23/12/2019 10:46

Furieux, des centaines de spectateurs au concert de rap «Game Over 2» à Paris exigent le remboursement - L’organisateur se défend d’avoir «escroqué les gens»

Vendredi soir était organisé à l'AccorHotels Arena à Paris un concert de rap "Game Over 2". Mais les organisateurs ne s'attendaient pas à une fronde des spectateurs après l'évènement. Plusieurs centaines d'entre eux sont en effet déçus, voire furieux, et exigent le remboursement des places qui étaient vendues entre 35 euros et 60 euros. Durant la soirée, les problèmes se sont en effets accumulés, entre la soirée qui a démarré très en retard, plusieurs incidents sur la scène qui a été envahie par des dizaines d'intrus, certaines têtes d'affiche ne sont pas venues, rapporte Le Parisien.

Face à cette colère, un responsable de la soirée, du label 50 K Editions, sort du silence et répond aux spectateurs mécontents : « On a lu les réactions sur les réseaux sociaux et on comprend le mécontentement des gens. Mais on ne les a pas escroqués, ce n'était pas une arnaque. »

Avant d'évoquer l'absence des têtes d'affiche promises, assurant que « Kaaris, Dadju et Black M n'étaient pas annoncés » contrairement à ce que l'on aurait pu croire en voyant l'affiche partagée par l'AccorHotels Arena et chez les vendeurs de billets, « tous les artistes annoncés sont venus sauf RK, qui était malade, et Vegedream qui est parti au dernier moment en Côte d'Ivoire avec le président Macron », a-t-il ajouté. En précisant que « Ninho, Gradur, Koba LaD, KeBlack et Alonzo étaient bien présents sur scène. Ils sont passés en fin de soirée. »

L'organisateur de la soirée explique également les retards, comme le rapporte Le Parisien: « Nous avons commencé en retard à cause des grèves et des embouteillages. A 19 heures, la salle n'était pas remplie et certains artistes n'étaient pas arrivés. Nous avons dû attendre 20h30. Nous avons commencé comme toujours par les artistes en développement, mais la sécurité a été débordée. En coulisses et sur scène, elle a laissé passer beaucoup trop de monde. Nous avions demandé aux artistes de venir avec 6 ou 7 personnes mais beaucoup n'ont pas respecté les règles. C'est le seul désagrément majeur. »

Le label 50K ne cache également pas sa colère, et remet en cause la sécurité de l'AccorHotels Arena. « Ce n'était pas notre équipe de sécurité habituelle. C'est l'AccorHotels Arena qui nous l'a imposée et elle n'était pas à la hauteur. Sur notre première édition au Zénith de Paris, tout s'était bien passé. C'était bien plus rigoureux. A Bercy, dans les coulisses et sur scène, il y avait trop de monde. C'était n'importe quoi. »

Avant d'affirmer qu'à 23h45, alors que plusieurs têtes d'affiche n'étaient pas encore montées sur scène,  l'AccorHotels Arena a arrêté la soirée « C'est Bercy qui a coupé la musique, alors que certaines soirées sont déjà allées au-delà de minuit. »

Si les organisateurs expliquent qu'ils ne rembourseront pas les spectateurs mécontents, ils assurent qu'ils vont reprogrammer pour les détenteurs de places en carré or vendues 60 euros la séance de dédicaces qui était prévue en fin de soirée, et qui a été annulée. « Nous l'organiserons avec 80 % des gros artistes de la soirée. Nous leur offrirons de beaux cadeaux pour les dédommager. »

