30/10 06:13

Dans un contexte tendu, le Sénat a adopté hier soir en première lecture l'interdiction des signes religieux pour les parents accompagnateurs lors des sorties scolaires

Le Sénat a adopté hier soir, une proposition de loi LR visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant des sorties scolaires, jugée "contre-productive" par le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer. A l'issue d'un débat passionné de près de cinq heures, le texte a été voté par 163 voix contre 114 et 40 abstentions. Il a toutefois peu de chances d'être voté par l'Assemblée nationale, dominée par la majorité présidentielle. L'examen de ce texte controversé a été maintenu malgré les appels à y renoncer de la gauche qui a dénoncé un "climat intolérable" et au sein de la majorité, dans un climat tendu au lendemain de l'attaque contre une mosquée à Bayonne, qui a fait deux blessés graves.

La sénatrice (ex-PS) des Bouches-du-Rhône Samia Ghali a dénoncé un texte qui "stigmatise". Elle a accueilli le même jour au Sénat une trentaine de femmes et enfants des quartiers populaires de Marseille, dont certaines mères voilées. Le sujet a été relancé par un élu du RN prenant à partie une femme voilée lors d'une réunion publique. La droite ne cesse de presser Emmanuel Macron de s'exprimer de nouveau sur la laïcité. En écho, le chef de l'Etat a ciblé mardi soir ceux qui "voulant semer la haine et la division" se servent du principe de laïcité "pour mener le combat contre telle ou telle religion".

"La laïcité est un principe de fraternité qui doit vivre en chaque Français comme une boussole", a affirmé M. Macron lors de l'inauguration du Centre européen du judaïsme à Paris.

Devant le Sénat, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a d'emblée réaffirmé son opposition à la proposition de loi, mais s'est engagé à être "en soutien des directeurs d'établissements dans les mesures qu'ils souhaitent prendre pour lutter contre le prosélytisme".

"En allant au-delà du nécessaire, une loi serait contre-productive parce qu'elle enverrait un message brouillé aux familles" qu'il faut "rapprocher" de l'école. Le ministre a également défendu son combat pour la laïcité, mais aussi contre le communautarisme et contre la radicalisation. Le texte vise à modifier le code de l'éducation pour étendre "aux personnes qui participent, y compris lors des sorties scolaires, aux activités liées à l'enseignement dans ou en dehors des établissements" l'interdiction des signes religieux ostensibles posée par la loi de 2004. Les très nombreuses interventions se sont déroulées dans un climat relativement serein, hormis quelques saillies du sénateur non-inscrit Jean-Louis Masson, qui a notamment comparé les accompagnatrices voilées aux "sorcières d'Halloween".

Pour les auteurs de la proposition de loi, il s'agit de combler "un vide juridique" afin d'éviter de laisser aux chefs d'établissements la responsabilité de trancher. "La loi doit être claire, la loi ne peut pas être dans le +en même temps+", a appuyé le patron des sénateurs Les Républicains Bruno Retailleau. Toute la question est de savoir si la sortie scolaire est bien un "temps éducatif" et si les parents accompagnateurs doivent être considérés comme des "collaborateurs bénévoles" et donc soumis aux mêmes obligations de neutralité que les enseignants.

La droite a défendu cette position, contestée à gauche. Dans la majorité sénatoriale, Laurent Lafon (centriste) a mis en garde contre "le contexte dans lequel elle intervient, où les amalgames simplificateurs prennent le pas sur les discours raisonnés". "Ce n'est pas parce que quelques-uns hystérisent le sujet qu'il ne faut pas le traiter", a rétorqué Jérôme Bascher (LR).

Les opposants à l'interdiction ont élargi le débat à ses conséquences: "Elle pourrait éloigner certains enfants de l'école publique" (Antoine Karam, LREM), elle couperait "le seul lien de socialisation pour ces femmes" (Colette Mélot, Indépendants). Ce débat "est du pain béni pour les islamistes", a lancé Laurence Rossignol (PS) et le texte "nourrit la suspicion" contre certains citoyens, a renchéri Pierre Ouzoulias (CRCE à majorité communiste).

