09/10/2018 17:30

Le lancement d'"Un si grand soleil" est une "leçon globalement très positive" pour France Télévisions, estime le numéro 2 du groupe public, Takis Candilis

Le lancement d'"Un si grand soleil" est une "leçon globalement très positive" pour France Télévisions, avec plus de 4 millions de téléspectateurs certains jours, sans affecter "Plus belle la vie", a estimé mardi le numéro 2 du groupe public, Takis Candilis. France 2 avait fait un pari en lançant à la rentrée son nouveau feuilleton quotidien à un horaire inattendu, à 20H40, plutôt qu'en fin d'après-midi. De son côté, pour ne pas cannibaliser "Un si grand soleil", France 3 a avancé d'une dizaine de minutes son feuilleton "Plus belle la vie", à 20H20. Pour le directeur général délégué à l'antenne et aux programmes de France Télévisions, Takis Candilis, les audiences depuis la rentrée montrent que ces choix ont bien fonctionné.

"La leçon est globalement très positive", a-t-il estimé lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes médias (AJM). "Les chiffres le montrent: on oscille entre 3,5 millions et 4,1 millions de téléspectateurs (...) et le public est présent tous les soirs, sans que cela n'enlève rien à +Plus belle la vie+, et d'ailleurs non plus à +Demain nous appartient", feuilleton de TF1 diffusé avant 20H, a-t-il relevé. "Nous avons fait des études pour mesurer les reports, et environ 30% des personnes qui sont devant +Plus belle la vie+ se retrouvent devant +Un si grand soleil+, et 45% de ceux qui étaient devant le Journal télévisé se retrouvent devant +Un si grand soleil+", a-t-il ajouté, ce qui démontre la "complémentarité" entre les deux feuilletons, estime-t-il. Si "Un si grand soleil" avait été programmé plus tôt, vers 18H/18H15, comme cela avait été pressenti avant son lancement, "il aurait eu 1,5 à 1,8 million de téléspectateurs", a ajouté le dirigeant.

"Je suis très heureux de ces audiences et je pense que nous allons toucher des publics plus larges et rajeunir" l'audience, a-t-il espéré, précisant que l'âge moyen du feuilleton était pour le moment similaire à celui de France 2 (c'est à dire près de 60 ans), mais devrait diminuer "dans les prochains mois", au fil de l'évolution des intrigues. M. Candilis a par ailleurs assuré que le groupe travaillait à "optimiser" l'heure de démarrage de ses programmes en première partie de soirée, censés désormais commencer à 21H sur France 2 mais qui prennent souvent du retard, au grand dam d'une partie des téléspectateurs.

Ailleurs sur le web

Vos réactions