10/12 12:00

Nouveau scandale au zoo d'Amnéville: L'ours blanc Olaf a été découpé en morceaux avant que son cadavre ne soit jeté

Quelques jours après les premières révélations, France Bleu Lorraine dévoile de nouvelles informations concernant le zoo d'Amnéville. D'après nos confrères, l'établissement a tenté de faire disparaître le cadavre d'un ours polaire, prénommé Olaf et décédé le 27 juillet 2018, dans un site spécialisé pour le retraitement des déchets ménagers.

"On me dit que l'équarrisseur est fermé, qu'il faut aller à Aboncourt", explique un chauffeur de l'entreprise de transport à France Bleu. Arrivé à Aboncourt, les salariés découvrent le contenu de la benne. "Il faisait une chaleur à crever. Avec les salariés du site, on ne voulait pas le vider", ajoute le chauffeur.

Face à cela, la dépouille d'Olaf retourne au Zoo d'Amnéville et les autorités sont informés de l'incident. Une fois de retour au zoo, l'ours a été "tronçonné", d'après un employé du zoo. France Bleu Lorraine précise que personne n'est en mesure de dire ce qu'est devenu le cadavre d'Olaf.

Suite à la publication des informations de France Bleu Lorraine, la direction du Zoo d'Amnéville a transmis à jeanmarcmorandini.com le communiqué de presse suivant, rédigé par le Docteur Alexis Maillot, vétérinaire-chef:

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Trust
11/décembre/2019 - 14h20

Amnéville, mardi 10 décembre 2019

Suite aux informations parues dans la presse, le service vétérinaire du Parc Zoologique d'Amnéville souhaite effectuer la mise au point suivante:

Pensionnaire du Parc Zoologique d'Amnéville depuis mars 1999, l'ours polaire Olaf est décédé le 25 juillet 2018 à l'âge de 31 ans. L'autopsie pratiquée par mon équipe et moi-même a permis de révéler des insuffisances cardiaques et rénales. Les anti-inflammatoires utilisés depuis quelques années pour soulager son arthrose ont pu favoriser l'insuffisance rénale. Quant à l'insuffisance cardiaque, elle est imputable à son grand âge.

Alors que la canicule sévissait dans la Région (38° à fin juillet 2018 ), le corps a été stocké dans une chambre froide destinée aux restes d'aliments osseux et carnés, en attendant l'équarisseur. Le 26 juillet, le cadavre de l'ours polaire a été emporté, par erreur, par l'entreprise chargée d'évacuer ces déchets. Arrivée au centre de traitement des déchets l'entreprise  s'est rendue compte de la méprise et le corps de l'animal a été immédiatement rapporté au Parc Zoologique d'Amnéville. Il a été de nouveau stocké en chambre froide zt y est resté jusqu'au passage de la société d'équarissage le 30 juillet. Ce jour là le cadavre a été emporté dans son entièreté.

Quant au décès d'autres animaux pour lesquels le service vétérinaire a été mis en cause, les causes de la mort ont été établies avec précisions par les autopsies et n'avaient rien à voir avec les "erreurs" évoquées.

Le Parc Zoologique d'Amnéville, comme toutes les organisations du même type, est soumis à des contrôles sanitaires réguliers menés par les services compétents de l'Etat. A l'issu du dernier rapport d'inspection, l'agrément sanitaire a été renouvelé fin 2018.

Au service quotidien des animaux depuis plus de 20ans, le service vétérinaire du Parc Zoologique d'Amnéville et moi-même avons été particulièrement bléssés de la reprise par la presse d'accusations non-fondées et non-vérifiées. Le souci du bien être des pensionnaires du Zoo est essentiel pour nous et son respect fait l'honneur de notre professions.

Dr Alexis Maillot, Vétérinaire-chef

Portrait de morrigan13
11/décembre/2019 - 13h34

Est ce qu'un jour les journalistes vont s'intéresser au nombre d'animaux mâles euthanasiés dans ces zoos ?