"Les prédateurs qui rejettent notre modèle républicain peuvent se réjouir de l’émergence d'une société de prohibition, d'interdiction, d'exclusion", a renchéri le président du groupe PS Patrick Kanner.

Trois sénateurs LR ont voté contre le texte et 10 autres se sont abstenus. Au PS, 15 élus n'ont pas pris part au vote, la majorité votant contre, comme l'ensemble des groupes CRCE et LREM. Les centristes, comme le RDSE à majorité radicale et les Indépendants, se sont partagés.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de CARAMEL MOU
31/octobre/2019 - 07h48

Le sénat avait voté le retour aux 90 kms/H, il a déposé un dossier accablant concernant Ben alla, pour l'instant le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils ont parlé dans le vide.....

Portrait de popeye55
30/octobre/2019 - 22h11
Aeg a écrit :

Allez expliquer ça aux suisses, aux luxembourgeois, là où les frontaliers français se bousculent comme des miséreux pour y travailler. Demandez à celà de ce qu ils pensent des français? Non mais un peu de modestie bordel....

Je ne sais pas s'ils veulent tous venir en France mais ce qui est certain c'est qu'il y en a déjà beaucoup trop et qu'il faut arrêter d'en faire venir d'autres !!!

Portrait de Harriet
30/octobre/2019 - 22h09
moije a écrit :

... ne serait-ce que financière ...(Allez trouver un travail en postulant voilée) ...

parce que vous  pensez qu'elles n'ont pas toutes les aides possibles et inimaginables ? 

Justement, vivre d'"aides" n'est pas synonyme d'indépendance ...  smiley

Portrait de Aeg
30/octobre/2019 - 20h41
Aeg a écrit :

Mais d où vous viens ce fantasme qui veux que tout les étrangers rêvent de venir en france? Que nous sommes le pays le plus laïque, le plus ĺibre, le plus égalitaire, le plus fraternel. Que nous sommes les plus forts, les plus beaux...c est pourquoi le monde dit de nous que nous sommes donneur de leçon et en gros qu on se la pète grave. C est affligeant, c est malheureux. ...... Soyons honnête avec nous mêmes si nous voulons l être avec les autres.!!!!! C est halucinant

Allez expliquer ça aux suisses, aux luxembourgeois, là où les frontaliers français se bousculent comme des miséreux pour y travailler. Demandez à celà de ce qu ils pensent des français? Non mais un peu de modestie bordel....

Portrait de Aeg
30/octobre/2019 - 20h34
arquen a écrit :

La France est un pays si rempli de préjugés, selon vos propos, qu'elle est la destination N°1 de tous les prétendants à l'immigration. La France est si pleine de préjugés qu'elle est la SEULE Nation au Monde à offrir aux ressortissants légaux et illégaux l' AME ! Alors vos thèses pseudo-sociales vous pouvez vous les mettre de côté et regarder ce qu'il se passe dans les pays dont sont issus les candidats à l'immigration.

Mais d où vous viens ce fantasme qui veux que tout les étrangers rêvent de venir en france? Que nous sommes le pays le plus laïque, le plus ĺibre, le plus égalitaire, le plus fraternel. Que nous sommes les plus forts, les plus beaux...c est pourquoi le monde dit de nous que nous sommes donneur de leçon et en gros qu on se la pète grave. C est affligeant, c est malheureux. ...... Soyons honnête avec nous mêmes si nous voulons l être avec les autres.!!!!! C est halucinant

Portrait de arquen
30/octobre/2019 - 20h06
Aeg a écrit :

La manière dont la France baigne dans les préjugés s’explique par le poids de son histoire récente.  La dictature ouvertement raciste de Napoléon n’a jamais été officiellement dénoncée.La France feint de croire et tente de faire croire qu’elle aurait inventé les droits de l’homme alors qu’elle a inventé le racisme avec des théoriciens tels que La PeyrèreBernierVoltaireVacher de Lapouge.