Face aux accusations des organisateurs, la direction de l'AccorHotels Arena. ne cache pas sa surprise et tient à répondre au site du Parisien. Nicolas Dupeux, le directeur de la salle, explique: « Contrairement à ce que les organisateurs affirment, ce n'est pas nous qui gérons la sécurité dans les zones artistes, backstage et scène. Nous ne nous occupons que des entrées et de la salle. Et ce n'est pas nous non plus qui leur avons imposé la société de sécurité. C'est le régisseur de leur show qui a souhaité par simplicité utiliser la même que la nôtre. Les organisateurs du concert ont commis l'erreur de ne donner qu'un seul bracelet aux artistes et à leurs invités, alors qu'il y en a en principe un par zone. Vendredi soir, tout le monde pouvait aller partout, y compris sur scène. »

Quant à l'arrête du concert à 23h45, il se défend: « Le concert devait initialement s'achever à 23 heures. Contractuellement, nous accordons le droit de déborder de trente minutes et exceptionnellement nous avons ajouté un quart d'heure vendredi soir. Le régisseur du show était au courant et d'accord. Car il y a des problématiques de départ et de retour du public qui sont liées aux transports en commun. Et on ne pouvait aller au-delà de 23h45. »

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de snip001
23/décembre/2019 - 22h33

erk ,je souhaite pas reprendre l'intégralité du commentaire de Quid49

Il suffit de voir le premier paragraphe pour voir ,le peu d'intérêt que représente cette personne dire que le rap français et le fruit de l'échec scolaire et faire autant de fautes ...si seulement ils pouvait arrêter de confondre les i et u ,les r et t ,les l et m

Je peux écrire autant que lui avec surement autant de fautes sans que sa soit aussi choquants ... il suffit de mettre toutes les lettres de base

je suis pas fan de rap ,je pense malgré tous que ce sont des personnes qui ont eu le mérite d'avoir un rêve et d'avoir réussi à le réaliser ,et contrairement à l'autre johnny qui à eu droit à un hommage nationnal ,ce ne sont pas seulement des interprètes ,ils ont le mérite d'écrire leur chanson ,on peut parler d'artiste car qu'on aime ou pas , ils ont crées quelque chose à partir de rien (la encore pas comme johnny ,un interprètes qui gagner du pognon pour des chansons écrites par d'autres ,les auteurs\compositeurs n'auront pas d'hommage national eux )

A noter que les rappeurs ,comme tous chanteurs sont des intermittents du spectacle donc on peut pas dire qu'ils profitent d'avantages sociaux et de retraites de ministres... Soit ils ont du succès est il gagne de l'argent ,soit il font un bide et leur carrières et fini 

Ceci étant dit ,c'est pas la premières fois qu'un concert commence en retard 

lauryn hill en novembre 2018 avait commencé sont concert avec + de 2h30 de retard et du coup à 23h30 fini micro éteint ,lumières qui se rallume...hop hop hop tous le monde dehors ! les spectateurs avait déboursé 100 euros ou + pour 1h de show et un dj pour patienter avant cela

Quelque soit l'organisateur du concert ou l'artiste ,les salles de spectacles respecte scrupuleusement le contrât 

Si on doit Trouver un responsable à ce fiasco ,c'est pas la direction de la salle qui elle à fait respecter le contrât et imposent les même règles à tous

C'est pas non plus les organisateurs des concerts qui au final était de bonne fois (si le concert avait commencé à l'heure ,tous les artistes présent et programmés aurait fait leurs tafs )

La fautes est celle des grévistes ,ce sont eux qui on bloqués les transports et même si les spectateurs sont punis par la fautes des grévistes ,j'espère qu'ils auront une satisfaction 

Celle de savoir que les responsables se tire une balle dans le pied

Un jour ou l'autres ,ils paieront leurs grèves ... c'est pas une question de karma mais de logique

En paralysant les transports ,ils poussent à l'automatisation (le remplacement des lignes avec conducteurs par des lignes sans eux )... ils pousse les magasin à fermer ,ils font fuir les touristes... Aujourd'hui il pensent retraites demain il penseront chômages ...

Portrait de geneva
23/décembre/2019 - 13h04

J'ai cru que c'était une équipe de foot........... smileysmileysmiley