18/10 14:26

Doigt d'honneur à des policiers: Le parquet de Paris a requis trente jours amende à dix euros, soit 300 euros, à l'encontre du journaliste Gaspard Glanz

Le parquet de Paris a requis vendredi trente jours amende à dix euros, soit 300 euros, à l'encontre du journaliste Gaspard Glanz, jugé pour "outrage" après avoir fait un doigt d'honneur à des policiers, lors d'une manifestation en avril des "gilets jaunes". Les jours amende peuvent se transformer en emprisonnement si l'amende n'est pas réglée. Le tribunal rendra sa décision le 15 novembre.

Le reporter de 32 ans, à la tête du média Taranis news, avait été interpellé le 20 avril place de la République, en pleine mobilisation des "gilets jaunes" pour leur acte 23, et placé en garde à vue. Sur une vidéo diffusée à l'audience, on le voit apostropher les forces de l'ordre et affirmer avoir été visé par une grenade de désencerclement. Il leur fait ensuite un doigt d'honneur après avoir été poussé par un policier. A la barre, Gaspard Glanz a reconnu "un geste inapproprié".

"Je me fais pousser, c'est une réaction épidermique", a déclaré le prévenu. Il conteste cependant avoir traité les policiers de "bande d'enculés", ce qui lui est également reproché. "M. Glanz vient au contact des policiers, en plein dispositif d'ordre public, en hurlant +où est le commissaire?+. Ce n'est pas un comportement normal. Il est donc repoussé", a estimé le représentant du ministère public, soulignant que le doigt d'honneur n'était ni "de la légitime défense", ni "un acte de journalisme".

Deux policiers se sont constitués parties civiles et réclament chacun 300 euros au titre du préjudice moral. Les avocats du reporter, Raphaël Kempf et Aïnoha Pascual, ont eux plaidé la relaxe, invoquant le contexte. Ils ont également pointé une disproportion entre les poursuites contre leur client et les "91 plaintes" de journalistes pour "violences policières" restées sans suite depuis le début du mouvement des "gilets jaunes" il y a un an.

Me Kempf avait en début d'audience sollicité l'annulation de la garde à vue de Gaspard Glanz, selon lui "absolument infondée, illégitime et illégale". Le tribunal se prononcera sur cette demande lors du jugement. L'interpellation de Gaspard Glanz avait suscité de vives réactions et projeté le reporter sur le devant de la scène médiatique. Des syndicats et des sociétés de journalistes s'étaient indignés d'une "atteinte à la liberté d'informer", quant le Premier ministre Édouard Philippe avait rappelé que "la loi est la même pour tous".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Antho-le
23/octobre/2019 - 11h06
La République C'est Moi a écrit :

Encore un fiché S qui s'en tire bien alors que récidiviste.

Et certains journaleux gauchistes l'ont soutenu. Beurkkk.

ROOOOOOOhhhh le vilain. "Encore un fiché S" Arrete des conneries sérieux. Ne le compare pas aux fichés S. Tu es suffisament au courant de l'actu pour savoir pourquoi il a été fiché S. Ensuite, il n'est certe pas irréprochable mais ne mérite pas l'acharnarnement qui lui ai accordé. Tout ça car il dénonce les violences policières et est devenu une cible. Et toi tu ramene ca aux gochos & Co. Pauvre de toi, tu deviens pitoyable. Et une fois de plus, je remarque que vous devez être plusieurs à gérer ce compte car entre vous, vous avez des divergences de pt de vue sur la facon de traiter les infos.

Portrait de pommedadam
18/octobre/2019 - 17h20

Quel niveau... Si c'était mon fils (et Dieu merci ça  ne l'est pas), ce serait 2 torgnoles et privé de PS4!

Portrait de Blek37
18/octobre/2019 - 15h44

Sans défendre cet abrutit ,le maire de Donges,(44) ,François Chéneau (LR) , Maire, avocat, vice-président de la CARENE (communauté d’agglomération de la région de Saint-Nazaire),qui roulait sans permis et contrôle technique depuis huit ans ,condamnation ... 250 € d'amende !   

Portrait de La République C'est Moi
18/octobre/2019 - 14h46

Encore un fiché S qui s'en tire bien alors que récidiviste.

Et certains journaleux gauchistes l'ont soutenu. Beurkkk.

Portrait de Greenday2013
18/octobre/2019 - 13h56

Encore du grand journalisme bien objectif...

Portrait de colin33
18/octobre/2019 - 13h26 - depuis l'application mobile

Pourquoi pas il n'a rien inventé et certains policiers le méritent, un doigt n'a rien à voir avec toutes les mutilations faitent par les forces de l'ordre......

Portrait de CARAMEL MOU
18/octobre/2019 - 11h52

dans les banlieues il est devenu classique de caillasser les flics par contre on va juger un journaliste qui a fait un doigt d'honneur aux flics... Drole de justice.

Portrait de Dédérinox
18/octobre/2019 - 11h15

Journaliste ? Faut le dire vite...