21/12 15:31

Le groupe Billboard va intégrer les visionnages de vidéos musicales sur YouTube dans son classement des meilleures ventes d'albums aux Etats-Unis

Le groupe Billboard va intégrer les visionnages de vidéos musicales sur YouTube dans son classement des meilleures ventes d'albums aux Etats-Unis, pour mieux tenir compte des modes de consommation de la musique aujourd'hui.

Les classements des titres musicaux, ou singles, prenaient déjà en compte, depuis 2013, le nombre de vues sur la plateforme vidéo de Google, mais ce n'était pas encore le cas de la hiérarchie hebdomadaire officielle des albums.

Le Billboard 200, qui contient chaque semaine les 200 meilleures ventes d'albums, intégrera également les vidéos regardées via les plateformes Spotify, Apple, ou Tidal.

Seules seront prises en compte les vidéos officielles, mises en ligne directement par les détenteurs des droits des morceaux, ou en leur nom, a annoncé Billboard dans un communiqué.

"Notre but est d'être continuellement réactifs et d'être le reflet de l'évolution du paysage musical", a déclaré vendredi Deanna Brown, présidente du groupe Billboard-The Hollywood Reporter, citée dans le communiqué.

"La popularité de styles musicaux comme la musique latino, le hip-hop ou l'électro, qui dominent les classements sur YouTube, va désormais être pleinement prise en compte", a commenté Lyor Cohen, responsable de la musique chez YouTube, également cité dans le communiqué.

De 1940, date de création d'un hit-parade national aux Etats-Unis par Billboard, à 2005, seules les ventes physiques de disques étaient prises en compte, avant que ne soit ajoutées les téléchargements, puis les écoutes en ligne en 2013.

Le changement deviendra effectif dans le classement publié le 18 janvier, pour les ventes, écoutes et visionnages compris entre le 3 et le 9 janvier.

Selon les critères de Billboard, 3.750 visionnages sur une plateforme gratuite, comme YouTube, équivalent à une vente d'album. Pour les plateformes payantes, ce sont 1.250 écoutes ou visionnages.

Ailleurs sur le web

Vos réactions