Portrait de lucieat
11/décembre/2019 - 13h20

Cette loi sur l'équarrissage obligatoire a ses limites. Autrefois, dans les Pyrénées par exemple, une brebis morte, on la laissait sur place, ainsi, les vautours, loups, ours venaient la manger, depuis que c'est interdit,les vautours attaquent les jeunes agneaux ou veaux vivants, les ours et les loups, les brebis. Laisser quelques carcasses aux charognards et le problème des attaques seront réglées. Ils sont là pour faire le ménage

Portrait de Panurge
10/décembre/2019 - 18h53
Igor535 a écrit :

e suis mosellan et réside à Marange-Silvange, soit à quelques kilomètres à peine du zoo d'Amnéville. Ce que je lis depuis quelques jours me consterne et me laisse perplexe. Ouvert en 1986 par Michel LOUIS, son directeur, le zoo d'Amnéville est bien l'un des plus beaux de France. Il n'a cessé de s'agrandir et de proposer, quasiment chaque année, de nouelles attractions (magnifique vivarium, plaine africaine (éléphants, girafes, etc), ours bruns et polaires et plus récemment Tiger World. Ce zoo, privé, fait régulièrement la une des médias dont les JT pour ses nombreuses naissances d'animaux, preuve, dit- on, que les animaux y ont heureux. Depuis l'été 2018, ce zoo connaît des difficultés qui lui ont valu d'être placé en liquidation judiciaire. Selon son directeur, outre le coût des investissements massifs réalisés, il y a eu l'impact de la coupe du monde 2018 (on ne va bien sûr pas se plaindre de la progression et de la victoire de nos bleus mais la diffusion des matchs les dimanches a eu des effets négatifs sur la fréquentation. S'y rajoutent les périodes de canicule qui n'ont rien arrangé...Récemment, son directeur se disait malgré tout confiant, n'excluant pas toutefois la solution d'un repreneur éventuel.

Dans ce contexte, il est permis de s'interroger. Qui peut en vouloir à ce point à ce zoo ? Des candidats potentiels à la reprise, voire des promoteurs désireux de faire main basse sur ce magnifique site dans le but d'y construire des hôtels et des immeubles dédiés à l'investissement locatif ? Tout cela sur fond de "purge" au sein de la municipalité ("dabarquement" récent des dirigeants historiques de la salle de spectacle du Galaxie, fort endettement lié à des emprunts "toxiques", etc. Le site thermal et touristique d'Amnéville attire à lui seul des millions de visiteurs chaque année.

Un repreneur...pourquoi pas ? les zoos ont la côte ! A paris ,Vincennes commence à gagner de l´argent!Apres de gros investissements...par contre !

Portrait de geneve
10/décembre/2019 - 18h38

Y a-t-il encore quelque chose de sacré dans ce pays ? On a l'impression que rien ne va et que tout se délite chaque jour de plus en plus !

Portrait de Wouhpinaise
10/décembre/2019 - 17h52
hummerH2 a écrit :

Je n'ose même pas imaginer les dégâts d'une morsure d'un Mélenchon sauvage du Venezuela!!! l'agonie doit être rapide... mais affreuse !!! :bigsmile:

Rohhhhh ! smiley

Portrait de hummerH2
10/décembre/2019 - 17h44
wonder a écrit :

Les charognards et carnivores possèdent des bactéries autant dans la bouche que dans l'estomac que les ruminants ne possèdent pas. Et pour vous donner un cas extrême je vais citer celui du Varan de Komodo dont la simple morsure envois un buffle de 400 kg de vie à trépas en moins de deux heures rien que par les bactéries qu'il a dans la bouche. 

Je n'ose même pas imaginer les dégâts d'une morsure d'un Mélenchon sauvage du Venezuela!!! l'agonie doit être rapide... mais affreuse !!! smiley