Cette situation, évidemment dangereuse dans un pays où l’immigration est ghettoïsée, n’est pas irréversible, mais elle suppose une véritable révolution intellectuelle et politique.

La France est un pays si rempli de préjugés, selon vos propos, qu'elle est la destination N°1 de tous les prétendants à l'immigration. La France est si pleine de préjugés qu'elle est la SEULE Nation au Monde à offrir aux ressortissants légaux et illégaux l' AME ! Alors vos thèses pseudo-sociales vous pouvez vous les mettre de côté et regarder ce qu'il se passe dans les pays dont sont issus les candidats à l'immigration.

Portrait de Juillet2307
30/octobre/2019 - 18h42
Aeg a écrit :

La manière dont la France baigne dans les préjugés s’explique par le poids de son histoire récente.  La dictature ouvertement raciste de Napoléon n’a jamais été officiellement dénoncée.La France feint de croire et tente de faire croire qu’elle aurait inventé les droits de l’homme alors qu’elle a inventé le racisme avec des théoriciens tels que La PeyrèreBernierVoltaireVacher de Lapouge.

Cette situation, évidemment dangereuse dans un pays où l’immigration est ghettoïsée, n’est pas irréversible, mais elle suppose une véritable révolution intellectuelle et politique.

Vous oubliez GOBINEAU dont les théories raciales ont été reprises par les nazis!

Portrait de moije
30/octobre/2019 - 18h20
Harriet a écrit :

Pour être honnête, je suis atterrée par le fait que des femmes puissent être réduites de façon ostentatoire (puisque visible)  à leur religion ... Ce qui d'emblée , en font des femmes inféodées/isolées puisque n'ayant pas accès à l'indépendance , ne serait-ce que financière ...

(Allez trouver un travail en postulant voilée) ...

Maintenant , tout comme vous, je me pose la question de savoir s'il faut les renvoyer "chez elles'  renforçant ainsi une forme de communautarisme par rejet  sociétal ou leur laisser une porte ouverte qui leur permettrait (peut-être ?) de s'émanciper ? 

... ne serait-ce que financière ...(Allez trouver un travail en postulant voilée) ...

parce que vous  pensez qu'elles n'ont pas toutes les aides possibles et inimaginables ? 

Portrait de La République C'est Moi
30/octobre/2019 - 17h52
Aeg a écrit :

La manière dont la France baigne dans les préjugés s’explique par le poids de son histoire récente.  La dictature ouvertement raciste de Napoléon n’a jamais été officiellement dénoncée.La France feint de croire et tente de faire croire qu’elle aurait inventé les droits de l’homme alors qu’elle a inventé le racisme avec des théoriciens tels que La PeyrèreBernierVoltaireVacher de Lapouge.

Cette situation, évidemment dangereuse dans un pays où l’immigration est ghettoïsée, n’est pas irréversible, mais elle suppose une véritable révolution intellectuelle et politique.

Vous nagez en plein délire!!

La France a inventé le racisme??? Non mais sans déconner.

Le racisme est partout et depuis toujours.

Et surtout ne confondez pas le racisme et le fait de revendiquer de ne pas se mélanger à tout va. Parce que c'est ce que craignent de plus en plus les pays développés.

Faut arrêter de voir du racisme partout.

Portrait de Aeg
30/octobre/2019 - 17h20

La manière dont la France baigne dans les préjugés s’explique par le poids de son histoire récente.  La dictature ouvertement raciste de Napoléon n’a jamais été officiellement dénoncée.La France feint de croire et tente de faire croire qu’elle aurait inventé les droits de l’homme alors qu’elle a inventé le racisme avec des théoriciens tels que La PeyrèreBernierVoltaireVacher de Lapouge.

Cette situation, évidemment dangereuse dans un pays où l’immigration est ghettoïsée, n’est pas irréversible, mais elle suppose une véritable révolution intellectuelle et politique.

