10/10/2019 10:16

Ecoutez le très mystérieux imam de Gonesse qui avait obligation de quitter la France en 2015 en raison de ses prêches radicaux et... qui est toujours en poste - Vidéo

Mickaël Harpon, auteur de l’attaque contre la préfecture de police de Paris, fréquentait une mosquée à Gonesse (Val-d’Oise), où il habitait. Un des imams de cette mosquée était fiché S. Cet imam, qui officiait auparavant à Sarcelles, avait fait l'objet en 2015 d'une mesure d'obligation de quitter le territoire français demandée par les services de renseignement, en raison notamment de ses prêches radicaux et de ses fréquentations, selon le député François Pupponi (ex-PS), ancien maire de la ville. Cette mesure n'a jamais été appliquée. 

De plus, selon la police administrative, il n'apportait pas la preuve qu'il subvenait aux besoins de son enfant. La même année, il est fiché S et subit une perquisition administrative de son domicile qui n'aboutit à aucune poursuite judiciaire.

Depuis février 2017, Ahmed Hilali dirige des prières à Gonesse et possède un titre de séjour valable jusqu'en 2020. Nos confrères l'ont rencontré hier et il s'explique affirmant, entre autre, ne pas connaître Mickaël Harpon, le tueur de la Préfecture de Police. L'enquête judiciaire devrait démontrer si cet imam a participé ou non à la « radicalisation » de Harpon et s'il s'agit d'une faille dans le dispositif de surveillance. 

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a reconnu ce mardi, lors de son audition devant la Commission de lois de l’Assemblée nationale, que cette mesure « n’a pas été exécutée ». « Je ne sais pas pourquoi », a-t-il précisé. « Ce que je sais, c’est que depuis, dans le cadre de la commission départementale […], il a été décidé de lui accorder un titre valable parce qu’il a un enfant et qu’il s’est marié. »

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ohcnas
4/novembre/2019 - 09h03

Dans toutes les religions, c'est le même problème, que ce soient certains prêtes, pasteurs, imams ou bonzes, minoritaires je vous l'accorde, mais certains plus médiatisés que d'autres, font parler d'eux, en France et dans tous les pays occidentaux ce sont des affaires hypers médiatisées, en Algérie, des  centaines d'enfants ont été abusés par les imams, dans les écoles coraniques, le scandale, mis en évidence par El Watan, a été étouffé par les autorités du culte musulman, la "honte" ayant été un des freins à l'investigation, néanmoins, il y aurait eu plus de 200 imams qui ont été condamnés et destitués. dans tous les pays musulmans c'est identique mais là ! silence absolu, le problème se règle par l'argent, au Soudan, le père d'un enfant abusé a tué l'imam de l'école, la pédophilie des officiers de religion est un scandale planétaire

Portrait de djibou35
10/octobre/2019 - 17h47

Il a bien raison de rester. la France est un immense bordel oui les gentils islamistes peuvent faire ceux qu'ils veulent a partir du moment ou ils ne se font pas attraper par les méchants policiers Bref il a de beaux jours encore a vivre dans se pays ...

Portrait de papillon bleu
10/octobre/2019 - 13h58

Nous ne sommes pas tous égaux face a la justice française, cet exemple de negligence des nos autorités fait peur.

Vous etes fiché "S", vous déménagez de quelques kilometres, et c'est magique, tout est oublié!!!

Liberté, égalité(la preuve que non) et fraternité (compliqué, comment accepter un fratricide ou ce genre de regard barbus)

Portrait de piwit
10/octobre/2019 - 13h26 - depuis l'application mobile

Le mec devait se faire expulser en 2015 et il est encore là ? Je ne sais pas pourquoi, mais moi ça ne m’étonne même plus... Et en plus il a obtenu depuis un titre de séjour jusqu’en 2020...

Portrait de Sergent tirailleur Highway

tient, c'est marrant mais ce n'est pas le même imam que sur RMC Découverte.

Portrait de platane66
10/octobre/2019 - 11h11

je ne suis pas Madame SOLEIL mais je prédit  que ce n est pas fini prochainement la RATP vu le nombre de radicalisés qui y travaillent J ESPERE DE TOUT COEUR ME TROMPER MAIS...............