11/06/2015 11:08

Xavier Couture furieux contre "les abrutis qui attaquent la nouvelle présidente de France Télé"

Depuis sa nomination par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, Delphine Ernotte est au centre d'une polémique concernant sa désignation à la tête de France Télévisions.

Cette semaine, le syndicat CGC des médias et la CFDT de France Télévisions ont déposé une plainte à Paris et un recours au Conseil d'Etat contre sa nomination.

Didier Quillot, qui avait présenté sa candidature, a lui aussi déposé une plainte au parquet de Paris.

Face aux nombreuses critiques, Xavier Couture a tenu à adresser un message sur son compte Twitter.

"Si tous les abrutis qui attaquent Delphine Ernotte dans leurs gazettes avaient le quart de son talent, la presse se porterait mieux", a lâché le producteur sur le réseau social.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pirate 92
11/juin/2015 - 13h51
trublion01 a écrit :
qui c'est ce mec là pour faire des commentaires aussi débiles ? ce n'est pas la personne qui est attaquée mais l'opacité du processus de sa nomination.

Et comment sont nommés mes présidents de grands groupes privés, dans quelle transparence ? Moi-je a tenté de remettre au gout du jour les processus anciens par le CSA, qui faisaient débat, Minus avait simplifié : je nomme et je n'aurai pas à faire le pitre devant des nommés pour leur dire qui nommer. Que les membres du CSA aient eu des rigolos venir leur dicter leur vote, c'est indéniable, certain et les missi dominici s'en sont donnés à coeur joie. Quel système adopter alors : un référendum national, une commission et des sous-commissions, avec des chargés de mission et tout un aéropage de donneurs d'avis ........ Il est vrai que pour un candidat en poste, afficher sa candidature à ce poste peut lui poser problème avec sa hierarchie. On peut aussi demander à Pôle Emploi de faire une sélection ..... 

Portrait de trublion01
11/juin/2015 - 12h47 - depuis l'application mobile

qui c'est ce mec là pour faire des commentaires aussi débiles ? ce n'est pas la personne qui est attaquée mais l'opacité du processus de sa nomination.

Portrait de Pirate 92
11/juin/2015 - 12h08

Participer à une compétition c'est accepter de perdre. La prétention de Mr Quillot est à un moment énervante, il se voyait en primus inter pares et le Candidat, à désigner d'office. Quant aux syndicats quelle est leur légitimité à agir ? Sont ils dans la cogestion (leur rêve) qui existe déjà beaucoup dans ce sévice public ? Mme Ernotte a démontré des qualités, dans un monde numérique en profonde mutation, dont la télévision n'est pas exempte. Laissons la tranquille, travailler, prendre connaissance des dosssiers et il sera temps de juger en son temps, et on trouvera des meutes de loups pour lui tomber dessus aux premières difficultés, comme ils se repaissent des affaires Saal, Gallet et consors.

Portrait de titus01
11/juin/2015 - 11h12

la question est de savoir si le CSA a choisi en toute indépendance ou si cette nomination a été téléguidée par le château de moi je!