17/07/2015 10:51

Attentat déjoué: La communication de François Hollande vivement critiquée

"Surcommunication insupportable", "appropriation politique": l'opposition a sévèrement critiqué jeudi la communication de l'exécutif au sujet du projet d'attentat déjoué, dont la révélation mercredi par François Hollande a semblé surprendre jusqu'au sein de l'appareil d'Etat.

Directeur général du parti Les Républicains (LR, ex-UMP), Frédéric Péchenard n'a pas mâché ses mots jeudi matin. "On voit bien que l'unité nationale tant défendue par le Parti socialiste vole en éclats aujourd'hui puisqu'il y a une volonté d'appropriation politique, probablement pour masquer un certain nombre d'échecs du gouvernement ou de difficultés dans les domaines du chômage ou économique", a dénoncé ce proche de Nicolas Sarkozy et ex-directeur général de la police nationale.

En cause, une déclaration du président, qui accompagnait mercredi à Marseille son homologue mexicain dans le cadre d'une visite d'Etat: "Cette semaine, nous avons également prévenu des actes terroristes qui auraient pu être produits. Le ministre de l'Intérieur fera une communication demain (jeudi) à cet effet."

Au même moment, le ministre en question, Bernard Cazeneuve, le Premier ministre Manuel Valls et la plupart des hauts responsables de la sécurité hexagonale assistaient au pot de départ du préfet de police de Paris, Bernard Boucault, et une certaine surprise a semblé accompagner l'annonce du chef de l'Etat sur l'île de la Cité.

M. Cazeneuve n'a du coup pas attendu le lendemain pour fournir les détails attendus: quatre personnes âgées de 16 à 23 ans, qui projetaient de filmer la décapitation d'un militaire gradé, ont été arrêtées et placées en garde à vue. Selon une source proche du dossier, les suspects projetaient de s'attaquer à un militaire au Fort Béar (Pyrénées-Orientales).

A l'instar de M. Péchenard, une grande partie de l'opposition a jugé très sévèrement cette séquence. "La surcommunication du président de la République et du gouvernement sur le terrorisme est insupportable", s'est ainsi indigné l'ex-ministre de la Défense de M. Sarkozy, Hervé Morin (UDI).

"Ce n'est pas pertinent de communiquer à chaud sur des actes terroristes prétendument déjoués (...) Les politiques seraient bien inspirés de laisser travailler les services spécialisés", a ajouté l'eurodéputé (LR) Arnaud Danjean.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de harry1
17/juillet/2015 - 14h16 - depuis l'application mobile

L'objectivité c'est d'avoir des arguments valables quand on annonce quelque chose de grave qui peut déstabiliser un pays ! Or , même si ces types avaient des intentions pour dans 6 mois , aucune charge ne peut être retenue contre eux ! Ils vont donc être relâchés ! De la com pour rien !!

Portrait de harry1
17/juillet/2015 - 12h13 - depuis l'application mobile

C'est du n'importe quoi ! En plus les jeunes arrêtés ne peuvent même pas être inculpés parce qu'il ne s'agit que d'un projet ! Avancé certes , mais un projet qui devait être exécuté dans 6 mois !! Pas de faits donc pas d'inculpation ! Tout ça c'était de la com ! Pour détourner l'attention sur le fiasco du 14 Juillet et ceux d'avant ! De l'amateurisme à ce point à la tête de l'état , c'est pathétique !

Portrait de Lélia C
17/juillet/2015 - 11h13
Philoû02 a écrit :

Quoi penser ? De toute façon ça va mal à tous les niveaux !  La gauche piétine l'opposition tape la ou ça fait mal !  Nous sommes dans une impasse ... 

Je partage votre avis.

Portrait de twistorama
17/juillet/2015 - 11h12 - depuis l'application mobile
Jarod26 a écrit :

une annonce voulue pour détourner les problèmes de notre pays smiley

Je doute que le terrorisme ne soit pas considéré comme un "problème du pays" par la plupart des gens.

Portrait de Micheldu17.02
17/juillet/2015 - 10h58

Il a fallu que Cazeneuve "rame" pour assortir sa communication à la bévue dite d' un ton solennel par notre amateur de service. Pffff !

Fabius et d' autres membres de son propre parti avaient déjà fait le tour de la question.smiley