Portrait de Aeg
30/octobre/2019 - 17h17

Ca craint, mais bon relisez vous....

Portrait de Aeg
30/octobre/2019 - 17h16

En avril 2014 un rapport du CNCDH affirmait que 35% des français se disent racistes. Il a l’avantage de déterminer les « races » dont ces français ne veulent pas :

82% sont contre les gens du voyage (87% contre les Roms)56% contre les musulmans46% contre les maghrébins41% contre les asiatiques31% contre les juifs23% contre les noirs (dont Christiane Taubira !)

Mais le même rapport nous apprend que 80% estiment que les propos racistes tenus en public doivent être condamnés sévèrement par la justice. Probablement qu’ils ne doivent être prononcés que mezza-voce, honteusement, en petit comité et non pas en public…

Portrait de Aeg
30/octobre/2019 - 17h13

Deux chercheurs suédois ont mené une enquête inédite pour mesurer le degré de racisme des différents pays du monde. Et les résultats ne sont pas ceux que l'on croit. La France, pays des Droits de l'Homme, ne fait pas franchement honneur à son image.

Les deux économistes suédois ne s'attendaient certainement pas à de tels résultats lorsqu'ils ont lancé cette enquête inédite. L'Inde, la Jordanie, le Bangladesh et Hong Kong seraient les pays les plus racistes du monde. Autre surprise : les Etats-Unis, le Canada, et l'Australie rentreraient quant à eux dans le top trois des plus tolérants. L'enquête, révélée par le Washington Post, montre aussi la place médiocre de la France dans ce classement, dont la réputation de pays des Droits de l'Homme en prend un coup.

Portrait de Shuuut
30/octobre/2019 - 14h19

Je voyage en Indonésie pour le surf tous les étés depuis 5 ans.

Ce qui s'est passé là-bas au niveau de l'envahissement musulman est exactement ce qu'il se passe en France.

Bali est le dernier ptit village gaullois (hindouiste). Il suffit de parler avec les balinais pour comprendre les méthodes des mulsulmans pour occuper et se répandre dans toute l'Indo c'est exactement ce qu'il se passe en France. Bali résiste mais pour combien de temps?

La religion est le CANCER de cette planète (TOUTES LES RELIGIONsmiley. Voilà ce que je pense.

Portrait de Harriet
30/octobre/2019 - 14h01
HomoloGay a écrit :

Je suis pour ma part dubitatif. En effet, j'oscille entre la défense de la laïcité (et sous cet angle, j'approuve le texte du sénat) et l'intégration des femmes, notamment musulmanes (et sous cet angle, je réprouve cette loi). En effet, n'est ce pas contre productif ? Des femmes accompagnatrices ne peuvent-elles pas non plus sortir de leur univers pour s'ouvrir vers notre société ? N'est-ce pas un moyen d'intégration ? Ne va-t-on pas se couper de personnes qui pourrait aider humblement les enseignants lors des sorties scolaires ?

Je laisse le débat ouvert. Mais il me semble que les réponses très tranchées se coupent d'une indispensable réflexion et d'une vision plus globale de cette problématique.

Pour être honnête, je suis atterrée par le fait que des femmes puissent être réduites de façon ostentatoire (puisque visible)  à leur religion ... Ce qui d'emblée , en font des femmes inféodées/isolées puisque n'ayant pas accès à l'indépendance , ne serait-ce que financière ...

(Allez trouver un travail en postulant voilée) ...

Maintenant , tout comme vous, je me pose la question de savoir s'il faut les renvoyer "chez elles'  renforçant ainsi une forme de communautarisme par rejet  sociétal ou leur laisser une porte ouverte qui leur permettrait (peut-être ?) de s'émanciper ? 

Portrait de Shuuut
30/octobre/2019 - 13h45
pypatche a écrit :
Dans une de nos ecole dans plusieurs classe il y a 90 % d ' enfants dont la mère porte le voile. Elles seules se proposent pour accompagner tous les enfants ! Va t ' on tous les priver de sorties pour autant ? Alors ou est la solution ?

