19/08/2019 09:31

Sur sa présence à une corrida, le ministre de l'agriculture Didier Guillaume "regrette que ça ait pu choquer des citoyens qui sont contre ces pratiques" - VIDEO

Ce matin sur FranceInfo, Didier Guillaume est revenu sur la polémique déclenchée par sa présence dans le public d'une corrida, à Bayonne, la semaine dernière. 

Le ministre de l'Agriculture en charge du bien-être animal, a déclaré:  "Je regrette que ça ait pu choquer les citoyens qui sont contre ces pratiques", a-t-il déclaré. Avant d(ajouter: "Mais je ne voudrais pas qu'on résume la maltraitance animale et la lutte pour le bien-être animal à une photo dans un spectacle."

"Le Ministre en charge du bien-être animal à la corrida de Bayonne - Sans commentaire" résumait il y a quelques jours l'association de protection L214 dans un tweet alors que du côté de l'association Brigitte Bardot, c'est la colère qui dominait: "Aucune limite dans l'indécence ! Ils assistent à une séance de torture animale... Scandaleux !" 

De son côté, l'association One Voice avait exprimé également son indignation: «Ce n'est pas avec de tels ministres que cette 'tradition' prendra fin. La corrida massacre des taureaux. Des veaux sont mis à mort par des ados dont le psychisme est piétiné.»

Enfin, pour le parti animaliste:  «C'est une nouvelle fois la preuve qu'il n'est plus tenable que la protection animale soit rattaché au ministère de l'Agriculture».

Depuis quelques jours, la présence du ministre de l'Agriculture en charge du bien-être animal, Didier Guillaume, et de la ministre de la Ville, Jacqueline Gourault, dans les arènes de Bayonne, provoque de vives réaction sur les réseaux sociaux. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de A.Thomas
19/août/2019 - 20h45
th93100 a écrit :

Ne serait ce pas l'essence de la vie que de lutter, se battre, et mourir ?

Oui lorsque l'on lutte à armes égales . Ce qui n'est plus le cas dans le combat Taureau Matador des corridas actuelles.

Portrait de th93100
19/août/2019 - 18h44
Pierre henry 115 a écrit :

Avec un talent de formulation et d'expression on peut tout rendre beau et du point de vue purement esthétique je veux bien croire que l'on puisse trouver la corrida belle en apparence, mais tout au long de l'histoire humaine des pratiques horribles ont occasionné de grandes souffrances et ont été conceptualisées pour être justifiées, sous forme culturelles, religieuses, pseudo scientifique ou artistiques comme ici la corrida. Et je pense que lorsque nos concepts occasionnent de la souffrance il faut redevenir rationnel.

Ne serait ce pas l'essence de la vie que de lutter, se battre, et mourir ?

Portrait de th93100
19/août/2019 - 16h41
Pierre henry 115 a écrit :

Œuvre d'art éphémère? Mouarff, c'est beau comme une pub Rhone-Poulenc. La réalité purement factuelle c'est que c'est une scène de maltraitance purement artificielle, créée par l'homme, pour l'homme et qui d'un point de vue de la nature n'a aucune raison d'être, après on peut y mettre le concept qu'on veut derrière et d'ailleurs on peut faire ça avec tout, mettre des concepts pour argumenter une pratique. D'ailleurs l’abatage rituel, qu'est ce d'autre qu'un concept? Un aspect qui n'est jamais évoqué c'est l'argent, la corrida est avant un business tenu par quelques familles qui font passer des vessies pour des lanternes et qui sont dans les petits papiers des politiques locaux. Le lobby du business de la corrida n'a rien à envier à celui des anti et c'est même le contraire, ils sont beaucoup moins nombreux mais beaucoup plus écoutés.

J'aime beaucoup votre première phrase....

Pour le reste, voulez vous vraiment que nous listions les choses 'qui d'un point de vue de la nature n'a aucune raison d'être' et que vous et/ou moi faisons quotidiennement ?

