29/12 08:31

Le ministre de la Culture Franck Riester apporte son soutien "aux victimes" de l'écrivain Gabriel Matzneff et veut revoir les aides d'Etat qui lui sont accordées

Le ministre de la Culture Franck Riester a apporté hier soir son soutien à "toutes les victimes" de l'écrivain Gabriel Matzneff, au coeur d'une polémique pour son attirance sexuelle pour les jeunes adolescents. "L'aura littéraire n'est pas une garantie d'impunité. J'apporte mon entier soutien à toutes les victimes qui ont le courage de briser le silence", écrit le ministre sur son compte Twitter avant la parution début janvier de "Consentement", témoignage de l'éditrice Vanessa Springora, séduite à 14 ans par Matzneff.

"Je les invite, ainsi que tout témoin de violences commises sur des enfants, à contacter le 119", poursuit M. Riester. Le ministre demande par ailleurs au Centre national du livre (CNL) de lui fournir "toutes les précisions" concernant une allocation versée à certains écrivains pour compenser les difficultés financières liées au grand âge ou à la maladie, dont Gabriel Matzneff est bénéficiaire. "Je prendrai mes responsabilités", ajoute le ministre.

Le goût proclamé de Gabriel Matzneff, aujourd'hui âgé de 83 ans, pour les jeunes filles et les jeunes garçons n'a jamais fait ciller le monde de l'édition, mais la sortie le 2 janvier de "Consentement" a changé la donne.

Le livre sort dans un contexte de dénonciation des violences sexuelles en France, après une nouvelle accusation de viol visant le réalisateur franco-polonais Roman Polanski et celles d'agressions et de harcèlement sexuels de l'actrice Adèle Haenel à l'encontre du cinéaste Christophe Ruggia.

Vanessa Springora raconte dans son livre comment elle a été séduite par le presque quinquagénaire au milieu des années 1980 et le poids de cette histoire sur sa vie, ponctuée de dépressions. Sollicité via son éditeur, Gabriel Matzneff n'a pas souhaité répondre à l'AFP au sujet du "Consentement".

Dans un message à l'Obs, il a fait part de sa "tristesse" au sujet d'un "ouvrage hostile, méchant, dénigrant".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de letarsier
30/décembre/2019 - 16h35
FLT a écrit :

Oui, il serait temps que l'on se penche un peu sur ces "aides" dont j'apprends qu'elles ne sont réservées qu'à quelques écrivains ! Je me suis déjà exprimé sur le cas Matzneff où je salue Denise Bombardier d'avoir tenu tête ( c'est le moins que l'on puisse dire ) et d'avoir recadré Matzneff à sa condition de pédophile, tout en invitant à se poser la question : quid des maisons d'éditions qui ont permis l'édition de ce bouquin répugnant ? Pour ma part, je suis écrivain, je crève la dalle, je n'ai aucune subvention, n'ai aucune aide, je m'auto-édite et si je l'écris aujourd'hui, ce n'est pas pour attirer l'attention et sombrer dans le pathos, mais pour bien préciser aux profanes que tous les écrivains ne sont pas des Matzneff tout comme les écrivains ne touchent pas tous des subventions et des aides ! Précision faite...

Mis vous avez entièrement raison. Prenons l'exemple de Gracq, que l'on peut sans grands risques classer parmi les plus grands du XXème siècle.

C'est bien simple : il n'a pas fait de ronds de jambe, n'a pas couru les cocktails parisiens, et est resté dans sa province où il a exercé jusqu'à sa retraite le métier d'enseignant.

Bel exemple de lucidité. Et en prime, il s'est payé le luxe, dans "la littérature à l'estomac", de fustiger les auteurs dont on parle plus qu'on ne les lit, ouvrage qui éveille un étrange écho dans l'actualité.

Portrait de FLT
30/décembre/2019 - 00h12

Oui, il serait temps que l'on se penche un peu sur ces "aides" dont j'apprends qu'elles ne sont réservées qu'à quelques écrivains ! Je me suis déjà exprimé sur le cas Matzneff où je salue Denise Bombardier d'avoir tenu tête ( c'est le moins que l'on puisse dire ) et d'avoir recadré Matzneff à sa condition de pédophile, tout en invitant à se poser la question : quid des maisons d'éditions qui ont permis l'édition de ce bouquin répugnant ? Pour ma part, je suis écrivain, je crève la dalle, je n'ai aucune subvention, n'ai aucune aide, je m'auto-édite et si je l'écris aujourd'hui, ce n'est pas pour attirer l'attention et sombrer dans le pathos, mais pour bien préciser aux profanes que tous les écrivains ne sont pas des Matzneff tout comme les écrivains ne touchent pas tous des subventions et des aides ! Précision faite...

