25/03 15:02

Révoltant - En larmes, une auditrice de RMC raconte comment sa fille, infirmière, est traitée dans sa rue comme une pestiférée car elle soigne des patients du Covid-19 - VIDEO

Ce matin, Jean-Jacques Bourdin accueillait, dans sa matinale sur RMC, une auditrice prénommée Evelyne. En larmes, la mère de famille a raconté comment sa fille, qui est infirmière libérale, est traitée comme une pestiférée car elle soigne des patients atteints du Covid-19.

"Je voulais vous dire que la collègue de ma fille a trouvé sur le pare-brise de sa voiture un mot qui disait 'vous êtes infirmière donc vous avez plus de risque d'être contaminée par le virus. Donc, merci de ne pas vous garer proche des autres voitures'", a déclaré l'auditrice, en larmes.

Elle a ensuite indiqué que sa fille a découvert sur la porte de son domicile un mot "qui demandait de faire attention dans les parties communes et de si possible habiter ailleurs, le temps que le virus passe". "La bêtise dans toute sa splendeur ! Les gens qui ont écrit ça, le jour où ils seront malades, ils vont les appeler de toute urgence (...) Ils ne sont pas tous à applaudir aux fenêtres [chaque soir à 20h]", a conclu Evelyne.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Spooky
26/mars/2020 - 10h07

Affligeant ce genre de comportement avec nos soignants, ils méritent le respect la compassion plutôt que limite de la délation. Honte à ceux qui se comporte de la sorte. On se croirait limite au temps de la deuxième guerre mondiale. 

Portrait de B612
26/mars/2020 - 08h56

A Toulouse aussi, une aide-soignante a du faire face à la bêtise des gens.

En rentrant du travail, elle voit un mot scotché sur sa porte (qu’elle a publié sur son compte Facebook). On lui demande de ne pas toucher les portes des parties communes, de peut-etre aller habiter ailleurs pour quelques temps, et d'aller promener son chien plus loin. (source article France3 Occitanie : Par peur du coronavirus, ses voisins lui demandent de quitter son appartement car elle est aide-soignante à Toulouse).

Ls personnes qui réagissent comme ça on devrait les ostraciser, si on arrive à savoir qui elles sont, car bien sur elles restent anonymes et communiquent par bouts de papier. 

Portrait de Batori
25/mars/2020 - 20h19 - depuis l'application mobile

Quand Macron parle de guerre, il doit certainement faire référence aux collabos qui pullulent actuellement.
A vomir.

Portrait de Wouhpinaise
25/mars/2020 - 17h56
Harriet a écrit :

Que les imbéciles qui focalisent leur peur sur les soignants, sachent que plus de la moitié de la population sera probablement infectée .... (A. Merkel avait même évoqué le nombre de 60 à 70%)

D'après un épidémiologiste (entendu hier , je crois) nous serions peut-être déjà plus de deux millions à être contaminés ...

Par exemple toute la population d'un village  italien (Vo'Euganeo ) a été testée et plus de 50% des contaminés n'ont aucun symptôme !

Entre les asymptomatiques et ceux qui n'ont que des signes légers pouvant encore être confondus avec ceux de la grippe saisonnière ... nous avons beaucoup plus de risques d'être infectés par n'importe qui d'autre ...que  des soignants qui appliquent , eux, les gestes barrières.... 

C'est bien ce qui me fait peur : être infecté sans le savoir et sans symptôme, et pouvoir le refiler à une personne à risque. Je prends mes précautions, mais le risque zéro n'existe pas.

Portrait de Stuzen CZ
25/mars/2020 - 16h26
Sorj a écrit :

La peur de mourir révèle les natures profondes et de toute façon, la grandeur de ces métiers, c’est de soigner tout le monde. Y compris les pourritures.

"Y compris les pourritures

Mais rien n'empêche ces héros du quotidien d'avoir une petite crise passagère de conjonctivite quand c'est le moment de les soigner. 

Portrait de Harriet
25/mars/2020 - 16h21

Que les imbéciles qui focalisent leur peur sur les soignants, sachent que plus de la moitié de la population sera probablement infectée .... (A. Merkel avait même évoqué le nombre de 60 à 70%)

D'après un épidémiologiste (entendu hier , je crois) nous serions peut-être déjà plus de deux millions à être contaminés ...

Par exemple toute la population d'un village  italien (Vo'Euganeo ) a été testée et plus de 50% des contaminés n'ont aucun symptôme !

Entre les asymptomatiques et ceux qui n'ont que des signes légers pouvant encore être confondus avec ceux de la grippe saisonnière ... nous avons beaucoup plus de risques d'être infectés par n'importe qui d'autre ...que  des soignants qui appliquent , eux, les gestes barrières.... 