Notre société s'aseptise, se nivelle par le bas, ne reconnait plus ni bravoure, ni courage, ni peur, ni rituels de dépassement.

La corrida fait vivre certains (parfois assez bien...) mais quid de TOUTE autre activité humaine ? ne gagnez vous pas votre vie en faisant des choses que certains réprouveraient ?? (puisque chacun réprouve l'autre ....)

J'ai assisté à des corridas belles à en pleurer. Le monde taurin respecte le taureau au plus haut point, et une belle corrida es un spectacle de rite parmi les plus beaux qui peuvent exister

Portrait de A.Thomas
19/août/2019 - 15h37
Pierre henry 115 a écrit :

Œuvre d'art éphémère? Mouarff, c'est beau comme une pub Rhone-Poulenc. La réalité purement factuelle c'est que c'est une scène de maltraitance purement artificielle, créée par l'homme, pour l'homme et qui d'un point de vue de la nature n'a aucune raison d'être, après on peut y mettre le concept qu'on veut derrière et d'ailleurs on peut faire ça avec tout, mettre des concepts pour argumenter une pratique. D'ailleurs l’abatage rituel, qu'est ce d'autre qu'un concept? Un aspect qui n'est jamais évoqué c'est l'argent, la corrida est avant un business tenu par quelques familles qui font passer des vessies pour des lanternes et qui sont dans les petits papiers des politiques locaux. Le lobby du business de la corrida n'a rien à envier à celui des anti et c'est même le contraire, ils sont beaucoup moins nombreux mais beaucoup plus écoutés.

Le plus grand défenseur et connaisseur de la corrida était Hemingway qui connaissait mieux le "milieu" que la plupart des pros eux mêmes .Pour comprendre son point de vue (que je ne défends pas forcément  )il faut lire ou relire son ouvrage"mort dans l’après midi" On comprend toutes les phases nécessaires pour aboutir à l'estocade finale.Hemingway n'est pas dupe et il cite aussi toutes les combines apparues au fil du temps.Il a compris comme vous le dites que c'est devenu un gros bizness (même déjà de son temps et ça n'a fait que s'accentuer) .

Le regard d’Hemingway  sur la mort peut sembler particulier mais étant reporter de guerre il en a vu de "toutes les couleurs ". Il a lui même choisi sa mort ..

Pour en revenir à la présence du ministre ,je pense que ce n'est vraiment pas sa place . Défenseur de la cause animale qui file droit face aux lobbys !!

Portrait de Angelussauron
19/août/2019 - 13h43
markolopo a écrit :

Dois-je lister les risques sanitaires de l'égorgement ? Pas la peine, il suffit de vous lire pour savoir à qui on a à faire.

 

Si l'abattage rituel était l'affaire de quelques traiteurs aux méthodes artisanales, ce serait du même ordre que la corrida qui est extrêmement réglementée et limitée à des zones géographiques précises.

Non, l'abattage rituel est devenu la norme industrielle et seulement une infime partie des ovins et des bovins sont finalement certifiés halal ou casher. L'abattage rituel est industrialisée, mise en avant dans les fast foods et pizzeria et promu dans des 4x3 dans toute la France. Un ministre pris en photo dans un Quick, c'est bien, ça fait "peuple". C'est ça l'hypocrisie.

 

 

Que ça soit clair vous avez priorisé en disant que l'abattement rituel est plus importante que la corrida. Donc j'ai également priorisé comme vous en disant que l'abattement rituel est moins important que l'élevage intensif.

Comme vous dites "on sait qui on a à faire" (Je suis athée et de famille catholique c'est à ça que vous pensiez?) je dis d'ailleurs la même chose de vous et votre combat n'est pas contre la protection animal mais il est tout autre en mettant votre priorité ici. En parlant de Quick ça confirme mes propos alors que la viande n'est guère meilleure au Burger King, McDo, etc...

