06/09 12:39

Marseille: Un adolescent de 17 ans arrêté après avoir agressé à l’arme blanche une cantinière d’une école et frappé deux autres personnes - VIDEO

12h39: Le point ce midi

Un adolescent de 17 ans, «torse nu et très excité», a agressé à l’arme blanche une cantinière d’une école élémentaire de Marseille vendredi vers 06H30, et frappé deux autres personnes avant d’être arrêté, moins de deux heures plus tard, a-t-on appris de source policière.

Selon la cantinière blessée, dont le pronostic vital n’est pas engagé, «l’agresseur aurait proféré +Allahou Akbar+, dans le cadre de propos qui restent confus, mais cela reste à confirmer», a déclaré dans la matinée le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux, venu sur les lieux de l’attaque.

«L’enquête a été confiée à la police judiciaire et je suis en contact avec le parquet antiterroriste, mais celui-ci n’est pas saisi à ce stade», a ajouté le magistrat. Présent à ses côtés, le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin (LR), a lui parlé d'«un événement extrêmement gravissime».

L’agression a eu lieu vers 06H30, quand le jeune homme a pénétré dans l’école La Pauline, dans le 9e arrondissement, dans les quartiers Sud de la cité phocéenne, et frappé avec une arme blanche une des «tatas» de l’établissement, ces personnels municipaux chargés de s’occuper des enfants à la cantine ou dans les classes.

Présentée au départ comme un couteau, cette arme pourrait en fait être une paire de ciseaux, a précisé le procureur de Marseille: «Nous ignorons s’il s’agit d’un couteau ou d’une paire de ciseaux, mais deux lames de ciseaux ont été retrouvées dans un local à proximité des faits», a expliqué M. Tarabeux.

Cette première victime a été atteinte au thorax, et non à l’abdomen, comme annoncé initialement, a également souligné le magistrat.

Après avoir blessé cette première femme, l’agresseur a ensuite frappé d’un coup de poing une autre «tata» de l’école qui s’était interposée, avant de frapper, toujours d’un coup de poing, un passant dans la rue, un homme, en prenant la fuite, a-t-on appris de source policière. Si le mineur interpellé a donné son identité, celle-ci reste à confirmer, a déclaré M. Tarabeux.

«J’ai beaucoup de haine, beaucoup de peine, c’est choquant», a témoigné auprès de l’AFP Séverine, une assistante de vie scolaire de l’établissement, devant l’école, expliquant avoir appris la nouvelle par les réseaux sociaux.

«Ce sont deux amies, elles habitent le quartier, elles connaissent tous les parents ici», a déclaré de son côté Alexandra Nicaise, élue CFTC au CHSCT de la ville de Marseille, affirmant qu’il y avait «de plus en plus d’agressions. Mais en même temps on ne peut pas mettre un policier devant l’entrée de chaque école !».

Totalement bouclée pour permettre aux enquêteurs de travailler, l’école n’a pas accueilli les enfants vendredi matin, et une dizaine de parents discutaient encore devant l’établissement trois heures après les faits.

12h30: De son côté, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a indiqué que "la police nationale est mobilisée pour faire toute la lumière sur ces actes".

12h15: "L’école doit être protégée de toutes les violences. Je me rends à Marseille avec Laurent Nunez auprès de la communauté éducative choquée par l’agression de ce matin. Nous renforçons en cette rentrée les mesures de sécurité", a déclaré le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, sur Twitter

11h00: L’agression a eu lieu vers 06H30, quand le jeune homme a pénétré dans l’école La Pauline, dans le 9e arrondissement, dans les quartiers Sud de la cité phocéenne, et frappé avec une arme blanche une des «tatas» de l’établissement, ces personnels municipaux chargés de s’occuper des enfants à la cantine ou dans les classes.

Présentée au départ comme un couteau, cette arme pourrait en fait être une paire de ciseaux, a précisé le procureur de Marseille: «Nous ignorons s’il s’agit d’un couteau ou d’une paire de ciseaux, mais deux lames de ciseaux ont été retrouvées dans un local à proximité des faits», a expliqué le procureur de la République de Marseille, M. Tarabeux.

Cette première victime a été atteinte au thorax, et non à l’abdomen, comme annoncé initialement, a également souligné le magistrat.

Après avoir blessé cette première femme, l’agresseur a ensuite frappé d’un coup de poing une autre «tata» de l’école qui s’était interposée, avant de frapper, toujours d’un coup de poing, un passant dans la rue, un homme, en prenant la fuite, a-t-on appris de source policière. Si le mineur interpellé a donné son identité, celle-ci reste à confirmer, a déclaré M. Tarabeux.

08h50: Ce que l'on sait pour l'instant

Deux femmes ont été blessées vendredi dans l'école élémentaire La Pauline, dans le 9e arrondissement de Marseille, après qu'un homme s'est introduit dans l'établissement vers 6 h 30. L'une des victimes, une cantinière, a été atteinte de plusieurs coups de couteau, selon RTL. Son pronostic vital ne serait pas engagé. En fuyant les lieux, l'agresseur a croisé une autre employée de l'école et lui a porté un coup de poing au visage. Il était toujours en fuite à 8 heures vendredi.

