03/02/2015 16:41

Sur Twitter, une jeune médecin en phase terminale de cancer revendique des soins plus humains

Une jeune médecin en phase terminale de cancer a reçu le soutien de dizaines de milliers de personnes, dont Bob Geldof et David Cameron, dans sa campagne sur Twitter pour appeler le personnel soignant à traiter avec plus d'humanité les patients.

Exaspérée qu'on se réfère à elle comme étant le "lit n°7" et par le fait que le personnel soignant ne se présentait pas à l'heure des soins, Kate Granger, 31 ans, a lancé une campagne sur Twitter avec le mot-dièse #hellomynameis (bonjour mon nom est: NDLR).

"Le fait que les gens ne se présentent pas m'a vraiment fait me sentir comme étant juste un corps malade, pas une personne", a déclaré lundi sur la BBC la jeune femme atteinte d'un sarcome, un type rare de tumeur. Ce cancer a été diagnostiqué en 2011 alors qu'elle était en vacances aux Etats-Unis.

"J'espère vraiment que mon héritage apportera une pratique plus compatissante au coeur des soins pratiqués quotidiennement", a ajouté la jeune médecin qui a écrit deux livres sur son expérience de médecin-patient disponibles sur son site internet (http://theothersidestory.co.uk/.

"Il s'agit d'établir un contact humain, de commencer une relation thérapeutique et de construire de la confiance", précise-t-elle au moment de débuter un nouveau cycle de chimiothérapie.

"Il y a des preuves qui montrent que cela améliore la situation des patients", a-t-elle fait valoir.

Le Premier ministre a exprimé son soutien en saluant sur son compte officiel Twitter les efforts de la jeune femme en faveur de soins plus humains.

Le ministre de la Santé Jeremy Hunt a quant à lui qualifié 'd'exemplaire" son initiative, saluée par près de 400.000 soignants et personnels du service public de santé (NHS).

"Mon cancer a été diagnostiqué il y a trois ans et malheureusement je ne vais pas aller mieux", a dit Kate Granger, appelant à davantage de dignité et de respect des patients.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cruss6
4/février/2015 - 07h21 - depuis l'application mobile

Je suis pour le respect du choix du patient. S'il souhaite mourir, que son choix soit respecté.

Quant à la dignité du patient, tout est dans l'éducation de tout à chacun.

Portrait de So3
4/février/2015 - 00h18

Ce n'est pas parce qu'elle a un cancer qu'elle dit ca, meme certaines personnes qui travaillent dans ce milieu le constate. C'est bien dommage de voir que malgrès la charge de travail, on peut penser qu'elle pense ca seulement parce qu'elle est malade. Là est bien le problème. Ce n'est pas l'essentiel de tout bacler, encore faudrait il avoir un peu d'humanité.

Portrait de sam93
3/février/2015 - 21h26 - depuis l'application mobile

Si elle n'aurait pas eu ce cancer est ce qu'elle aurait dit sa je ne pense pas je travaille dans le milieu médical et malheureusement vu le manque de personnel et la surcharge de travail c'est du travail à la chaîne qu'ont fait le principal c'est qu un patient prennent son traitement et mange suffisamment on n'a pas le temps de tout faire on n'essaye malgré tout