Portrait de Igor535
10/décembre/2019 - 17h42

e suis mosellan et réside à Marange-Silvange, soit à quelques kilomètres à peine du zoo d'Amnéville. Ce que je lis depuis quelques jours me consterne et me laisse perplexe. Ouvert en 1986 par Michel LOUIS, son directeur, le zoo d'Amnéville est bien l'un des plus beaux de France. Il n'a cessé de s'agrandir et de proposer, quasiment chaque année, de nouelles attractions (magnifique vivarium, plaine africaine (éléphants, girafes, etc), ours bruns et polaires et plus récemment Tiger World. Ce zoo, privé, fait régulièrement la une des médias dont les JT pour ses nombreuses naissances d'animaux, preuve, dit- on, que les animaux y ont heureux. Depuis l'été 2018, ce zoo connaît des difficultés qui lui ont valu d'être placé en liquidation judiciaire. Selon son directeur, outre le coût des investissements massifs réalisés, il y a eu l'impact de la coupe du monde 2018 (on ne va bien sûr pas se plaindre de la progression et de la victoire de nos bleus mais la diffusion des matchs les dimanches a eu des effets négatifs sur la fréquentation. S'y rajoutent les périodes de canicule qui n'ont rien arrangé...Récemment, son directeur se disait malgré tout confiant, n'excluant pas toutefois la solution d'un repreneur éventuel.

Dans ce contexte, il est permis de s'interroger. Qui peut en vouloir à ce point à ce zoo ? Des candidats potentiels à la reprise, voire des promoteurs désireux de faire main basse sur ce magnifique site dans le but d'y construire des hôtels et des immeubles dédiés à l'investissement locatif ? Tout cela sur fond de "purge" au sein de la municipalité ("dabarquement" récent des dirigeants historiques de la salle de spectacle du Galaxie, fort endettement lié à des emprunts "toxiques", etc. Le site thermal et touristique d'Amnéville attire à lui seul des millions de visiteurs chaque année.

Portrait de A.Thomas
10/décembre/2019 - 16h52
wonder a écrit :

La vache folle c'est autre chose. Donner de la viande à des ruminants fallait s'attendre à des problèmes. 

La loi est la loi mais comme le disait Montesquieu, « Une chose n'est pas juste parce qu'elle est loi mais elle doit être loi parce qu'elle est juste. ».

Le problème  de la vache folle ne vient pas du fait que les bovins soient des ruminants.Les carnivores ,félidés en tête peuvent être victimes du prion.Sans farines animales la vache est indemne mais ça n'a rien à voir avec son mode de digestion.Et il y a bien d'autres pathologies même si dans la nature les charognards font le ménage sans se préoccuper d'un examen vétérinaire avant de déguster le cadavre.

Portrait de et dieu créa l infâme
10/décembre/2019 - 16h23

Bon ben...moi je vais changer mon testament !

Portrait de A.Thomas
10/décembre/2019 - 15h35
wonder a écrit :

Et pourquoi l’équarrissage ? Ces 250 kg auraient bien été utiles pour nourrir d'autres carnivores comme les loups. 

J'ai pensé comme vous aux carnivores mais la loi est la loi. ,peut être pour éviter une transmission de maladies.L’exemple des vaches folles, nourries scandaleusement aux farine  animales ,a peut être servi de leçon.

Portrait de Spot
10/décembre/2019 - 15h29

Repose en paix Olaf...

Portrait de jeanseb54
10/décembre/2019 - 14h26 - depuis l'application mobile

Quelle bande de bras cassés, ils ont des félins et autres prédateurs pour faire disparaître les corps , quel gâchis

Portrait de hummerH2
10/décembre/2019 - 14h22
Anti bobo a écrit :

Exact, à part les bobos des villes tout le monde sait à la campagne qu'il est illégal d'enterrer un animal de plus de 40 kg et qu'on a obligation de faire appel à un équarrisseur.

Et meme si il fait moins de 40 Kg,  selon la legislation il doit être enterré au moins à 35 mètres des premières maisons et points d’eau !

Ce qui élimine la plupart des "jardins de la maison".

 

Ne reste plus pour les particuliers pratiquement que la solution de l'incinération.

Portrait de Anti bobo
10/décembre/2019 - 14h18
hummerH2 a écrit :

Pas faux !!!

Malheuresement, selon ce qu'affirme le directeur d'un autre Zoo, le Zoo de Beauval, il semblerait que la legislation en France impose l’équarrissage.

