27/06/2016 12:14

Morandini Zap: Découvrez les coulisses d'une société qui fabrique de la viande de kebabs

Hier soir dans "Capital" sur M6, tournage en caméra cachée en Allemagne dans une société qui fabrique de la viande pour kebabs et qui livre certains restaurants en France.

Vous allez le voir, l'hygiène n'est pas le critère numéro 1...

Regardez

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de misterpanda
28/juin/2016 - 03h51

Les restaurants proposant des kebabs à emporter sont devenus communs dans beaucoup de régions européennes. Ils se sont principalement répandus à partir des années 1990, d’abord dans les grandes villes à forte composante immigrée et puis petit à petit ailleurs. En France, en Suisse, au Royaume-Uni, en Belgique ou encore aux Pays-Bas, une importante part des restaurants rapides sont désormais des kebabs. Depuis la fin des années 2000, on note une forte augmentation de ce type de restauration en Asie, notamment au Japon. Ils font partie intégrante de la culture nocturne : il est courant chez les jeunes d’aller manger un kebab au cours d’une soirée en ville pour des raisons de coût et d'ouverture tardive.

Ainsi, les magasins de kebab dépassent en Allemagne en 2007 les McDonald's et Burger King pris séparément6. La légende veut que ce soit à Berlin que le döner kebab « servi fourré dans un pain » ait été inventé, en 1971, par un certain Mehmet Aygün7,8. On mange en Allemagne quatre fois plus de kebabs que de hamburgers9. En France, les kebabs constituent 14 % des sandwiches vendus, soit la moitié des sandwiches hors « sandwich baguette »10, soit, selon les sources, 2809 ou 300 millions de sandwiches vendus chaque année10. La France compte plus de 10 000 points de vente de kebabs9. Le kebab s'est également développé aux États-Unis, où il est considéré comme une spécialité allemande9.

Ces restaurants constituent une forme à succès d’entrepreneuriat ethnique. Chez les populations arabes et turques implantées en Europe, cet entrepreneuriat s’est développé notamment en réponse à la chute dramatique au cours desannées 1980 des emplois industriels pour lesquels elles avaient préalablement migré9.

L'extrême droite française manifeste depuis 2013 son hostilité aux restaurants kebab, dont elle perçoit la diffusion comme une manifestation de l'« islamisation » de la France et de la théorie du grand remplacement11.

De plus en plus le kebab cherche à gagner ses lettres de noblesse et de grands chefs essaient d'en proposer une version « de qualité » avec des produits bien choisis ou d'origine biologique (pain maison, viande de boucher, sauce maison etc.)12. Comme déjà observé à New York, certains observateurs font la prédiction que le kebab va devenir de plus en plus un produit qui monte en gamme à l'instar du hamburger il y a quelques années13.

Portrait de misterpanda
28/juin/2016 - 03h50
Autres appellations

En fonction du nombre d'établissements et de l'historique de leur installation, les mots désignant le même type de sandwich varient. Le terme sandwich grec est par exemple utilisé à Paris, à la suite de l'apparition de vendeurs d'origine grecque rue de la Huchette et rue Mouffetard. D'ailleurs, en Grèce, une recette similaire s’appelle gyros, signifiant « tournant ». En Belgique dans la rue du Marché aux Fromages, dite rue des Pittas, on vend des pittas gyros, littéralement des « pains au tournant ». Enfin le mot arabe pour cette préparation estchaouarma شاورما provenant du turc çevirme, « mouvement tournant ». Il n'est pas rare de trouver aussi shawarmashwarmashawerma ou shoarma (à ne pas confondre avec shormaqorma et korma, des recettes pakistanaises à la volaille). Les boutiques de kebab d'origine turque et syrienne installées en Belgique utilisent à la fois du pain levé et du pain sans levain nommé dürüm. À la différence du « pitta kebab » ou « pita kebab », le sandwich « durum kebab » est enroulé dans un pain sans levain.

Portrait de misterpanda
28/juin/2016 - 03h50
Tess a écrit :

CERTAINEMENT PAS!!! 

L'appellation "grec" est propre à Paris et sa région, elle vient du fait des premiers qui ont ouvert et qui étaient tenus par... des grecs! On les trouvait rue Mouffetard. Je parle de ça il y a presque 30 ans, mais le nom est resté puisque mon fils qui a 24 ans et ses copains n'ont jamais appelé ça un kebab non plus. Et pour ce qui est de la viande, c'était en majorité du mouton, avec un peu de dinde ou de veau... mais JAMAIS de porc :).

Desolé mais il n y a qu a Paris que les gens appelle ça grec , le sandwich grec deja porte le nom de pita En Europe, le kebab est généralement un sandwich ou une galette composé de viande grillée à la broche et découpée en fines tranches, servi dans du pain avec des crudités, éventuellement des frites et une sauce.

