16/12 08:26

Nouveau rebondissement dans l'affaire Alexia Daval - En désaccord avec leur propre avocat, les parents de la jeune fille l'écartent "sans le prévenir" du dossier

C'est un rebondissement qui a été rendu public hier... Me Jean-Marc Florand n'est plus l'avocat d'Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents d'Alexia DAval et, selon lui, la famille de la jeune femme n'a pas pris le soin de l'en informer alors qu'il gérait ce dossier depuis plus de deux ans. Un désaccord de stratégie serait à l'origine de cette décision.  

Joint par téléphone par nos confrères de France 3, Me Florand confirme son "éviction" de l'affaire Alexia Daval. Selon lui, ses clients ont prévenu il y a 15 jours le juge d'instruction et il regrette que ses clients n'aient pas eu la politesse de l'en informer. Visiblement, les relations étaient difficiles entre l'avocat et la famille d'Alexia Daval: "La relation avocat-client, c'est une relation de confiance. C'est toujours regrettable quand des parties civiles n'écoutent pas les conseils de leur avocat" plaide Me Florand.

L'avocat ne comprend pas en effet pourquoi la famille d'Alexia a demandé une nouvelle expertise sur un possible empoisonnement médicamenteux d'Alexia Daval par son mari Jonathann. "Il y a un temps pour l'instruction, un temps pour le jugement. Il y a eu une cinquantaine d'actes durant l'enquête. Demander de tels actes d'expertises, c'est tardif et infondé. Il y a des expertises médicales et psychologiques au dossier" explique Me Florand.

Dossier complet en direct à partir de 13h35 dans "Crimes et Faits Divers" sur NRJ12 présenté par Jean-Marc Morandini

.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Harriet
16/décembre/2019 - 13h42
Ninie76700 a écrit :

C'est pas du tout la même chose, la il y a un meurtrier qui a pris la vie d'une jeune femme qui avait la vie devant elle et en plus un tas de mensonges.

L'affaire Lambert et le résultat de l'acharnement de parents qui étaient dans une religion limite secte.

Je pense également qu'après  tellement de mensonges, de dissimulations (jusqu'à accuser son beau-frère)  la famille est dans le doute et surtout s'attend à ce que la défense de J. Daval le présente en "victime" d'une épouse dominatrice/hystérique ...

Les traces de médicaments retrouvées dans son organisme ne sont obtenus que sur ordonnance, on devrait donc retrouver le médecin prescripteur , a fortiori puisqu'elle était suivie dans le cadre d'une Pma ... 

Bref, cette piste mérite d'être explorée car elle pourrait , comme le soulignait @Sorj, changer la face du procès .... 

Portrait de Sorj
16/décembre/2019 - 13h22
Harriet a écrit :

Etant fan de Gene Tierney , je me souviens de ce film et effectivement, il existe des similitudes psychologiques ...  :-)

Concernant les molécules  présentes dans les prélèvements  j’ai un doute sur la finalité. Ce n’était pas forcément pour la tuer, mais peut être pour faire échouer les tentatives de FIV. Elles ne seraient pas tératogènes ou abortives par hasard ?

J’ai le sentiment qu’il ne souhaitait pas d’enfant, parce qu’il ne voulait pas la partager.

Mon hypothèse est peut être totalement fausse.

Portrait de Ninie76700
16/décembre/2019 - 12h58
pypatche a écrit :
Cette famille nous fait penser à l ' affaire Vincent Lambert. ..

C'est pas du tout la même chose, la il y a un meurtrier qui a pris la vie d'une jeune femme qui avait la vie devant elle et en plus un tas de mensonges.

L'affaire Lambert et le résultat de l'acharnement de parents qui étaient dans une religion limite secte.

Portrait de Ninie76700
16/décembre/2019 - 12h52
toièmoi a écrit :

Le procureur a signifié à ces gens là , que les expertises sur les médicaments et la façon de se les procurer  a  déjà été faite 2 fois , sans rien trouver de suspecte !  Donc , il faut savoir se calmer et attendre le procès !

Ont a pas toutes les pièces du dossier contrairement aux parents.