 

"La réglementation est claire, assure  Rodolphe Delord, directeur général du zoo de Beauval (Loir-et-Cher). Chaque animal qui décède doit faire l'objet d'une autopsie réalisée par un vétérinaire, avant de partir à l'équarrisseur. Et, à chaque fois, cela doit faire l'objet d'un certificat." Le patron du zoo le plus visité de France assure que tous les animaux morts dans l'enceinte de son parc finissent chez l'équarrisseur. "Nos animaux sont autopsiés, puis recousus pour qu'ils puissent partir. On a une chambre froide positive, qui les garde au frais quelques jours et une chambre froide négative, si jamais l'équarrisseur ne passe pas immédiatement. S'il s'agit d'un éléphant, par exemple, il faut s'organiser..."

Exact, à part les bobos des villes tout le monde sait à la campagne qu'il est illégal d'enterrer un animal de plus de 40 kg et qu'on a obligation de faire appel à un équarrisseur.

Portrait de Anti bobo
10/décembre/2019 - 14h12

Comme d'hab ici, les gens commentent sans rien savoir. L’équarrisseur habituel était fermé plutôt que d'en contacter un autre ils ont eu l'idée saugrenu de vouloir s'en débarrasser à la déchetterie qui l'a évidemment refusé, du coup ils l'ont illégalement enterré et ils ne savent même plus à quel endroit. D'après les témoignages d'employés le zoo d'Amnéville a fait ça avec de nombreux animaux tout simplement car la trésorerie était à sec et qu'il ne pouvait pas payer l'équarrisseur. Il faut lire l'article : "Fichage, vidanges sauvages, animaux enterrés : enquête sur les pratiques pas très nettes du zoo d’Amnéville"

 

Portrait de hummerH2
10/décembre/2019 - 14h02
wonder a écrit :

Et pourquoi l’équarrissage ? Ces 250 kg auraient bien été utiles pour nourrir d'autres carnivores comme les loups. 

Pas faux !!!

Malheuresement, selon ce qu'affirme le directeur d'un autre Zoo, le Zoo de Beauval, il semblerait que la legislation en France impose l’équarrissage.

 

"La réglementation est claire, assure  Rodolphe Delord, directeur général du zoo de Beauval (Loir-et-Cher). Chaque animal qui décède doit faire l'objet d'une autopsie réalisée par un vétérinaire, avant de partir à l'équarrisseur. Et, à chaque fois, cela doit faire l'objet d'un certificat." Le patron du zoo le plus visité de France assure que tous les animaux morts dans l'enceinte de son parc finissent chez l'équarrisseur. "Nos animaux sont autopsiés, puis recousus pour qu'ils puissent partir. On a une chambre froide positive, qui les garde au frais quelques jours et une chambre froide négative, si jamais l'équarrisseur ne passe pas immédiatement. S'il s'agit d'un éléphant, par exemple, il faut s'organiser..."

Portrait de fairytale
10/décembre/2019 - 13h45

Pauvre animal,c'est honteux ,abominable!

Portrait de hummerH2
10/décembre/2019 - 12h43
lucieat a écrit :

Comment faire autrement, l'équarrissage n'en a pas voulu et c'est plus facile de faire des petits trous pour l'enterrer, un ours de 250kg, ça prend de la place. Je ne vois pas où est le problème, il était mort, ça ne l'a pas dérangé, vous découpez bien le poulet du dimanche !!

Tout à fait !!!!

Ensuite, l'auteur de l'article affirme que suite à ce retour à la case départ, (retour déclaré immédiatement aux autorités d'après l'article), la dépouille aurait été tronçonné, mais il n'en sait pas plus !!!

Tronçonné pour être entreposé dans des congélateurs en attendant une solution  par exemple ??

L'auteur de l'article n'en sait rien !!

Bref, un article qui fera certainement pleurer dans la seconde les bisounours, mais plein de vide !!!

Portrait de lucieat
10/décembre/2019 - 12h28

Comment faire autrement, l'équarrissage n'en a pas voulu et c'est plus facile de faire des petits trous pour l'enterrer, un ours de 250kg, ça prend de la place. Je ne vois pas où est le problème, il était mort, ça ne l'a pas dérangé, vous découpez bien le poulet du dimanche !!