Le type de grillade utilisé pour les sandwichs est appelé en turc « döner kebap »ou plus brièvement « döner », terme signifiant littéralement « grillade tournante ». Il s’agit d’une pratique qui serait originaire d'Anatolie et connue depuis le Moyen Âge comme le rapporta le voyageur bourguignon Bertrandon de la Broquière, lors de son voyage, en 1431 : « Me firent les Turcs mengier cha[i]r rostie, ce soir, qui n'estoit point cuitte à moittié à beaucop, et la trenchions en rostissant en la broche »4.

La viande est découpée en tranches de quelques millimètres d’épaisseur et est empilée sur une broche verticale. Un système de résistance électrique ou de brûleurs au gaz situé en arrière de la tour de viande permet de la faire cuire. Une fois cuite, la viande est découpée verticalement en fines tranches.

Divers types de viande peuvent être utilisés selon les coutumes de chaque pays : mouton, veau, dinde, poulet, porc5.

Le döner kebab est servi dans un pain rond turc, un pain entier ou un demi-pain dans le cas du kebab « classique », mais l’est souvent aussi dans un dürüm ou une pita, voire dans une baguette. Il est notamment garni de salade verte, de tomates et d'oignons bien que d'autres crudités puissent s'y ajouter. Plusieurssauces peuvent l'accompagner. L'une des plus courantes est la sauce blanche, une sorte de sauce au sésame (tahina) plus ou moins épicée. On trouve aussi lasauce samouraï, la sauce cocktail, la sauce mayonnaise, la harissa, le tzatzíki, leketchup, la moutarde, la sauce barbecue ou la sauce andalouse. Chaque sauce peut être relevée par l'ajout de pul biber, du piment rouge en flocons.

Portrait de misterpanda
28/juin/2016 - 03h47
J'ôse-pas a écrit :

C'est quoi le rapport avec le racisme? Faut vraiment être sacrément con pour y voir du racisme là dedans!

Le con c est celui qui entre dans le jeu de m6 ; le con c est celui qui croit tous ce qui voit le con c est celui qui ne calcule pas les chose donc gardez votre coms pour vous 

Portrait de dicorebel
27/juin/2016 - 20h03
Filoû02 a écrit :

Beurk !! C'est pour cela que je n'en mange pas  !!  Après c'est soirée wc assuré et imodium. .:)

si t'en manges pas comment tu sais que c'est soirée wc et imodium ?? encore un qui parle sans savoir

Portrait de dicorebel
27/juin/2016 - 20h01
Tess a écrit :

Dans ce même reportage ils montraient aussi tout le contraire, avec une hygiène maximale à tous les niveaux dans la confection des broches. Quand on connait un peu on reconnait tout de suite les signes qui nous disent d'aller manger ailleurs. J'en ai mangé beaucoup et je n'ai jamais été malade. D'ailleurs nous on appelait ça un "grec", pas un khebab :)

un grec c'est de la viande de porc, le kebab n'en a pas smiley

Portrait de misterpanda
27/juin/2016 - 20h01
hyakina a écrit :

Vite, vite, criez au racisme!! N'importe quoi, ils ont juste trouvé un fournisseur de merde qui ne respecte aucune règle et en font un torchon médiatique à buzz, rien de raciste là dedans, mais a réagir comme cela c'est vous qui donnez au véritable racisme une mesure moindre. ça me rappelle le mec qui criait au loup....

M6 peut et a déjà fait ce type de dénonciation sur d'autres domaine que le kebab (sur par exemple les filets de poulets du gros papa), mais sur 20 entreprises nickels, faut toujours diffuser celle qui va faire sensation, tout en évitant bien de dire dans le reportage que c'est une super exception qu'ils ont trouvé...

De plus, il me semble que si M6 ne fait pas fermer cette entreprise par un lancement d'alerte suite à tournage, je trouve cela limite déontologique et ne fait que confirmer que ma touche 6 de ma télécommande n'est jamais utilisée...

Je ne crie pas au racisme je dis juste qu il y a eu beaucoup d émission de ce genre et dans les autres ils donnent un pourcentage mais pas m6 qui eux adore mythoner pour faire du sensationnel et ça déja été prouver a plusieurs reprise autre chose m6 n a pas le pouvoir de faire fermer cette boite puisque elle est en allemagne 

Portrait de francischerasse
27/juin/2016 - 14h50

c'est pas nouveau, je préfére manger la litière du chat quand d'aller dans un kebab !!!!

Portrait de misterpanda
27/juin/2016 - 13h20

Il y a un super reportage fait par guy lagache qui demontre bien le mensonge d M6, qui sont des rapaces sur ce genre d info ils vont jusqu a mentir souvenez vous des reportage truqué l an  dernier de zone interdite 

Toujours dans le  sensationnalisme: 

Portrait de misterpanda
27/juin/2016 - 13h15

C est fou il y a certe quelques exception comme ça mais m6 adore jouer sur la carte du racisme cela a été prouvé c est comme pour mac do et plusieurs autres restaurant alors que la réputation n est plus a démontré