28/02 13:32

Le "criminologue" Laurent Montet, vu sur de nombreux plateaux télé, condamné à 3 ans de prison ferme pour escroquerie

Ces dernières années, Laurent Montet était très régulièrement invité sur les plateaux de télévision, de BFM TV, LCI, ou encore NRJ 12, pour parler de différentes affaires criminelles.  Le tribunal vient de le condamner à trois ans de prison, 20 000 euros d’amende et une interdiction d’enseigner pour avoir floué des étudiants avec une école dont le diplôme ne valait rien, rapporte Le Parisien

Présenté comme "docteur en criminologie chargé d’enseignement" dans les émissions, notamment des chaînes info, il comparaissant hier au tribunal correctionnel de Troyes  "pour escroquerie, exploitation d’un établissement d’enseignement supérieur sans déclaration préalable, et faux et usage de faux", peut-on lire.

Seulement, en France, son titre de "docteur" n’est pas reconnu. Tout comme son école parisienne Forcrim, fondée en 2014, et pour laquelle il avait "appâté" de nombreux élèves en mettant en avant des partenariats auprès des universités de Lyon, Ottawa, ou encore Lagny et Compiègne. Seulement, "ces partenariats se révèlent périmés, voie inexistants", précise le Parisien. "J’ai peut-être survalorisé l’école", a admis Laurent Montet au Tribunal. Et d'ajouter: "Je suis un passionné de criminologie. Je voulais faire évoluer la discipline, sans doute maladroitement".

D'anciens étudiants ont également décrit "un directeur pressant", leur demandant de verser au plus vite les frais d’inscription, "si possible en mandat cash, parfois via Western Union.". Plusieurs étudiants ont expliqué s'adresser "à un certain M. Jouvet. Qui n’est autre que Laurent Montet, derrière un mail et un numéro de téléphone différent." , rapportent nos confrères. "Je suis enseignant, pas gestionnaire", a-t-il déclaré.

A la fin de leur cursus dans cette école, les étudiants ont réalisé que leur "mastère" de criminologie ne valait rien.

Le tribunal a condamné Laurent Montet à trois ans ferme, 20 000 euros d’amende et cinq ans d’interdiction d’enseigner.

nos confrères précisent qu'il avait déjà été condamné en 2014 pour escroquerie. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Fantar
28/février/2019 - 14h06

Tel est pris qui croyait prendre...smiley