25/11/2014 10:22

Le quotidien la Marseillaise en redressement judiciaire

Fondée dans la clandestinité par la Résistance en 1943, la Marseillaise, qui souffle cette année ses 70 bougies et devrait être placée en mardi en redressement judiciaire, lutte pour sa survie de journal d'opinion engagé dans les luttes sociales et politiques.

Confrontée à une perte de 1,5 million d'euros en 2014, la Marseillaise vient de se déclarer en cessation de paiement. La direction du journal, qui a déposé le bilan, a plaidé lundi, lors d'une audience devant le tribunal de commerce, pour son placement en redressement judiciaire qui devrait être officialisé dans le jugement attendu mardi.

"La Marseillaise est victime de la crise qui affecte la presse papier", a déclaré à l'AFP son PDG, Jean-Louis Bousquet. En cause, selon lui, la nette baisse des aides de l’État aux collectivités locales et, en conséquence, une diminution importante des appels d'offres et de recettes publicitaires. Le quotidien qui cherche désormais à "se recapitaliser" essayera de "se moderniser" en se tournant notamment vers le multimédia, prévoit M. Bousquet.

Le journal sera toutefois contraint de réduire ses effectifs. "Nous le ferons de la manière la moins douloureuse possible en limitant au maximum le nombre de départs", promet M. Bousquet sans avancer de chiffres.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus