25/11 16:31

Le Guide Michelin devant la justice mercredi après avoir retiré sa 3ème étoile à Marc Veyrat - Le chef demande "la vérité" sur ce déclassement

Le Guide Michelin a retiré à Marc Veyrat sa 3e étoile cette année pour son restaurant La Maison des Bois: se disant "déshonoré", le chef cuisinier contre-attaque en justice mercredi en réclamant "la vérité" sur ce déclassement.

Fait rarissime, si ce n'est unique, le célèbre cuisinier au chapeau noir exige en référé (procédure d'urgence) des éclaircissements sur les critères, les méthodes d'évaluation et la formation des inspecteurs du guide gastronomique qui ont présidé à la rétrogradation de son établissement de Manigod (Haute-Savoie).

A priori absent de l'audience mercredi, Marc Veyrat réclame également devant le tribunal de grande instance de Nanterre de ne plus être référencé dans les éditions ultérieures du Michelin, ce que le guide rouge refuse. Et il demande à être indemnisé d'un euro symbolique pour le préjudice subi.

Après ce déclassement , le cuisinier s'était dit en "dépression".

Cette attaque en justice - une "première" de la part d'un chef contre le Guide Michelin, selon son avocat Richard Malka - aurait pour origine des propos, selon le chef cuisinier, selon lesquels un inspecteur aurait notamment décelé du cheddar dans l'un de ses plats, lui qui se targue de n'utiliser que des produits de son terroir natal.

"Qu'ils disent que mon plat est plein de cheddar... Et ma +coquille saint-jacques virtuelle+, faite à base de foie de lotte du lac Léman... On prend ça pour de la (vraie) saint-jacques, quel manque de compétence!", s'est-il insurgé auprès de l'AFP à quelques jours de l'audience.

"Des propos invraisemblables et inventés de toutes pièces", répond la partie adverse.

Sa demande d'éclaircissements concernant les inspections de son restaurant supposerait une levée de l'anonymat de ces inspecteurs.

"C'est grotesque, tempête Me Malka. M. Veyrat voudrait que la France soit le seul pays à abandonner le principe de liberté de la critique gastronomique parce que son restaurant a eu deux étoiles plutôt que trois, parce qu'il a été jugé excellent plutôt que génial!"

Selon lui, les demandes de M. Veyrat sont "inconciliables avec le principe constitutionnel de liberté d’expression" et "le tribunal n'est pas fait pour protéger la vanité des hommes".

"C'est là le procès d'une diva narcissique" à l'"égoïsme pathologique" estime-t-il encore. "Il ne peut exister de situations acquises à tout jamais, ni de passe-droit, même pour les plus grands restaurants".

La Maison des Bois fait cependant toujours partie dans l'édition 2019 du guide des 85 restaurants français bénéficiant de deux étoiles, "ce qui n'est pas rien", souligne Me Malka.

Estimant se trouver face à une procédure abusive, le Guide Michelin réclame au chef cuisinier 30.000 euros de dommages et intérêts.

"Depuis des décennies, Marc Veyrat est habitué à ce que sa cuisine soit notée, évaluée, comparée et il sait bien que l'on n'est pas propriétaire à vie de ses étoiles (...) Il assume tout, pourvu que la critique soit rigoureuse", avait argué Me Emmanuel Ravanas, l'avocat du chef, en septembre, lors du dépôt de l'assignation contre le Michelin.

Le cuisinier a cherché "amiablement" à connaître "les raisons objectives de cette décision qui l'affecte tant à titre personnel que professionnel" et affecte "surtout l'indéfectible engagement de ses équipes au service de la cuisine de montagne", mais il n'a reçu que des "réponses approximatives", avait alors déploré l'avocat.

En lançant la procédure en septembre, Marc Veyrat avait indiqué s'être senti "déshonoré par la décision du Guide Michelin". "C'est pire que la perte de mes parents, c'est pire que n'importe quoi", confiait-il encore dans les colonnes du Journal du Dimanche ce week-end.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tobian
27/novembre/2019 - 08h49

   Les Michelin sont  chez eux, font ce qu'ils veulent et n'ont de compte à rendre à personne.

Portrait de Dady cool
26/novembre/2019 - 13h27

Ce type éminemment antipathique, égocentrique et prétentieux n'est malgré tout pas là par hasard, et à la base il a obtenu ses étoiles parce qu'il est/a été très bon dans son domaine. S'il pense être dans son bon droit il a bien raison de se battre, et de bousculer cette vieille institution qu'est le guide Michelin. C'est un chef d'entreprise, il se bat pour son orgueil mais aussi pour ses employés ne l'oublions pas.

Portrait de h650
26/novembre/2019 - 09h36

Mauvais joueur !

Portrait de Harriet
25/novembre/2019 - 22h59

En même temps, puisqu'il s'agit d'un "examen" , il est normal qu'il sache pourquoi il a été rétrogradé .... Est-il logique qu'un guide puisse impunément (sans comptes à rendre) impacter sur l'investissement , l'avenir d'une entreprise ? 

M. Veyrat ne m'est pas spécialement sympathique mais au delà de son cas , l'enjeu qui se profile c'est le dénigrement , au point que des cuisiniers soient acculés à la faillite voire au suicide ( B. Loiseau) 

La question est posée .... smiley

Portrait de vévert1416
25/novembre/2019 - 19h32

Quand il a eu ses étoiles, a t-il demandé des explications sur les critères d'attribution ?

Portrait de Tampouille
25/novembre/2019 - 19h03

Quel pauvre type!!!!

Portrait de Mr Gourmand..
25/novembre/2019 - 18h25

Rendez son étoile à Marc,il est en train de faire un ulcère!

Bon appétit les petits amis,il est l'heure !

Portrait de lilirose45
25/novembre/2019 - 18h08

Il me saoule avec son étoile 

Portrait de Chapeau noir
25/novembre/2019 - 17h07

Rendez-moi mon étoile smiley