28/06/2018 17:28

Le CSA met en demeure la chaîne RT France pour "manquements à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue"

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel, réuni en séance plénière ce jeudi, a décidé de mettre en demeure la chaîne RT France "pour des manquements à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue dans le journal télévisé du 13 avril 2018 de 11h00, essentiellement consacré à la situation en Syrie.", indique -t-il dans un communiqué.

Et d'ajouter que "Cette décision fait suite à une instruction ayant donné lieu à une procédure contradictoire avec RT France."

Au cours de ce journal a été diffusé un sujet intitulé « Attaques simulées » contestant la réalité des attaques à l’arme chimique dans la région syrienne de la Ghouta orientale et attribuant au groupe « Jaysh al Islam » l’initiative d’une mise en scène des effets des attaques sur la population.

"Le CSA a observé que la traduction orale des propos tenus par un témoin syrien ne correspondait en rien à ce qu’il exprimait à l’antenne. Le Conseil a également relevé, s’agissant d’un autre témoignage, que la traduction orale attribuait l’ordre donné à la population locale de simuler les effets d’une attaque à l’arme chimique au groupe « Jaysh al Islam », alors que le témoignage ne désignait aucune organisation en particulier.", peut-on lire.

Le CSA a enfin noté que "l’ensemble des éléments diffusés traitant de la situation en Syrie faisait apparaître un déséquilibre marqué dans l’analyse, sans que, sur un sujet aussi sensible, les différents points de vue aient été exposés."

Contactée par Jeanmarcmorandini.com, RT France indique "prendre note de la mise en demeure que lui a adressée le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel". "La chaîne reconnaît une erreur technique dans la correspondance des pistes de sons qui contenaient la traduction orale en français d'une interview en plusieurs parties d'un témoin syrien, dans un reportage diffusé le 13 avril dernier. Le doublage a cependant, bien retranscrit le témoignage tel qu'exprimé dans l'intégralité de la vidéo", précise la chaîne.

"Le président du CSA, monsieur Schrameck, m'a informé aujourd'hui de cette mise en demeure. La mauvaise association entre la traduction et une vidéo spécifique diffusée le 13 avril dernier était une erreur purement technique, qui a été corrigée. Nous maintenons que RT France couvre tous les sujets, y compris le conflit en Syrie, de la manière la plus équilibrée, en donnant la parole à toutes les parties. Nous avons convenu de continuer à travailler de manière productive avec le CSA pour maintenir la qualité supérieure de nos contenus", ajoute Xenia Fedorova, Présidente de RT France.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Korveg
1/juillet/2018 - 07h44

On peut dire la même chose de pas mal de médias français (surtout publics) dont la pensée uniforme est une caricature de l'objectivité.

Portrait de Martino Martin
29/juin/2018 - 17h05

Les caniches du CSA font leur crotte où on leur dit de la faire..Comme tous les caniches bien dressés et bien nourris.

Portrait de Jilou1994
29/juin/2018 - 00h37

 le président Emmanuel Macron ainsi que des média nationaux l'ont qualifié de média d’influence voir certain de propagande (d'après France Culture,‎ le 19 décembre 2017). Oaufff ! L’hôpital qui se moque de la charité !

Portrait de BREIZ Mike
28/juin/2018 - 21h02

Franchement, ils s'ennuient au CSA!