Ils doivent avoir peur de vivre avec un doute jusqu'à la fin de leurs vie, et cherchent à savoir avec exactitude comment leurs fille est morte.

Ont est heureusement pas à leurs place. Je peux comprendre qu'il veulent exploré toutes les pistes.

Car effectivement cela peu changé l'accusation en préméditation et la condamnation qui va avec.

Il faut pas oublier que le jonathane s'est bien foutu d'eux pendant plusieurs semaines, (pleurs, cirque médiatique), alors à place de la famille,  je voudrais qu'il paye un maximum et qu'il passé le reste de sa vie en prison.

Portrait de pypatche
16/décembre/2019 - 12h22
Cette famille nous fait penser à l ' affaire Vincent Lambert. ..
Portrait de Harriet
16/décembre/2019 - 11h51
Sorj a écrit :

La personnalité de Jonathann Laval me fait étrangement penser à Ellen Berent, interprétée par Gene Tierney dans le film Pêché mortel. 

Etant fan de Gene Tierney , je me souviens de ce film et effectivement, il existe des similitudes psychologiques ...  smiley

Portrait de toièmoi
16/décembre/2019 - 11h34
Sorj a écrit :

La personnalité de Jonathann Laval me fait étrangement penser à Ellen Berent, interprétée par Gene Tierney dans le film Pêché mortel. 

C'est peut-être plus ordinaire  que cela ...Un couple sous la coupe de maman  qui veut à tout prix son " petit enfant "  , la fille dominatrice  prise entre 2 , qui  s'enfonce dans le rejet du fautif  (c'est maman qui le dit ) !  Une soirée sans doute trop arrosée qui fait basculer la scène de ménage en horrible drame ...

Portrait de toièmoi
16/décembre/2019 - 11h17

Le procureur a signifié à ces gens là , que les expertises sur les médicaments et la façon de se les procurer  a  déjà été faite 2 fois , sans rien trouver de suspecte !  Donc , il faut savoir se calmer et attendre le procès !

Portrait de Sorj
16/décembre/2019 - 10h45
Harriet a écrit :

Une femme qui suit un parcours de PMA, ne prend pas ou le moins possible de médicaments...

Or on a retrouvé dans les cheveux d'Alexia des traces de Tramadol (antalgique opiacé prescrit après une opération chirurgicale, un accident etc ...) sans qu'une ordonnance ne soit rattachée à cette prise médicamenteuse ...

Il est donc logique que la famille souhaite pousser les investigations dans ce sens ...

La personnalité de Jonathann Laval me fait étrangement penser à Ellen Berent, interprétée par Gene Tierney dans le film Pêché mortel. 

Portrait de Ninie76700
16/décembre/2019 - 09h48

L'avocat ne comprend pas pourquoi la famille d'Alexia a demandé une nouvelle expertise sur un possible empoisonnement médicamenteux. Un avocat doit allé dans le sens de ses clients et les parents veulent en avoir le coeur net pour ne pas vivre avec ce doute toute leurs vie, ci l'avocat ne le comprend pas  et ne fait pas ce que le client demande (dans la limite du possible) il est normal qu'il soit viré.

Portrait de Harriet
16/décembre/2019 - 09h41

Une femme qui suit un parcours de PMA, ne prend pas ou le moins possible de médicaments...

Or on a retrouvé dans les cheveux d'Alexia des traces de Tramadol (antalgique opiacé prescrit après une opération chirurgicale, un accident etc ...) sans qu'une ordonnance ne soit rattachée à cette prise médicamenteuse ...

Il est donc logique que la famille souhaite pousser les investigations dans ce sens ...

Portrait de Sorj
16/décembre/2019 - 09h00

« L’avocat ne comprend pas en effet pourquoi la famille d'Alexia a demandé une nouvelle expertise sur un possible empoisonnement médicamenteux d'Alexia Daval par son mari Jonathann »

Je suppose que si l’empoisonnement est prouvé, il n’y a plus meurtre mais assassinat avec préméditation.

Les parents ont l’intention de modifier les chefs d’accusactions.