Ces mamans refuseraient de sortir sans le voile. Ces mamans priveraient donc leurs enfants de sorties. Voilà comment il faut recontextualiser.

Pour moi l'État doit arrêter de se voiler la face (hihihi) et augmenter les budgets de ces établissements et permettre pourquoi pas de rémunérer des profs (heures supp) supplémentaires pour accompagner.

Portrait de pypatche
30/octobre/2019 - 13h30
Dans une de nos ecole dans plusieurs classe il y a 90 % d ' enfants dont la mère porte le voile. Elles seules se proposent pour accompagner tous les enfants ! Va t ' on tous les priver de sorties pour autant ? Alors ou est la solution ?
Portrait de Jilou1994
30/octobre/2019 - 13h21

Cela a peu de chance d'être appliqué parce que le gouvernement en place ne le permettra pas à cause des élections qui se dessinent.

Personnellement cela ne me dérange pas que les femmes portent volontairement des foulards colorés pour marquer une certaine réserve. Ce qui me désole c'est ces vêtements noirs qui appliquent une double peine en obligeant à se couvrir de la tête aux pieds. Déjà, pourquoi noir, surtout en été ? Le noir attire la chaleur, c'est ce qui l'on utilise pour les tankers d'eau au dessus des maisons des pays chauds pour chauffer l'eau. Alors que les hommes des pays musulmans peuvent s'habiller en blanc, le blanc qui renvoie la chaleur du soleil.

Vraiment, entre le fanatisme religieux qui impose aux femmes d'être en noir et le fanatisme de certains naturistes qui souhaitent nous imposer la nudité dans l'espace publique nous sommes servis. 

Portrait de pypatche
30/octobre/2019 - 13h15
A quand les pubs télé avec ces dames voilées ? Et la parité alors ?
Portrait de seki
30/octobre/2019 - 12h10
Aeg a écrit :

Une question à tous les antimusulmans. Partons de 1939, ce n est pas nous les chretiens (allemands, americains, français...) qui avont assassinés le plus d êtres humains non chrétiens (juifs, japonnais, vietnamiens, algériens....)???? Je pose la question!!!!

0_o Admettons que ce soit vrai.. Vous comprenez les morts d'aujourd'hui parce qu'il y a eu des morts ils y a des décennies/siècles. Sérieux.. Comme ceux qui disent que les catholiques ont massacré les protestants, donc le massacre dans les pays noir africains se supporte..

Portrait de seki
30/octobre/2019 - 12h07
Aeg a écrit :

C est bien haineux tout ça. C est chaud. Ca m étonnes pas que les 3/4 des français étaient des collabos !!!!!!A méditer. ......

Ca lynchait les juifs à tout va, seulement parce qu ils étaient juifs et aujourd'hui  ça se dit judéochrétien et ça se met à vouloir lyncher les musulmans. Quel beau peuple, quel bel exemple de démocratie, d humanisme à la française. J ai beaucoup voyager et si seulement vous saviez ce que pensent les étrangers de nous!!!! Ca fait peur

Les 3/4 ? alors qu'il n'a été estimé que 5 à 10% de collabo et sympathisants.. Vous devriez continuer à voyager mais vous arrêter définitivement à la prochaine escale.

Portrait de morrigan13
30/octobre/2019 - 11h51

Elle porte non pas le voile simple mais le voile des islamistes . Elle a été envoyée au charbon et a bien réussi à sa mission . Bravo au Sénat de ne pas être dupe .

Portrait de jevaisvousdire
30/octobre/2019 - 11h12
hermès a écrit :

tain vous faites chier avec vos religions, vos dieux dont on n'a rien à foutre.