Portrait de Sorj
25/mars/2020 - 16h06
C'est Mon Avis a écrit :

"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît !" faisait dire Michel Audiard à Lino Ventura dans "les tontons flingueurs" ! 57 ans après, cette phrase est encore d'actualité !

Il faut soutenir les infirmières face à de tels abrutis (comme l'infirmière qui a été mise dehors d'un appartement par ses voisins à Paris) ! Il faudra publier le nom de ces abrutis et surtout ne pas les passer en priorité le jour où ils auront besoin d'une infirmière, y compris après la crise sanitaire ! ils ne méritent que ça ces abrutis !!! Il serait temps qu'en France on tape fort contre l'imbécilité de certains citoyens qui ne pensent qu'à eux ! Ça me révolte !!! J'habite en lotissement à la campagne, ma voisine d'en face est infirmière, on se croise le matin quand je rentre du boulot (enfin plus depuis 1 semaine, confinement oblige) et qu'elle part pour le sien. Je lui ai offert des gâteaux que j'avais fait, je lui demande si elle a besoin de quelque chose quand je dois aller faire des courses (pour qu'elle puisse aussi profiter pleinement de ses jours de repos). Je trouve ça normal !

Tous les infirmiers et infirmières devraient être aidés gracieusement par leurs voisins, par l'Etat, par tous ceux qui peuvent faire quelque chose pour eux ou elles. Ce sont eux nos héros du quotidien ! Alors qu'un voisin qui demande à une infirmière de se garer plus loin est juste un con fini !!! Bonne journée...

La peur de mourir révèle les natures profondes et de toute façon, la grandeur de ces métiers, c’est de soigner tout le monde. Y compris les pourritures.

Portrait de Nath93
25/mars/2020 - 16h02

Je ne suis malheureusement pas étonnée de ces actes immondes ! Rappelez vous les forces de l'ordre applaudis après les attentats puis conspuées ensuite...On est dans la même chose !

Et ces mêmes personnes sont sûrement aussi sur leurs balcons pour applaudir à 20 h, histoire de se donner bonne conscience....

Macron a raison quand il dit qu'on est en guerre, on a aussi les "bons français à la lettre anonyme"

Portrait de LaLouise
25/mars/2020 - 15h59

La Société ne peut décidément plus continuer comme ça ! Avec ces gens (et il y en a bcp) qui n'ont plus de respect d'aucune valeur ni autorité. 

Portrait de Cadrousse
25/mars/2020 - 15h52

On reconnait de suite la mentalité des Montaigne !

Portrait de alaindefr
25/mars/2020 - 15h48 - depuis l'application mobile

Si les personnes qui traite nos infirmières lisent nos commentaire je leurs dit honte à eux de parler comme ça j espère pour eux qu ils n’auront jamais besoin d infirmière vous êtes dès inhumains vous ne représenter pas la France qui soutient a 100% le corps médical pendant ses moments difficiles

Portrait de C'est Mon Avis
25/mars/2020 - 15h46

"Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît !" faisait dire Michel Audiard à Lino Ventura dans "les tontons flingueurs" ! 57 ans après, cette phrase est encore d'actualité !

Il faut soutenir les infirmières face à de tels abrutis (comme l'infirmière qui a été mise dehors d'un appartement par ses voisins à Paris) ! Il faudra publier le nom de ces abrutis et surtout ne pas les passer en priorité le jour où ils auront besoin d'une infirmière, y compris après la crise sanitaire ! ils ne méritent que ça ces abrutis !!! Il serait temps qu'en France on tape fort contre l'imbécilité de certains citoyens qui ne pensent qu'à eux ! Ça me révolte !!! J'habite en lotissement à la campagne, ma voisine d'en face est infirmière, on se croise le matin quand je rentre du boulot (enfin plus depuis 1 semaine, confinement oblige) et qu'elle part pour le sien. Je lui ai offert des gâteaux que j'avais fait, je lui demande si elle a besoin de quelque chose quand je dois aller faire des courses (pour qu'elle puisse aussi profiter pleinement de ses jours de repos). Je trouve ça normal !

Tous les infirmiers et infirmières devraient être aidés gracieusement par leurs voisins, par l'Etat, par tous ceux qui peuvent faire quelque chose pour eux ou elles. Ce sont eux nos héros du quotidien ! Alors qu'un voisin qui demande à une infirmière de se garer plus loin est juste un con fini !!! Bonne journée...

Portrait de vévert1416
25/mars/2020 - 15h37

Soutien total à ces infirmières et tous les autres soignants. Subir de tels outrages, un tel mépris, est inacceptable. Les ordures ont encore de beaux jours devant elles.....

Portrait de shuffleup
25/mars/2020 - 15h27 - depuis l'application mobile

cette épidémie me conforte dans le peu d'estime que je place dans le genre humain...

Portrait de ChrisEure
25/mars/2020 - 15h10

Quelle bande de cons, pas plus intelligent qu'une huître faisandée !