22/11/2016 17:34

Paris Première rediffusera demain soir "Une ambition intime" avec les portraits d'Alain Juppé et de François Fillon

Demain soir, à l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre, Paris Première proposera une soirée spéciale.

A 20h45, la chaîne rediffusera les portraits d'Alain Juppé et de François Fillon programmés dans "Une ambition intime", le 6 novembre dernier sur M6.

L'émission, présentée par Karine Le Marchand, avait réuni ce jour là 2,7 millions de téléspectateurs et 11,4 % de parts de marché.

Ensuite, à 21h45, l'émission "Zemmour et Naulleau" sera entièrement consacrée à la primaire avec trois débats.

.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caramella
30/novembre/2016 - 06h04
Ha non ça sera sans moi
Portrait de fleurdesel
23/novembre/2016 - 12h35

Honte à Juppé d'avoir imposé à son épouse de monter sur l'estrade du meeting de Toulouse pour dire combien c'était un homme chaleureux ! Elle était recroquevillée sur elle-même visiblement terrorisée à l'idée de s'exprimer devant un très large public. J'y vois là, une violence faite à la femme !!!!   smileysmileysmiley

A mon humble avis, ça l'a plutôt desservi ! Car comme future 1ère dame, elle n'a pas convaincu.

Lui, avec ses accusations basses et minables contre F. Fillon qui reste autrement plus digne et la piètre image de son épouse, ce n'est pas gagné.

Je sais bien que la gauche va s'empresser de voter pour lui et nous aurons un Hollande bis. 

Portrait de Capri
23/novembre/2016 - 07h46
montiti22 a écrit :

Parlerons-nous des casseroles de monsieur Juppé?

"Casseroles" ? Je n'ai pas voté pour lui à la Primaire mais ce n'est pas pour autant qu'il faille dire n'importe quoi ; le mot que vous employez n'a pas de sens ; il y a eu des emplois fictifs à la mairie de Paris il y a plus de 20 ans ; cette pratique était malheureusement assez courante "ici ou là" à cette époque ; Alain Juppé a "endossé" les choses au plan juridique pour son "boss", Jacques Chirac, en tant que maire de Paris. Il a été condamné et a "payé" (cher, d'ailleurs) pour cela il y a 20 ans. Point. 

Portrait de liberté2015
22/novembre/2016 - 19h49 - depuis l'application mobile

Rediffusera

Portrait de montiti22
22/novembre/2016 - 17h57

Parlerons-nous des casseroles de monsieur Juppé?