Portrait de letarsier
29/décembre/2019 - 13h51
christophe melinand a écrit :

encore un qui se substitue à la justice parce que c'est dans l'air du temps. Je n'ai rien ni pour ni contre matzneff mais je suis contre les lynchages médiatiques et politiques. Encore une fois c'est au juge et à personne d'autre de décider

Je serais tenté de dire qu'elle ne fait que renvoyer l'ascenseur à celui qui s'est fait de l'argent en expliquant à qui voulait le lire sa façon de traiter les enfants.

Portrait de minou75
29/décembre/2019 - 12h15 - depuis l'application mobile
Panurge a écrit :

Par  contre je me pose  une question ; Ma première fois j’avais 14 ans et elle 50....trouvez-vous cela choquant ? J´ai l’impression que le faite d’être une jeune fille interpelle plus ? Mais je peux me tromper!

@Panurge

Et peut-être un de vos plus beaux souvenirs...!!!

Portrait de Panurge
29/décembre/2019 - 12h03
minou75 a écrit :
Il y a prescription pour des accusations de certaines qui se réveillent 35 ans après... pour vendre du papier !!!

Par  contre je me pose  une question ; Ma première fois j’avais 14 ans et elle 50....trouvez-vous cela choquant ? J´ai l’impression que le faite d’être une jeune fille interpelle plus ? Mais je peux me tromper!

Portrait de geneve
29/décembre/2019 - 11h59

Plus ça va, plus on nage dans le glauque en France...  La France devient un pays invivable et c'est de pire en pire. Va-t-on relire ou réécouter toutes les interviews qui ont eu lieu depuis 40 ans pour dénoncer ? Mais où allons-nous ? On se croirait au beau temps des dénonciations pendant la guerre...

Vous croyez que la vie n'est pas assez difficile comme ça qu'il faille chaque jour avoir une nouvelle tête de turc à juger et à insulter dans les médias ?

Portrait de minou75
29/décembre/2019 - 11h32 - depuis l'application mobile

Il y a prescription pour des accusations de certaines qui se réveillent 35 ans après... pour vendre du papier !!!

Portrait de seb2746
29/décembre/2019 - 11h25
christophe melinand a écrit :

encore un qui se substitue à la justice parce que c'est dans l'air du temps. Je n'ai rien ni pour ni contre matzneff mais je suis contre les lynchages médiatiques et politiques. Encore une fois c'est au juge et à personne d'autre de décider

Sauf que tout est déjà hors de portée de la justice, il faudrait revoir la loi sur la VIE de la personne et pas jusque quelques xx années.

Oublions pas que ce sont certains députés et sénateurs qui ont limités la date "d'expiration" des poursuites, ont peut se demander le pourquoi...

 

Là il n'y a rien à faire directement, sauf vengeance mais c'est illégal.Il ne reste que l'argent et faire une purge sur ce milieu malsain et complaisant.

Portrait de ISAMBEAU
29/décembre/2019 - 11h19
Ouverture du bal des faux-culs. Seuls ceux qui n'ouvrent jamais un livre ignoraient les tendances sexuelles de Gabriel Matzneff, notre ministre de la culture fait-il partie de ceux-là? Le budget alloué à ce ministère est bien trop généreux.
Portrait de christophe melinand
29/décembre/2019 - 09h58

encore un qui se substitue à la justice parce que c'est dans l'air du temps. Je n'ai rien ni pour ni contre matzneff mais je suis contre les lynchages médiatiques et politiques. Encore une fois c'est au juge et à personne d'autre de décider

Portrait de CTmieuxAvant
29/décembre/2019 - 08h47 - depuis l'application mobile

Il faudrait aussi supprimer aides, subventions et toutes publications de ceux qui se sont tus durant toutes ces années et encore aujourd’hui pour certains

Portrait de Batori
29/décembre/2019 - 08h13 - depuis l'application mobile

Tel la girouette, je tourne dans le sens du vent...
Tel pourrait être là devise de LREM...