérité !  :smiley Pardon mais j'ai d'avantage confiance en patrick Pelloux, chef des urgentistes qui appellent à porter le masque partout, si on ne veut pas que l'épidémie reprenne bêtement; Et lui est en première ligne, il sait ce qu'il se passe dans les hopitaux… mais bon il y aura toujours des neuneus pour se croire plus malins smiley

Et bien demandez donc à Patrick Pelloux comment des masques censés protéger des bactéries de tailles supérieures à 0,6µm peuvent bloquer des virus compris entre 0,1µm et 0,15 µm, alors que les notices disent que les masques ne protègent pas des virus. 

Je peux comprendre que le masque peut ralentir la progression du virus. Lui dans un hôpital peut peut-être en changer après chaque patient,  avant que le virus ait le temps de traverser le masque, mais tout un chacun qui se balade avec le même masque pendant des heures en plus en le tripotant sans cesse, il faudra qu'il nous explique comment le masque peut nous protéger !

Ce n'est pas une question d'être spécialiste de l'épidémie, c'est juste une question de logique et de bon sens.

 

Portrait de Libertas
6/août/2020 - 16h40
Hansi a écrit :

Moi je suis un neuneu qui travaille dans un grand hôpital. Cinq personnes hospitalisées, mais pas en réa. Trois ont été transférés d'autres hôpitaux de la région. Sur les 5, une personne entre 20 et 30ans hospitalisée pour fièvre, diahree, sans signes respiratoires. Deux reviennent de voyage à l'étranger ou ils ont contracté le virus. Ils souffrent chacun de plusieurs facteurs de comorbidite, diabète obésité, hta et sont dans la fourchette 65 75 ans. Une personne de plus de 90 ans, étant données les nombreuses pathologies dont il souffre est plutôt mal barré. La cinquième personne de plus de 65a a été contaminée au sein de la famille et ne nécessite pas d'assistance respiratoire. Aucun décès depuis 2 mois. 

Et si on foutait la paix aux jeunes ? 

Un seul hôpital c'est un cas particulier, il vaut mieux regarder les chiffres de l'ensemble des hôpitaux pour avoir une vision globale.

Portrait de Libertas
6/août/2020 - 16h19
mestoutou a écrit :

- 4999 PERSONNES et vous êtes ok, au delà vous n'êtes plus ok!

- Avant le 15août interdit, après le 15 août autorisé!

- Certains secteur en ville masque obligatoire, vous traversez la rue vous pouvez retirer votre masque!

- Concernant vos masques, dans certaines villes on vous le fera savoir, dans d'autres villes on vous le fera savoir aussi!

- Enfin, pour que vive notre économie préférez de rester en France!

Le dernier paragraphe est le seul censé de nos chers politiques énarque ou pas!!!!

VIVE LA FRANCE et les pommes de terre frites

Vous semblez avoir une incompréhension au sujet des seuils. Je vais essayez de vous l'expliquer. Imaginons qu'on limite le chauffage d'une pièce à 30 degrés. Vous me diriez alors que cela n'a pas de sens, puisqu'il y a peu de différences entre 29,9 degrés et 30 degrés. Donc on retire la limite... et la chaleur monte à 100 degrés !

Portrait de Thom70
6/août/2020 - 15h57

Enfin une décision efficace et radicale !!

Portrait de Antivirus
6/août/2020 - 15h18
PhilRAI a écrit :

Plus on fait de tests plus on trouve de cas, c'est normal, surtout chez les jeunes qui n'étaient pas testés puisqu'ils n'étaient pas malades mais qui n'en étaient pas moins contaminés, forcément ! Le taux de contaminés reste quasiment constant.

Par contre, mais c'est écrit en tout petit, le nombre de patients hospitalisés et en réanimation diminue. En fait l'épidémie est terminée depuis plus de deux mois, le virus n'est plus actif, même si on en trouve encore des traces lors des tests qui ne font pas la différence entre un virus actif, mort ou des morceaux de virus.

Mais on continue de nous casser les pieds avec le masque qui ne sert à rien contre les virus, comme l'indiquent les notices.

Et bien sûr on continue d'empêcher les médecins de traiter leurs patients avec des médicaments efficaces et connus depuis des dizaines d'années comme l'hydroxychloroquine et l'azithromycine. Si vous êtes malade exigez ce traitement, le seul souci c'est qu'il n'est pas remboursé, mais pour une dizaine d'euros vous évitez le risque d'hospitalisation.

 

c'est fou, tous ces spécialistes de l'épidémie, qui n'ont aucune légitimité mais croient détenir la vérité !  :smiley Pardon mais j'ai d'avantage confiance en patrick Pelloux, chef des urgentistes qui appellent à porter le masque partout, si on ne veut pas que l'épidémie reprenne bêtement; Et lui est en première ligne, il sait ce qu'il se passe dans les hopitaux… mais bon il y aura toujours des neuneus pour se croire plus malins smiley

Portrait de PhilRAI
6/août/2020 - 10h09

Plus on fait de tests plus on trouve de cas, c'est normal, surtout chez les jeunes qui n'étaient pas testés puisqu'ils n'étaient pas malades mais qui n'en étaient pas moins contaminés, forcément ! Le taux de contaminés reste quasiment constant.

Par contre, mais c'est écrit en tout petit, le nombre de patients hospitalisés et en réanimation diminue. En fait l'épidémie est terminée depuis plus de deux mois, le virus n'est plus actif, même si on en trouve encore des traces lors des tests qui ne font pas la différence entre un virus actif, mort ou des morceaux de virus.

Mais on continue de nous casser les pieds avec le masque qui ne sert à rien contre les virus, comme l'indiquent les notices.

Et bien sûr on continue d'empêcher les médecins de traiter leurs patients avec des médicaments efficaces et connus depuis des dizaines d'années comme l'hydroxychloroquine et l'azithromycine. Si vous êtes malade exigez ce traitement, le seul souci c'est qu'il n'est pas remboursé, mais pour une dizaine d'euros vous évitez le risque d'hospitalisation.

 

Portrait de mestoutou
6/août/2020 - 09h37

- 4999 PERSONNES et vous êtes ok, au delà vous n'êtes plus ok!

- Avant le 15août interdit, après le 15 août autorisé!

- Certains secteur en ville masque obligatoire, vous traversez la rue vous pouvez retirer votre masque!

- Concernant vos masques, dans certaines villes on vous le fera savoir, dans d'autres villes on vous le fera savoir aussi!

- Enfin, pour que vive notre économie préférez de rester en France!

Le dernier paragraphe est le seul censé de nos chers politiques énarque ou pas!!!!

VIVE LA FRANCE et les pommes de terre frites