08h22: Nos confrères de RMC précise: "Armé d'un couteau, l'homme a blessé une cantinière, puis une seconde lors de sa fuite. Les deux victimes sont blessées mais leur pronostic vital n'est pas engagé. Le personnel était alors présent pour la réception des marchandises. Aucun élève n'était présent.

Aucune piste n'est pour l'heure privilégiée: l'homme, introuvable, n'a rien dit de particulier, selon les premiers éléments de l'enquête."

08h16: Selon France Bleu l'employée municipale blessée a reçu un coup de couteau dans le ventre

08h07: Selon le quotidien La Provence, ce matin vers 6h40 ce matin, un homme s’est jeté sur une employée municipale à Marseille qui venait d’arriver au groupe scolaire La Pauline (9e) et lui a asséné un coup de couteau.

L’agresseur a ensuite roué de coups de poing une autre "tata" avant de prendre la fuite.

Transportées aux urgences, les victimes n’ont pas de pronostic vital engagé. On ignore à cette heure les motivations de l’auteur de cette double agression.

Le personnel est actuellement confiné dans l’établissement et les forces de police sont sur place.

<

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ISAMBEAU
7/septembre/2019 - 14h07
L'islam doit être une maladie, ses adeptes justiciables finissent inéluctablement en hôpital psychiatrique.
Portrait de Rogers 33
6/septembre/2019 - 23h22
morrigan13 a écrit :

Passez votre chemin bonnes gens, encore un déséquilibré sans doute .

Oui les normes ont changé apparemment, avant une tentative de meurtre en criant allah akbar, c'etait un terrorriste , la police pouvait le flinguer direct (c'etait une bonne chose) , mais, avec Castaner , ce sont des déséquilibrés qui s'amusent comme ils peuvent !

Portrait de bengalister
6/septembre/2019 - 22h37
canopee02 a écrit :

C'est vrai ça, il faudrait aussi compter ceux qui portent des chaussures noires,  éventuellement des t-shirt verts, des bracelets par exemple. Toute information est bonne à prendre. Et des cheveux? Ou pire, PIRE je vous dit! La baaarbe.

n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

 

Portrait de bengalister
6/septembre/2019 - 16h52

Encore un déséquilibré qui prononce "à la machin" "allons au bar" ou quelque chose du genre et qui cible avant tous les nons convertis, les blancos.C'est fou le nombre depuis 2012.

Dans au moins 95% des cas ce sont des hommes mais je vois aussi d'autres points communs.

Portrait de pommedadam
6/septembre/2019 - 16h44
gégé a écrit :

Ce n'est pas un terroriste .........! juste encore un fada que l'on va soigner sur notre compte ! C'est a croire nos gouvernants qu'ils sont tous fous au moins ça calme les polémiques  sacré macron tu es le plus fort !!!!!!!

C'est intéressant de constater que, pour vous, un terroriste n'est pas un "fada"... Si un terroriste islamiste n'est pas un "déséquilibré", alors veuillez bien m'expliquer ce qu'est un "déséquilibré".

Portrait de Tenvalacruchealo
6/septembre/2019 - 13h51
morrigan13 a écrit :

Passez votre chemin bonnes gens, encore un déséquilibré sans doute .

Exactement. ..  ce qui est en train de se dire aux infos..Et sous emprise de drogue comme le mec de villeurbanne 

Mais ça n'empêche pas que c'est terroriste,  faut-il être saint d'esprit pour commettre un attentat ? 

 

Portrait de pommedadam
6/septembre/2019 - 11h33

Espérons que cette intrusion dans une école ne soit pas un test précédant un acte plus violent.

Portrait de Panurge
6/septembre/2019 - 10h40

ah ...qu  il fait bon vivre en France ! Si on veut faire fortune faut se lancer dans la clinique psychiatrique !  Y a du potentiel...:

Portrait de jasonmadyson
6/septembre/2019 - 10h36

c'est la société dans lequel on vit aujourd'hui,avec des responsables politiques qui ne bougent toujours pas.

et après on s'étonnent que les gens se révolte...

la police va l'arrêter et appeler le magistrat(qu'est-ce qu'on en fait du paquet ?(jusque là tout va bien)

le magistrat(oh ben,c'est la première fois.bon vous l'enregistrer avec un rappel à la loi puis vous le relâcherai parce qu'on a pas de place dans les prisons)

voilà la réalité

Portrait de Media44
6/septembre/2019 - 10h02

Cadrousse : quel est l' intérêt de votre commentaire assez léger sur un fait grave ?

Portrait de Cadrousse
6/septembre/2019 - 09h53

Je l'ai reconnu,c'est ce brave Montaigne !

Portrait de Media44
6/septembre/2019 - 09h11

Marseille est la ville la plus dangereuse, où gangrène les tueurs et les délinquants. Maintenant on s'attaque violemment aux personnels éducatifs. Une honte et l'ordure en question devra payer de ses actes !