A tel point que pour les chrétiens qui font un signe de croix, parce qu'un mec a été crucifié, on peut se demander quel signe ils feraient si ce même avait été empalé...

arrêtez de faire chier le monde avec vos croyances, vos superstitions à la con

Pour Coluche, s'il c’était noyé . . . . un bocal au dessus du lit des croyants ? ╰༼=ಠਊಠ=༽╯

Portrait de jevaisvousdire
30/octobre/2019 - 11h08
pommedadam a écrit :

Logiquement, inutile de voter cette loi. La loi actuelle interdit les signes religieux à l'école, et l'accompagnement scolaire, comme son nom l'indique, est toujours dans le cadre scolaire. La preuve: si un accident survient à un enfant, c'est l'assurance scolaire qui est compétente. Donc les signes religieux en accompagnement scolaire sont déjà interdits.

Allez le faire comprendre !

Portrait de pommedadam
30/octobre/2019 - 11h01

Logiquement, inutile de voter cette loi. La loi actuelle interdit les signes religieux à l'école, et l'accompagnement scolaire, comme son nom l'indique, est toujours dans le cadre scolaire. La preuve: si un accident survient à un enfant, c'est l'assurance scolaire qui est compétente. Donc les signes religieux en accompagnement scolaire sont déjà interdits.

Portrait de peukeu
30/octobre/2019 - 10h47
Aeg a écrit :

Une question à tous les antimusulmans. Partons de 1939, ce n est pas nous les chretiens (allemands, americains, français...) qui avont assassinés le plus d êtres humains non chrétiens (juifs, japonnais, vietnamiens, algériens....)???? Je pose la question!!!!

Ouvrez des livres d'histoire avant d'écrire de telles '' bêtises""!!

Portrait de Paco_57000
30/octobre/2019 - 10h35

@hermès Bien dit!! C'est le cri du coeur!! smiley

Amen!! smiley 

Portrait de djbaxter
30/octobre/2019 - 10h05
EyeOftheTiger a écrit :
@Cloclo80 les enfants sont sûrement plus intelligents et moins tordus que vous et ne se posent pas ce type de question.

C'est bien pour çà qu'il n'existe pas encore aujourd'hui de cas de garçons qui ne veulent pas s'asseoir en classe à côté d'une fille, ne veulent pas tenir la main de leur camarade en rang si c'est une fille ou un kouffar, qui pointent du doigt leur camarade en sortie de classe ou à la cantine qui mange du porc... Ah, mince, il y a déjà plusieurs pages d'exemples cités dans le dossier de l'Express du 22 Octobre.

Portrait de satine1
30/octobre/2019 - 09h54
popeye55 a écrit :

Veuillez réviser votre Histoire. Ceux qui ont assassiné le plus de monde parmi leurs concitoyens, sont 2 célèbres communistes : Mao (80 millions) et Staline (30 millions). Et les gens de gauche veulent donner des leçons ??

Sans oublier les Khmers Rouges au Cambodge qui ont massacrés plus d’un million de cambodgiens  

Portrait de seki
30/octobre/2019 - 09h22
HomoloGay a écrit :

Je suis pour ma part dubitatif. En effet, j'oscille entre la défense de la laïcité (et sous cet angle, j'approuve le texte du sénat) et l'intégration des femmes, notamment musulmanes (et sous cet angle, je réprouve cette loi). En effet, n'est ce pas contre productif ? Des femmes accompagnatrices ne peuvent-elles pas non plus sortir de leur univers pour s'ouvrir vers notre société ? N'est-ce pas un moyen d'intégration ? Ne va-t-on pas se couper de personnes qui pourrait aider humblement les enseignants lors des sorties scolaires ?

Je laisse le débat ouvert. Mais il me semble que les réponses très tranchées se coupent d'une indispensable réflexion et d'une vision plus globale de cette problématique.

Parce que les croyances sont marquées et présentes dans l'espace public, elles font naitre le communautarisme. La différence fait douter. Pourquoi afficher son appartenance religieuse en sachant que ce ne sera pas bien accepté ? C'est comme afficher fièrement son appartenance à un parti politique. L'espace public doit rester neutre, vivre ensemble c'est accepter un nombre de règles sociales pour améliorer nos interactions.