31/03 07:16

Coronavirus - En raison de la crise sanitaire, le CSA annonce repousser plusieurs procédures dont la nomination du prochain dirigeant de France Télévisions, attendue à l'origine d'ici début mai

Le CSA a reporté à juillet plusieurs de ses procédures en cours, dont la nomination du prochain dirigeant de France Télévisions, attendue à l'origine d'ici début mai, en raison de l'état d'urgence sanitaire lié au coronavirus, a-t-il annoncé dans un communiqué lundi soir. Des appels à candidatures pour le canal de la TNT actuellement attribué à Canal+ et pour des services de radio numérique terrestre (DAB+) sont également concernés par ce report.

Concernant la présidence de France Télévisions, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a repoussé au 10 juillet la date limite pour le dépôt des dossiers de candidatures, initialement programmé du 4 mars au 2 avril, et qui aurait donc dû s'achever cette semaine. La liste des candidatures recevables et les noms des candidats qui seront admis à passer des auditions seront annoncés le 15 juillet. Les auditions commenceront le 20 juillet et le CSA assure désormais qu'il nommera le prochain dirigeant de France Télévisions "au plus tard" le 24 juillet, au lieu du 5 mai.

Delphine Ernotte, PDG du groupe public depuis 5 ans, et qui souhaite être reconduite sans ses fonctions, sera donc fixée sur son sort cet été. Du fait de ce report, les candidats potentiels auront trois mois de plus pour postuler à la tête du groupe public. Jusqu'ici, seules deux personnes ont annoncé publiquement leur candidature. Delphine Ernotte fait figure jusqu'ici de grande favorite, le CSA ayant même émis un satisfecit global sur les quatre premières années de son mandat.

Le représentant du syndicat de journalistes SNJ à France Télévisions, Serge Cimino, a également annoncé qu'il se présenterait, comme en 2015. En principe, le mandat du prochain dirigeant du groupe devrait s'achever en 2022 à cause de la réforme de l'audiovisuel, dont l'examen avait commencé au Parlement il y a quelques semaines, avant d'être reporté sine die du fait de l'épidémie de coronavirus.

Une autre procédure importante reportée par le CSA concerne l'attribution du canal de la TNT actuellement dévolu à la chaîne Canal+. L'autorisation de celle-ci expire en décembre, et le CSA avait donné jusqu'à la mi-avril à Canal+ et aux autres opérateurs intéressés par cette fréquence, qui doit rester dédiée à une chaîne cryptée, pour lui adresser leurs candidatures. La filiale de Vivendi et ses éventuels concurrents ont désormais jusqu'au 10 juillet pour se manifester. La clôture d'un appel d'offres pour des services de radio numérique terrestre (DAB+), dont une fréquence à l'échelle nationale, est désormais fixée, elle aussi, au 10 juillet.

Ailleurs sur le web

Vos réactions