J'ai d'ailleurs aussi dit que le coté hypocrite c'est de ne pas mettre tout au même niveau et donc de supprimer la corrida et l'abattement rituel. Et puis l'avantage de supprimer l'élevage intensif cela supprime l'abattement rituel car toutes leurs viandes viennent d'un élevage intensif.

Pour le risque sanitaire c'est uniquement du fait de ces abattoirs qui ne le respecte pas et pas de risque lié à l'égorgement. Il y a autant de risque dans certains autres abattoirs qui leur font bouffer des médicaments pour les tuer et on retrouve ça dans nos assiettes ensuite.

Bref c'est un combat global  la protection animal et certains combats sont très liés mais on y arrivera pas si on en fait un combat culturel.

Portrait de th93100
19/août/2019 - 12h16
Philou-02. a écrit :

Qu’il soit allé voir une corrida n’est pas un crime mais la question que j me pose est «  est-ce qu’il prend du plaisir à voir l’animal mourir ? «  comme tout ceux qui y vont d’ailleurs.. 

il n'y a pas de 'plaisir à voir l’animal mourir dans une corrida, mais il s'agit d'une lutte ritualisée entre la vie et la mort. D'un combat réalisé sous forme d’œuvre d'art éphémère. D'une lutte entre un homme entrainé qui doit prendre le pas sur l'adversité et la force de la nature, et un animal élevé dans des conditions que beaucoup d'humains ne connaissent pas afin de développer sa force et sa bestialité au maximum.

Je comprends qu'on puisse ne pas aimer.

Quant à la présence du ministre 'en charge du bien être animal' (tient, es humains n'ont pas droit à un tel ministère ???), je trouve que c'est très 'maladroit' de sa part... il aurait pu attendre la fin de son mandat pour s'afficher en corrida

Portrait de dzeus
19/août/2019 - 12h03

il a appelle ça un spectacle !!  encore bravo !!!!

Portrait de riri08
19/août/2019 - 10h24

Encore un ministre LREM pris la main dans le sac,franchement tout ces gars n'en manque pas une,au suivant................ 

Portrait de Angelussauron
19/août/2019 - 10h03
markolopo a écrit :

Avant d'interdire la corrida (40.000 taureaux dans toute l'Europe par an), interdisons l'abattage rituel (400.000 bêtes par jour en France). Hypocrites ?

Pour le coup c'est  toi qui est hypocrite. Rien n’empêche d'interdire les deux.

Mais au delà du rituel (car bon c'est pas le pire encore) c'est d'interdire l’élevage intensif ou les animaux vivent les uns sur les autres... Car sincèrement c'est plus cruel que de leur trancher la gorge (bien évidemment si c'est bien fait et ne pas se louper)

Pareil leur faire une piqure c'est peut être mieux pour eux mais pas pour le consommateur.

Et comment on faisait à l'époque à votre avis? ça ne choquait personne car ce n'était pas religieux.

Donc ceux qui défendent la cause animale en se battant contre l'abattage rituel ça me fait bien rire car au final leur combat ça n'a rien à voir avec la protection animale.

Il faut axer le combat dans un premier temps vers la vraie cause de la souffrance animale et c'est l'élevage intensif et ensuite tuer pour le plaisir des spectateurs.

Portrait de C'est Mon Avis
19/août/2019 - 10h01

Avant d(ajouter: "Mais je ne voudrais pas qu'on résume la maltraitance animale et la lutte pour le bien-être animal à une photo dans un spectacle."

Donc pour ce ministre, la mort d'un animal est un spectacle !

Quand à ceux qui confondent la mort d'un animal pour se nourrir et la mort d'un animal pour le plaisir des yeux, toujours les mêmes arguments débiles !

Savez-vous que si certaines races n'étaient pas élevées pour leur viande, elles seraient déjà éteintes ?

Bonne journée...

Portrait de Angelussauron
19/août/2019 - 09h44

Il était également juste à coté du gars responsable des chasseurs ça montre le niveau. Enfin on le savait déjà qu'un ministre de l'agriculture est au service des lobbys pro corrida, pro chasse, etc... sinon il saute.